L'info pour les pros !
10 Ans !
Toussaint – 3 aujourd’hui, un client prend 3 pots, alors qu’il y a quelques années il en achetait 10»
500
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Toussaint – 3 aujourd’hui, un client prend 3 pots, alors qu’il y a quelques années il en achetait 10»

NORD - TOUSSAINT - COMMENT UN MAIRE PROTEGE SES FLEURISTES | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr

À quelques jours du 1er novembre, les artisans fleuristes sont prêts à répondre à la demande.

Depuis des mois, leurs carnets de commandes sont bouclés. Et si les chrysanthèmes restent l’une des plantes phares de la Toussaint, ces dernières années, quelques variantes se sont invitées.

Qu’on se le dise, la Toussaint n’est plus la fête qu’elle était il y a quelques années. Si sa célébration est boudée par les jeunes générations, et les cimetières, généralement moins fréquentés que par le passé, elle reste pourtant un rendez-vous incontournable pour les fleuristes.

Il y a huit mois déjà, Marc Delaetre, gérant des Serres du manoir à Rang-du-Fliers, faisait le pari de ce qui se vendrait cette année. « La production, qui se fait sur place, est engagée bien en amont, alors il faut être sûr de son coup », déclare l’horticulteur.

Guidé par les panneaux et les chrysanthèmes, le client accède à un espace, dans le fond du magasin, entièrement dédié à ces plantes. Il y en a pour tous les goûts, mais aussi pour toutes les bourses. « À ce niveau, raconte Marc Delaetre, on imite les méthodes de la grande distribution et proposons ce que les gens attendent : des lots. » Ici, il faut compter 12 € pour trois pots de chrysanthèmes. Si la jardinerie a mis le paquet pour l’occasion, le gérant tempère : « Oui, il s’agit d’un moment important pour notre profession mais ça l’est de moins en moins. Les jeunes ne vont au cimetière que pour les membres les plus proches de leur famille. De plus, aujourd’hui, un client prend trois pots, alors qu’il y a quelques années il en achetait dix. »

L’exception étaploise

Camille Szymanowicz, fleuriste et propriétaire de Poésie Végétale depuis quatre ans à Étaples, concède, elle aussi, que « le plus gros de son chiffre d’affaires ne se joue pas là ». « L’essentiel de mes ventes se réalise entre Noël et Nouvel An. Car même si j’achète en France, sur des fleurs comme les chrysanthèmes ou les pomponettes, on est obligé de s’aligner sur les concurrents. » Un marché tout de même plus florissant dans la cité des pêcheurs où la célébration de la Toussaint est encore très présente. « Fleurir abondamment les cimetières, c’est dans la culture étaploise, explique Camille Szymanowicz. Ici, les gens fleurissent en permanence et choisissent toujours de très belles fleurs. » En moyenne, le panier avoisine les 25 €. Une somme plus que coquette lorsque l’on sait qu’une belle pomponette coûte six euros.

Les pomponettes, reines des cimetières

La fleur de cimetière est elle aussi soumise aux aléas des tendances. « Des modes apparaissent, il faut savoir les sentir » raconte Marc Delaetre, gérant des Serres du manoir à Rang-du-Fliers.

Une plante plus résistante aux premiers gels

À la Toussaint, les plantes préférées sont l’éternel chrysanthème et la pomponette, grande favorite.

« Avant, les chrysanthèmes représentaient 90 % des ventes de cette période. De grandes fleurs, très belles, mais assez fragiles. Maintenant, les gens aiment plutôt les pomponettes, de la même variété mais avec de plus petites fleurs, plus durables. »

En vingt ans, les quantités se sont inversées et les pomponettes sont de loin les préférées. Pour 500 pièces de chrysanthèmes, la jardinerie berckoise vend 5 500 pomponettes.

À Étaples, les clients de Camille Szymanowicz, la fleuriste de Poésie Végétale, privilégient les « pièces d’exception ». « Ils apprécient les compositions de fleurs imposantes et regardent aussi le contenant. Il faut qu’il soit beau et chic. »

Une couleur incontournable

Ivoire, cassé ou écru, le blanc s’immisce désormais partout. Si auparavant, cette couleur était associée aux enfants, « depuis l’an dernier, le blanc c’est une vraie tendance. Tout le monde en veut. Même dans les compositions florales, c’est cette couleur qui domine », témoigne Camille Szymanowicz.

Dans la gamme des chrysanthèmes, cette teinte représente environ 10 % des ventes des Serres du manoir.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Anais COINON – LAVOIXDUNORD.FR
Sources :

http://www.lavoixdunord.fr/65566/article/2016-10-27/comment-les-fleuristes-se-preparent-la-fete-de-la-toussaint

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
AMORSA Publicité - Pack Premium
AMORSA Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info