Publicité – Pack Impact

Fleuristes – Attention sur un nouveau type d’arnaque à la carte bancaire

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

Les escrocs se sont fait passer pour une société de maintenance de terminaux de paiement pour soutirer plusieurs milliers d’euros à un restaurateur et un fleuriste au début du mois de novembre.

Un restaurateur de Bellegarde a été le premier à faire les frais de cette escroquerie d’un genre nouveau, le 7 novembre.

Les auteurs se rendent d’abord dans le commerce visé, comme de simples clients. Leur cible : le terminal de paiement électronique (TPE) du professionnel, sur lequel est indiquée la société chargée de la maintenance de l’appareil.

Munis de ce précieux renseignement, ils vont contacter un peu plus tard le restaurateur en se faisant passer pour la société en question. “La personne au bout du fil lui explique que son système informatique a bugué et que le commerçant ne pourra plus recevoir de paiement sur son TPE, précise-t-on à la gendarmerie du Loiret. Elle lui propose alors de débloquer le terminal en faisant une série de manipulations.”

Le professionnel est d’abord invité à introduire sa carte commerçant dans l’appareil. De leur côté, les escrocs lui fournissent un numéro de carte bancaire et sa date d’expiration et lui indiquent la marche à suivre. Le commerçant pianote sur son terminal, pensant qu’il s’agit d’une opération pour vérifier que tout fonctionne de nouveau normalement et, à son insu, va bel et bien créditer la carte dont le numéro lui a été fourni.

Déjà 4.000 € de préjudice

Le restaurateur de Bellegarde a ainsi été escroqué de 1.000 €. Trois jours plus tard, le 10 novembre, un fleuriste de Lorris était à son tour victime de cette arnaque pour un montant de 3.000 €.

L’enquête a été confiée aux gendarmes de la compagnie de Montargis. En attendant d’identifier les auteurs, la gendarmerie appelle les commerçants à la plus grande vigilance. “Si vous êtes contacté par la société de maintenance de votre TPE, il ne faut pas immédiatement donner suite. Allez vérifier votre contrat et proposer de rappeler la société en question pour vous assurer que vous avez bien affaire à elle.

Pour en savoir plus :

https://www.facebook.com/groups/RdvTalents.Fleuristes/permalink/360341681437644/

Publication à durée illimitée

Signature : A. C.- LAREP.FR
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : https://www.larep.fr/montargis/faits-divers/2018/11/20/deux-commercants-du-montargois-victimes-d-un-nouveau-type-d-arnaque-a-la-carte-bancaire_13058173.html
Origine : Veille – Curation
PremierTech

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Votre opinion :

Laisser un commentaire

BRAUNS

Publicité - Pack Premium

Annonce

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent