L'info pour les pros !
10 Ans !
Animalerie – Vente d’animaux en ligne : la régulation porte ses fruits
24
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Animalerie – Vente d’animaux en ligne : la régulation porte ses fruits

Animalerie

Un an après l’encadrement des ventes sur Internet, les annonces ont baissé. Le secteur animalier pèse 4,9 milliards d’euros.

Internet reste la première animalerie mais perd du terrain. Il y a deux ans encore, le Web captait 80 % des ventes de chiens et chats. Leboncoin était devenu la première animalerie de France, avec 80.000 animaux vendus par an. Suivi par Vivastreet et ParuVendu. Pour mettre fin à ce marché parallèle et lutter contre les trafics d’animaux, le gouvernement a tenté de réglementer ce commerce via une ordonnance du 7 octobre 2015.

Il impose, depuis le 1er janvier 2016, à tout vendeur de chiot ou de chaton qui poste une annonce en ligne, une immatriculation au registre du commerce et l’obtention d’un numéro Siren (Système d’identification du répertoire des entreprises) auprès de la Chambre d’agriculture. En cas de manquement, pas de sanction pour le site hébergeur (à qui l’on demande toutefois de retirer l’annonce), mais des sanctions pour le particulier : 7.500 euros d’amende en cas d’absence de numéro Siren, et 750 euros en cas de non-respect des mentions obligatoires sur les annonces.

Qu’en est-il aujourd’hui ? « On a depuis constaté une chute de 30 % sur la moyenne mensuelle des annonces de vente d’animaux sur Leboncoin », se félicite Jérôme Languille, chef du bureau de la protection animale au ministère de l’Agriculture.

L’Espagne, la Belgique et le Canada, intéressés par la mesure, se sont d’ailleurs rapprochés du ministère de l’Agriculture.

Parades chez les fraudeurs

Les éleveurs professionnels, s’ils constatent des avancées, modulent l’impact. Pour Nadine Vallez, éleveuse de bassets hound (environ 60 chiots vendus par an) et membre du comité du SNPCC (Syndicat national des professions du chien et du chat) « il y a eu certes une amélioration évidente au tout début de la réglementation, mais depuis, les fraudeurs ont réussi à trouver des parades ». Parmi les failles exploitées : la possibilité de cocher la case « don », et donc de se soustraire à toute immatriculation Siren. Les vendeurs indélicats ont aussi basculé des plates-formes du Web à Facebook, où il est impossible de supprimer les annonces. Un autre effet pervers de cet encadrement sur Internet a été « l’augmentation des prix par les éleveurs », selon Jean-Philippe Darnault.

Si la filière attire autant les vendeurs de tout poil, c’est parce qu’elle est florissante. Avec près de 63 millions d’animaux de compagnie – quasiment un par habitant -, dont 8 millions de chiens et 12 millions de chats, la France est un des pays les plus adeptes de l’Europe (après la Russie et l’Allemagne). Un marché en or qui représente, selon les derniers chiffres de Prom’animal, publiés mercredi, 4,9 milliards d’euros tous secteurs confondus (animaux, accessoires, toilettage, alimentation…), soit 3 % de plus que l’année précédente.

Un secteur porté à croître puisque, comme les humains, l’espérance de vie des compagnons à quatre pattes s’est allongée de trois à cinq ans… Mais dans cet eldorado, 72 % des ventes concernent l’alimentation. Pour les animaleries spécialisées (Maxi Zoo, Animalis…) ou les jardineries (Truffaut, Botanic…), le secteur « vivant » est un produit d’appel qui permet de capter la clientèle.

Le tissu des spécialistes est toutefois fragile en France car l’alimentaire est détenu pour moitié par la grande distribution. Face aux mastodontes comme Fressnapf, leader européen à la tête de 1.300 magasins, ou comme le britannique Pets at Home, avec 400 magasins, les enseignes françaises font figure de petits poucets.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Marion KINDERMANS – LESECHOS.FR
Sources :

https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0211910009686-vente-danimaux-en-ligne-la-regulation-porte-ses-fruits-2076233.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
AMORSA Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info