L'info pour les pros !
10 Ans !
Policiers voleur-testeurs dans une jardinerie
341
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
TARN - UNE JARDINERIE TESTÉE PAR LA POLICE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
La rédaction de JAF-info

Policiers voleur-testeurs dans une jardinerie

En l’espace de 10 minutes hier matin, la Jardinerie tarnaise s’est fait dérober pour près de 600 € de marchandise. Sans qu’aucun salarié de cette enseigne de la zone de Mélou-Chartreuse ne remarque quoi que ce soit. C’est malheureusement monnaie courante dans les commerces. Le vol à l’étalage est un fléau pour les commerçants qui ont déjà du mal à maintenir leur chiffre d’affaires en ces temps de crise. Heureusement cette fois-ci, le patron Guy Bousquet a très vite récupéré le butin. Les voleurs étaient en effet des policiers qui agissaient incognito dans le cadre d’une opération visant à sensibiliser «de façon dynamique les commerçants sur la sûreté de leur activité et notamment sur la mise en œuvre des bonnes pratiques pour lutter contre la malveillance dont ils sont victimes : vol à l’étalage, émission de chèques frauduleux, cambriolages, etc..» explique Frédéric Becel, chef d’état-major à la direction départementale de la sécurité publique et référent sûreté. Quatre policiers en civil ont donc joué les voleurs et escrocs d’un jour.

«Plus c’est gros, plus ça passe»

Un homme et une femme se sont présentés à la caisse avec un nettoyeur haute pression, des tuyaux d’arrosage, des plantes et des accessoires pour animaux et ont réglé la note d’un montant de 157 € avec le chéquier d’une entreprise qui n’existe plus. Plus par habitude que pour un réel contrôle, la caissière a bien demandé une carte d’identité. Et la policière, blonde âgée de 25 ans, a fourni un permis de conduire d’une femme brune née en 1956… Cela a suffi pour que le «couple» reparte avec ses «achats». La fausse cliente a même pris le temps de demander une facture alors qu’elle et son complice avaient leur sac et leur poche remplis d’objets piqués dans les rayons. «Et encore on avait prévu un petit scénario pour distraire l’attention des employés et on n’en a même pas eu besoin», lâche la jeune policière en sortant du magasin.

Quelques instants plus tard, un troisième policier est passé à la caisse pour régler un achat de 2 € mais avait dissimulé dans son manteau bien d’autres choses. Un quatrième policier est même parti avec une plancha d’une valeur de 400 € ans sans que cela attire l‘attention. «Plus, c’est gros plus cela passe. On est là pour mettre le doigt là ou cela fait mal et apporter des conseils et des recommandations pour rendre le vol complexe et risqué», explique Frédéric Becel qui a ensuite débriefé les employés et le patron qui était dans la combine.

«Sans une prise en compte forte des commerçants on n’y arrivera pas, continue le policier qui ne leur jette pas la pierre pour autant. Quand on est honnête soi-même, on ne pense pas à tout çà». Pourtant il faut arriver à endiguer le phénomène. «Si le voleur n’est pas immédiatement pris, il va réitérer et viser de plus en plus haut», continue Frédéric Becel. «Je vais évidemment m’appuyer sur cet exercice pour améliorer les choses. On a déjà mis des dispositifs en place mais il faut former davantage les salariés», lâche Guy Bousquet qui ne cache pas un sentiment de ras-le-bol. Il souhaiterait que la justice soit plus sévère avec ces voleurs «qui ne risquent rien». «J’en ai coincé un la semaine dernière, un gamin de 16 ans qui a été très agressif, allant jusqu’à me mettre un coup, et qui m’a dit que de toute façon il serait dehors le soir même comme la dernière fois», lâche-t-il dépité.

Br M – Photos DDM, Br. M.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2013/10/18/1733824-castres-les-policiers-jouent-les-voleurs-a-l-etalage.html

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
DIGIFLOR Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef