Animalerie – Le BARF, le nouveau régime alimentaire composé de viande crue et d’os

298

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Animalerie – Le BARF, le nouveau régime alimentaire composé de viande crue et d’os

Animalerie

La rédaction de JAF-info

FINI LES CROQUETTES Le Barf, régime alimentaire composé de viande crue et d’os, convainc de plus en plus de propriétaires d’animaux de compagnie, qui abandonnent croquettes et autres pâtées du commerce…

  • De plus en plus de propriétaires de chats et de chiens abandonnent croquettes et pâtées du commerce pour nourrir autrement leurs animaux.
  • Considérant que ces aliments ultratransformés ne sont pas les options les plus adaptées pour la santé et le bien-être de leur animal, ils préparent eux-mêmes la nourriture de leurs fidèles compagnons.
  • Pour certains, l’alimentation la plus adaptée, c’est le Barf, un régime spécial composé principalement de différents morceaux de viande crue.

Alimentation sèche ou humide, croquettes ou pâtée : dans les rayons alimentation des animaux au supermarché, l’offre est vaste, mais les gammes restent composées de produits industriels. Et des propriétaires soucieux de la qualité nutritionnelle de ce que mangent leurs animaux ne font plus confiance à ces produits du commerce. Pour certains propriétaires de chats et chiens, les aliments proposés par leur vétérinaire sont un gage de confiance. Pour d’autres, prêts à se retrousser les manches pour les petits membres à poils de leur famille, le mieux, c’est de passer leur animal de compagnie au régime Barf. Pas besoin de cuisson et de longue préparation, puisqu’il s’agit de donner à son animal de la viande crue. A l’occasion ce jeudi de la sortie de l’ouvrage Je nourris mon chat naturellement * (éd. Thierry Souccar), 20 Minutes s’intéresse à cette diète animalière en vogue.

Le Barf : viande crue et proie reconstituée

« Barf, c’est l’acronyme de “Biologically Appropriate Raw Food”, soit en français : nourriture crue biologiquement appropriée », explique dans son ouvrage l’éleveuse Margitta Graeve, auteure de Je nourris mon chat naturellement. Ici, la nourriture ne sort pas toute prête d’une boîte de conserve ou d’un sac, « elle est préparée à partir d’aliments frais et crus », poursuit-elle, rappelant que jadis, « les chats domestiques mangeaient d’abord les proies qu’ils attrapaient eux-mêmes ». Pour les adeptes du Barf, « cela correspond à l’interprétation d’un mode d’alimentation animale qui se veut être un retour “au naturel”, sans aliments industriels et basé sur la viande crue, les os et les abats, dans l’idée qu’un chat n’a jamais fait cuire une souris qu’il avait chassée », explique le Dr Géraldine Blanchard, vétérinaire spécialiste en nutrition animale et fondatrice du site de conseil en nutrition Cuisine à crocs.

Un régime spécifique qui séduit de plus en plus de propriétaires d’animaux. Comme Emilie, qui nourrit ses chats au Barf depuis quatre mois. « Je prépare leur gamelle chaque jour, avec du filet, des os charnus, du foie et des abats, le tout cru. Parfois, j’ajoute un œuf, décrit la jeune femme. Mon vétérinaire a validé ce menu, le jugeant équilibré et couvrant les besoins nutritionnels de mes chats ». Estelle, 30 ans, est l’heureuse maîtresse de deux petits griffons bruxellois de 1 et 3 ans, Nana et Lulu. Depuis près d’un an, « mes chiennes ne mangent que des aliments crus, un régime basé sur le “Prey Model”, qui consiste à donner des proies entières ou bien préparer la gamelle de façon à reconstituer une proie ». Pour cela, Estelle prépare minutieusement les repas de ses chiennes : « Cela demande de l’organisation et l’achat d’un congélateur. Je prépare une quarantaine de rations toutes les 3 semaines, et c’est un vrai plaisir ! » Et la composition d’une gamelle est très précise : « 62 grammes de viande, 62 grammes d’os charnus, 22 grammes de poisson pour les oméga, 7 grammes de foie et 7 grammes d’abats », détaille Estelle, qui prépare également à ses deux animaux « du bouillon d’os et des mixés de légumes crus ». Heureuse de gâter ses bêtes, la jeune femme ne s’arrête pas là. « Quand j’en trouve, je donne des cailles et des rongeurs entiers, avec les poils et les plumes. » Pour le Dr Blanchard, il n’y a pas de doute, « les maîtres calculent les rations au gramme près parce qu’ils sont très dévoués à leurs animaux ».

Le Barf, une alimentation meilleure pour la santé des animaux de compagnie ?

Mais pourquoi passer à cette diète crue pour son animal quand des produits spécifiques sont disponibles dans le commerce ? « Pour rester en bonne santé, avoir un beau pelage et développer une solide constitution musculaire, l’animal a besoin de nutriments d’excellente qualité : des protéines faciles à digérer, des acides gras essentiels et des vitamines et des minéraux naturels correctement combinés, expose Margitta Graeve. Or les aliments tout prêts sont de piètre qualité, se composent de céréales, de fibres ou encore d’additifs, qui ne correspondent pas à la nourriture naturelle, d’où l’apparition d’intolérances et d’allergies (…) et de maladies inflammatoires de l’intestin, qui peuvent raccourcir la durée de vie » de l’animal. Ainsi, pour Emilie, « c’était devenu impossible de continuer à donner à mes chats une alimentation industrielle, trop riche en glucides et à mon sens nocive pour des animaux naturellement carnivores, et bourrée d’additifs chimiques. C’est comme si nous mangions tous les jours des plats industriels, et toujours les mêmes ! »

Estelle, elle, a tiré les enseignements du passé. « J’ai eu des chiens toute ma vie, ils étaient des membres à part entière de la famille, raconte Estelle, donc c’est très dur quand on les perd. Et on s’interroge sur l’impact de leur alimentation sur leur santé : à la maison, nous étions très investis dans le bien-être de nos chiens, nourris avec des croquettes achetées chez le vétérinaire, que nous consultions au moindre problème. Malgré tout, les deux chiennes de la famille sont mortes de problèmes de reins, de foie, de pancréas, puis de cancer ». Alors, quand la jeune femme décide d’avoir sa première chienne à elle, elle se renseigne, estime « qu’une nourriture sèche ne peut pas être bonne » et opte pour « des pâtées naturelles avec de la vraie viande. Ça se passait plutôt bien mais, en grandissant, Lula a commencé à avoir des allergies environnementales, et elle boudait souvent sa gamelle car les médicaments entraînaient problèmes intestinaux et fatigue ».

Des précautions à prendre

D’ailleurs, Estelle l’a bien observé, « depuis ce changement d’alimentation, plus aucune gamelle n’est boudée ! Mes filles se régalent comme jamais, elles sont plus belles, avec des formes harmonieuses, des muscles et du gras où il faut. Elles ont aussi un pelage beaucoup plus brillant et dense, et des dents ultrablanches ! Et Lula, la plus fragile, n’a plus d’allergies, elle a pu passer l’été à nager à la rivière et se rouler dans l’herbe, se réjouit la jeune femme, alors qu’avant, chaque sortie à la campagne lui déclenchait de violentes allergies », se souvient-elle. Souvent, les maîtres passent au Barf « parce que leur animal avait un problème de santé antérieur, d’allergies dermatologiques ou de surpoids », constate le Dr Blanchard.

Mais les vétérinaires ne sont pas tous confiants s’agissant du Barf. « Beaucoup déconseillent de nourrir son animal de cette façon parce qu’ils n’y sont pas formés », estime Amandine, qui depuis cinq ans prépare pour son chien des rations de Barf à base de viande, d’os, d’abats, de fruits et légumes mixés, d’huile et de compléments alimentaires.

C’est vrai, « peu de vétérinaires sont formés en nutrition animale, ils ne savent pas conseiller les maîtres sur le Barf, reconnaît le Dr Blanchard. Mais si on se lance, il est important de faire valider ces rations crues par un spécialiste en nutrition animale ». Pourquoi ? « Souvent, les problèmes de santé d’un animal s’améliorent après le passage au Barf, mais cela ne signifie pas que cela n’en génère pas d’autres, comme des déséquilibres alimentaires, avertit la vétérinaire. Le calcul des justes doses d’aliments ne se fait pas au hasard : donner trop d’os peut entraîner une constipation et une moins bonne absorption d’oligo-éléments essentiels. Et oublier de donner des acides gras essentiels ou donner des portions trop faibles peut rendre l’animal trop maigre ». Et ce n’est pas la seule raison. « Donner de la viande crue dont on ignore le statut bactériologique comporte des risques, notamment quand on achète les viandes les moins chères, répond la vétérinaire. La viande peut contenir des bactéries. Cela va de la salmonellose si on donne à son animal de la volaille crue (les viscères peuvent contaminer la viande) à la tuberculose si on lui donne du gibier. L’animal peut être malade ou n’être que porteur sain, et transmettre ces pathogènes à l’homme, donc à ses maîtres et aux enfants de la maison, plus fragiles ». Pour éviter les risques, quelques précautions sont à prendre : « Faire cuire un minimum la viande, en la pochant dans un bouillon jusqu’à atteindre 70 degrés à cœur pendant 3 minutes, prescrit la spécialiste en nutrition animale. Cela tue toutes les bactéries sans dégrader les qualités nutritionnelles de la viande ». Et si on est un barfeur convaincu, « il est recommandé de faire suivre régulièrement son animal et de lui faire passer un bilan complet chez son vétérinaire une fois par an, pour vérifier au moins notamment la bonne santé de ses reins et de son foie ».

* Je nourris mon chat naturellement, Le guide du Barf, Comment préparer la gamelle idéale pour un chat en bonne santé, éditions Thierry Souccar, en librairie le 24 janvier, 12,90 euros.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Anissa Boumediene – 20MINUTES.FR
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société

Sources :

https://www.20minutes.fr/planete/2426899-20190123-viande-crue-os-barf-nouveau-regime-mode-amies-betes

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

comptoir

Publicité - Pack Premium

PremierTech

Publicité - Pack Premium

Top hebdo

PremierTech

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

Cet article a 1 commentaire

  1. Je ne vois pas quel vétérinaire a bien pu “valider” un régime aussi déséquilibré.
    Certes la viande est absolument nécessaire aux chiens et aux chats et le fait qu’elle soit crue n’est pas un problème sous réserve qu’elle ait été conservée dans les règles de l’art.
    En revanche l’absence de fibres, d’amidon et de vitamines ne peut qu’ entrainer un état de carence énergétique et vitaminique à moyen et long terme et l’excès de protéines une fatigue du foie et des reins.
    Par ailleurs la présence de morceaux d’os plus ou moins gros entraine un risque d’occlusion accru.

    Je ne suis pas contre un régime BARF à base de viande crue mais les gens doivent savoir qu’il doivent impérativement l’équilibrer en énergie, minéraux, fibres et vitamines par l’addition d’un assortiment varié de féculents, de fruits et de légumes bien cuits.
    Au final ce type d’alimentation est réservé aux maîtres qui ont tout le temps de mitonner chaque jour des petits plats variés à leurs animaux.

Laisser un commentaire

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !