Extinction des feux en jardinerie animalerie fleuriste

23

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Extinction des feux en jardinerie animalerie fleuriste

La rédaction de JAF-info

téléchargement (22)À partir du 1er juillet, les bureaux, commerces et bâtiments sont invités à éteindre les éclairages inutiles la nuit de 1h à 7h du matin.

Pour accompagner cette décision, le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie lance aujourd’hui une campagne d’information -affiche et dépliant- mise à disposition de l’ensemble des élus et des acteurs économiques, et à destination du grand public, sur le site internet du Ministère :
www.developpement-durable.gouv.fr.

Cette mesure simple permettra d’économiser l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 750 000 ménages, d’éviter l’émission de 250 000 tonnes de CO2 et de réaliser une économie de 200 millions d’euros. Elle contribue aussi à la préservation de la biodiversité en évitant des pollutions lumineuses inutiles. La mise en œuvre de cet arrêté du 25 janvier 2013 fait de la France l’un des pionniers en Europe dans ce domaine.

L’arrêté prévoit les dispositions suivantes :

Dans votre rue… les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront éteintes au plus tard à 1h du matin, ou une heure après la fin d’occupation des locaux, et pourront être rallumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l’activité.

Dans votre commune…
 les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 1 heure du matin et ne pourront être allumés avant le prochain coucher du soleil.

Dans votre entreprise…
 la lumière de votre bureau sera éteinte au plus tard une heure après avoir quitté les locaux.

Des dérogations aux horaires d’illumination des façades d’immeubles non résidentiels et à ceux de l’éclairage des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition sont possibles par arrêté préfectoral.

Tout savoir sur la réglementation

Tous les types d’éclairages sont concernés…
Faux, sont exclus du champ de cet arrêté :
> les éclairages publics, c’est-à-dire l’éclairage des voies réservées à la circulation des véhicules    motorisés et/ou des piétons ;
> les éclairages destinés à assurer la sécurité des bâtiments lorsqu’ils sont asservis à des dispositifs de    détection de mouvement ou d’intrusion ;
> les éclairages intérieurs des logements, et ceux des parties communes, même s’ils sont visibles de    l’extérieur ; les guirlandes lumineuses sur les façades de ces bâtiments, en fin d’année ;
> la publicité lumineuse et les enseignes lumineuses qui doivent s’éteindre entre 1 heure et 6 heures depuis le 1er juillet 2012 (décret n° 2012-118 du 30 janvier 2012).

L’éclairage intérieur d’un local professionnel n’est pas concerné…

Faux, toute forme d’occupation des locaux est concernée par la limitation. Mais, après la cessation d’une occupation à titre principal (bureaux, magasins de commerce ou d’exposition), l’éclairage peut être remis en service pour une seconde occupation si elle n’intervient pas dans la continuité, comme des opérations de nettoyage de bureaux, d’approvisionnement des magasins, de maintenance des locaux, etc.

Je détermine seul l’heure de lever et de coucher de soleil…
Faux
, certains programmateurs ou interrupteurs de lumière dits « crépusculaires » ou «astronomiques» intègrent directement les horaires de coucher du soleil. Si ce n’est pas le cas, l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) les donne sur une période pouvant aller jusqu’à 731 jours, permettant ainsi, en tant que de besoin, la programmation des installations lumineuses éclairant les façades, sur de longues périodes. Pour les obtenir, il suffit de saisir l’adresse ou les coordonnées de la localité concernée sur le site
http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/phenomenes/rts/rts.php

Je m’expose à une sanction si je ne respecte pas les horaires fixés par la réglementation…
Vrai
, mais il s’agit d’abord de faire preuve de pédagogie et de progressivité dans la sanction. Le commerçant ou l’exploitant d’un bâtiment non résidentiel encourt, après mise en demeure par l’autorité chargée du contrôle de l’application de la réglementation (maire ou préfet) et le cas échéant une suspension du fonctionnement des sources lumineuses s’il ne s’y conforme pas (article L583-5 du code de l’environnement), voire une amende au plus égale à 750 euros (article R583-7 du code de l’environnement).

Le contrôle du fonctionnement irrégulier des installations s’effectue visuellement depuis la rue puisqu’il ne concerne pas les éclairages intérieurs non visibles de l’extérieur.


Concrètement, la nouvelle mesure, est : 

  • simple  : il suffit d’éteindre en sortant ou de programmer l’extinction automatiquement ;
  • immédiatement effective : elle s’applique dès le 1er juillet ;
  • efficace  : cela représente une économie d’environ 200 millions d’euros et évite le rejet de 250 000 tonnes de CO2 chaque année ;
  • obligatoire : des contrôles seront effectués par les maires et les préfets. Chaque infraction expose l’exploitant à une amende de 750 euros.

En pratique : 

  • les vitrines des magasins de commerce ou d’exposition doivent être éteintes entre 1 h et 7 h du matin, ou une heure après la fermeture lorsque l’activité se poursuit après 1 h ;
  • les éclairages intérieurs des locaux professionnels doivent être éteints une heure après la fin de l’occupation des locaux ;
  • les façades des bâtiments doivent seulement être éclairées à compter du coucher du soleil et au plus tard jusqu’à 1 h du matin.

Certaines dérogations sont prévues, notamment pendant les périodes de fêtes et lors d’événements exceptionnels à caractère local définis par arrêté préfectoral


 

 


Sources : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Eteindre-la-nuit-c-est-faire-des.html

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société

Sources :

vide – si Vidéo / Audio : au choix YouTube Viméo – FanceTV FranceInfo​

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

PremierTech

Publicité - Pack Premium

comptoir

Publicité - Pack Premium

Top hebdo

JAF

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !