L'info pour les pros !
10 Ans !
Pesticides : quatre jardineries de Haute-Loire passées au crible
180
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Pesticides : quatre jardineries de Haute-Loire passées au crible

anti-roundup-JAF-jardinerie

Des bénévoles d’UFC-Que Choisir se sont rendus anonymement dans quatre jardineries du département pour vérifier l’utilisation et les conseils promulgués par des professionnels.

Le contexte

Tous les propriétaires de jardin ont été confrontés un jour à la nécessité de détruire les mauvaises herbes qui ont envahi leur pelouse ou leurs allées.

Jusqu’en mars 2015, le RoundUp de Monsanto et son principe actif, le Glyphosate, s’avérait être la solution le plus souvent proposée “alors qu’on la savait néfaste pour l’environnement”, estime Yves Jouve, président de la fédération d’UFC-Que Choisir en Haute-Loire.

Le Centre international de recherche sur le cancer le classe « cancérogène probable » pour les humains au moment même où la Commission de Bruxelles envisageait de renouveler son autorisation de mise sur le marché.

Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, avait décidé l’interdiction à compter du 1er janvier 2017 pour permettre aux professionnels de réorganiser leurs espaces de vente.

Après une série de propositions, la Commission a décidé de soumettre une autorisation supplémentaire de dix-huit mois à l’accord des Etats membres. Le vote n’a pas permis de dégager une majorité qualifiée. La France s’est abstenue.

Dans ce contexte, et pour la troisième fois (2005 et 2009), UFC-Que Choisir a décidé de solliciter les enquêteurs bénévoles de ses associations locales afin qu’ils se rendent dans les jardineries. “Les résultats des deux précédentes enquêtes avaient été affligeants”, se souvient Yves Jouve.

Le protocole de l’enquête

L’enquête a été réalisée de façon anonyme du 16 au 30 avril 2016. 116 associations locales ont enquêté dans 78 départements. 700 magasins ont été visités, essentiellement des grandes chaînes de jardinerie.

Le scénario retenu

Dans un premier temps, un jardinier amateur lambda demande quelques conseils pour un entretien classique de son jardin à savoir une pelouse de 100m² environ envahie par quelques pissenlits, une descente de garage avec herbe entre les dalles et présence une grille de récupération de l’eau de pluie en bas de la pente, et des rosiers envahis de pucerons.

L’enquêteur indique également la présence d’animal domestique et d’enfants ou petits enfants susceptibles de jouer dans la pelouse.

Puis le jardinier amateur est invité à relever en rayon d’une part la présence de Round Up, d’autre part si les produits phytosanitaires sont en libre accès, et enfin la présence de produits bio et/ou de solutions alternatives.

Les résultats nationaux

Une note globale a été attribuée, en fonction des réponses sur chaque thème ainsi que sur la disponibilité et les explications du vendeur, de façon à établir un classement par enseignes.

Au plan national, comme en 2009, Botanic arrive au premier rang avec une note de 14,3/20. Cette enseigne a banni de ses rayons tous les pesticides et engrais chimiques. En deuxième place, Truffaut, avec une note de 10,5. Ces deux groupes ne sont pas présents en Haute Loire.

Parmi les groupes présents en Haute-Loire, Gamm Vert est 8e avec une moyenne nationale de 7,7. Delbard pointe à la 16e place avec une moyenne nationale de 4. Pour certains autres groupes, peu représentés, par exemple Tridôme Jardinerie, ils ont été intégrés dans la catégorie « Autres jardineries ».

Les résultats en Haute-Loire

Deux magasins Gamm Vert (Monistrol-sur-Loire et Craponne-sur-Arzon) obtiennent la note globale de 13,5, bien au dessus de la moyenne nationale de l’enseigne (7,7). Un troisième Gamm Vert (Brives-Charensac) se situe dans la moyenne nationale de l’enseigne avec 7,8 (7,7)

Un magasin Delbard (Le Puy-en-Velay) se situe également dans la moyenne nationale de son groupe avec 4,2 (4).

Conclusion

“A l’heure actuelle, le jardinier amateur est bien mal conseillé et protégé malgré des discours volontaristes des autorités nationales et européennes”, regrette UFC-Que Choisir.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LACOMMERE43.FR
Sources :

http://www.lacommere43.fr/une/item/3509-pesticides-quatre-jardineries-de-haute-loire-passees-au-crible.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
JAF Publicité - Pack Premium
AMORSA Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info