Animalerie – portrait type de l’acheteur !

877

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publicité – Pack Impact

Animalerie – portrait type de l’acheteur !

877

Vues

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
6-animalerie

La palette des animaux de compagnie s’élargit : furets, lézards, serpents… À tous les prix et pour tous les goûts.

Un couple de trentenaires sans enfant : c’est le portrait-type de l’amateur de furets. Ce petit carnassier ne cesse d’être invité dans les foyers. Sa population, évaluée à 70 000 en 1997 en France, a passé le cap des 500 000 en 2003 et serait actuellement proche des 3 millions. « Bien socialisé, c’est un animal très joueur, intelligent, très sympa », résume Alexandre Lobo, vétérinaire à Cestas.

Le choix de l’animal de compagnie reflète une époque. Ses modes aussi. Le film « Ratatouille » a provoqué un engouement, vite passé, pour les rats. Reste une tendance de fond : à côté des fidèles chiens et chats, le marché des nouveaux animaux de compagnie (NAC) ne cesse de se développer.

Des vendeurs par espèces

Les deux tiers des animaux de compagnie seraient des NAC. Un terme très large qui englobe aussi bien les hamsters, les poissons, les perroquets, les tortues, les boas… « On nous demande de tout, surtout en poissons, oiseaux et reptiles », dit Julien Laguarda, directeur d’Animalis de Bordeaux-Lac. À l’entrée du magasin figure la liste des animaux autorisés à la vente. « Le métier a évolué, on a dû se spécialiser », ajoute Julien Laguarda. La France dispose d’une des législations les plus strictes.

Cette animalerie emploie 14 personnes titulaires d’un bac pro animalerie (une formation existe à Marmande) ou disposant d’une solide expérience dans telle ou telle espèce. Martine Blancan par exemple, qui codirige le magasin, est éleveuse de chats. Jean-Michel, un des plus anciens employés, est amateur et éleveur de volatiles. Une ancienne éleveuse de perroquets officie dans ce rayon.

L’acheteur d’un NAC signe un contrat par lequel il s’engage sur des conditions de détention. « On ne peut pas vendre un boa n’importe comment », précise Julien Laguarda. Il est indispensable de prodiguer les conseils d’élevage, de soins.

Des cliniques spécialisées

« Nous suivons des formations qui nous permettent de nous maintenir à niveau », dit Alexandre Lobo. Mais des NAC peu courants relèvent d’une « médecine à part ». Face à certaines pathologies, le vétérinaire envoie les clients et leur patient vers des cliniques spécialisées comme il en existe à Toulouse et à Nantes.

Les professionnels sensibilisent aussi les acheteurs à l’engagement que constitue l’achat d’un animal. Mieux vaut éviter de le délaisser ou de s’en débarrasser dans la nature. Dans le Gers, l’association Hope NAC est spécialisée dans le recueil et le placement de ce type d’animaux.

Vécue comme un élargissement du cercle familial, l’arrivée d’un animal, chien, chat ou NAC, est sensée apporter « une amélioration de la qualité de vie de son propriétaire », analyse Patricia Farjou dans sa thèse à l’École nationale vétérinaire de Toulouse.

Des poules éco-citoyennes

Les professionnels ont dressé un portrait-type des couples propriétaire-animal : les personnes de moins de 30 ans feront le choix d’un furet, d’un lézard voire d’un serpent (moins de 200 euros pour un boa, 250 euros pour un python) et ne devront pas oublier d’acheter la ration alimentaire de grillons vivants ou de souris blanches. Par manque de place, les couples avec jeunes enfants, à défaut d’un chien ou d’un chat, choisiront un hamster, un lapin ou un petit rongeur (quelques dizaines d’euros).

Au delà de 40 ans, le perroquet apprivoisé (certains coûtent plus de 1 500 euros) devient le compagnon idéal. De même que l’incontournable tortue, les canaris ou les perruches. Enfin, signe de motivation éco-citoyenne, les volailles reviennent à la mode. Pour qui dispose d’un petit jardin, et moyennant 25 à 30 euros, une poule Sussex, une poule Marans ou une poule Padoue se chargera d’avaler les déchets de cuisine. Ceci en déployant son beau plumage.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : SUDOUEST.FR – MICHEL MONTEIL

Sources :

http://www.sudouest.fr/2014/11/12/especes-en-voie-d-adoption-1733294-2833.php

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Rejoignez les abonnés de JAF-info

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter :

JAF

Publicité -Autopromo

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !