L'info pour les pros !
10 Ans !
Une animalerie condamnée à cause de rats malades
315
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Une animalerie condamnée à cause de rats malades

Animalerie

C’est une affaire de longue date qui vient de connaître son épilogue en justice. Sauf s’il y a appel.

Tribunal de Niort

Les faits datent de 2010. Une femme reçoit en cadeau, des rats, ses animaux de compagnie favoris, achetés par un ami à l’animalerie de Chauray, Animal and co.

Las, les deux animaux meurent, l’un après l’autre. Pire, la jeune femme s’aperçoit ensuite de problèmes cutanés persistants à l’oreille. S’en suit « un parcours médical long et chaotique avant que le diagnostic ne soit posé » explique son avocat, François-Xavier Morisset. Diagnostic qui sera posé par l’unité de virologie de l’institut de recherche biomédicale des armées à Grenoble où le CHU de Poitiers avait envoyé des prélèvements. La jeune femme a été rendue malade par son rat, porteur du virus du cowpox. Une maladie qualifiée alors de « rare » par le chef de l’unité des maladies infectieuses, présentant « des formes cutanées, avec parfois de la fièvre, des ganglions et qui peut s’étendre, mais c’est exceptionnel ».

La jeune femme a dû être opérée à plusieurs reprises, conservant une longue cicatrice au cou et un lobe d’oreille atrophié. Elle avait lancé une action en justice qui a donné lieu à des expertises. L’expert judiciaire a été formel, le lien entre l’animal et la maladie de la jeune femme s’est avéré évident. Au regard de ces conclusions, le tribunal a condamné, en début de semaine, l’animalerie et son fournisseur de rats domestiques de l’époque, à verser solidairement plus de 65.000 € pour moitié environ à la victime et pour l’autre, à la CPAM de la Vienne au nom des soins engagés.

« Nous sommes sincèrement tout à fait désolés de ce qui est arrivé à cette dame. Nous avons essayé d’entrer en contact avec elle après les faits, mais en vain » indiquait, hier, Frédéric Janssens, le gérant de l’animalerie de Chauray. « Notre animalerie est une affaire familiale. Ce n’est jamais arrivé en plus de trente ans. Une seule fois. Une fois de trop » déplorait-il, sans savoir encore s’il ferait appel.

Pas impossible en revanche que l’animalerie se retourne désormais contre le fournisseur. « Nous respectons toutes les procédures vétérinaires et nous nous targuons d’acheter nos animaux en France à des éleveurs français » poursuit-il. « Il se trouve que ce fournisseur avait bien son propre élevage mais achetait aussi des rats à l’étranger, ce que nous ne savions pas ». Le gérant de l’animalerie indique avoir « tout de suite stoppé » la collaboration avec ce fournisseur, sitôt les faits.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LANOUVELLEREPUBLIQUE.FR
Sources :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/12/17/Victime-de-rats-malades-les-professionnels-condamnes-2941297

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info