L'info pour les pros !
[Vidéo] Philippe Collignon presente : conservatoire des plantes aromatiques
42
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Experts > [Vidéo] Philippe Collignon presente : conservatoire des plantes aromatiques

[Vidéo] Philippe Collignon presente : conservatoire des plantes aromatiques

collignon telematin

DOIT-ON FAIRE REMONTER LES LIENS QUI UNISSENT MILLY-LA-FORÊT ET LES PLANTES MÉDICINALES AU XIIIE SIÈCLE ?

C’est très probable. En effet, une maladredrie, construite à l’époque, est vouée à Saint-Blaise, médecin réputé pour ses soins par les simples. Aujourd’hui, seule subsiste de cet édifice la célèbre chapelle décorée par les fresques de Jean Cocteau, qui témoignent de l’importance des plantes dans l’histoire de la région.

Des textes remontant à la Révolution de 1789 font référence à la cueillette des plantes médicinales dans la région de Milly. L’existence des cultures est en outre une certitude dès la première moitié du XIXe siècle, des actes officiels en faisant mention. On produisait alors, entre autres, de la guimauve, pour la racine vendue à l’état frais et de la mauve pour la fleur séchée.
En 1885, un maraîcher Armand Darbonne s’installe à Milly et consacre d’emblée, plusieurs hectares aux plantes médicinales. En 1890 est construit le premier grand séchoir à plantes de la région (100m x 5m) encore visible au Conservatoire des Plantes.
C’est la grande période des cultures de grande et petites absinthes, mélisse, hysope (ces quatre plantes entrant dans la composition de l’alcool d’absinthe), menthe poivrée, pensée sauvage, datura, belladone…
La coopérative, crée en 1940, a regroupé jusqu’à 135 adhérents au début des années 50 qui a vendu jusqu’à plus de 130 tonnes de plantes sèches. La situation s’est dégradée à partir de 1955, due à l’apparition des produits de synthèse, à l’importation de plantes d’Afrique ou d’Europe de l’Est à prix bas. Nombreux sont les exploitants qui abandonnent les plantes ou qui, arrivés à la retraite, ne sont pas remplacés.
La coopérative doit vendre ses terrains et installations et en 1968, grâce au soutien de la société Darbonne, le Syndicat national peut engager un chercheur au Centre national d’expérimentation.
Parallèlement, au début des années 1970, la France connaît un regain d’intérêt pour la phytothérapie. Cet engouement du grand public ne s’est pas démenti depuis, la consommation nationale de plantes médicinales passant de 10000 tonnes en 1970 à 25000 tonnes en 1984. Aussi le centre national devient l’institut des plantes médicinales aromatiques et industrielles (ITPMAI) qui voit ses effets et ses moyens matériels considérablement augmentés.

Le conservatoire

Le Conservatoire constitué au sein de l’institut et comportant plus de mille espèces et variétés de plantes médicinales, aromatiques et industrielles, aux organismes de recherche et aux industriels, un matériel végétal adapté à leurs besoins. Largement ouvert au public, il constitue une vitrine pour les productions locales et continue à faire rayonner le nom de Milly dans le secteur des plantes médicinales. En outre, Milly est devenue grâce aux productions de la Société Darbonne-Darégal une région mondialement connue pour ses productions de plantes aromatiques (estragon, persil, cerfeuil, menthe, coriandre…)

Visiter les collections

Enchanteresses par la diversité des formes, des couleurs, des parfums dont elles sont composées. Vous y découvrirez les plantes tinctoriales autrefois largement utilisées ( gaude, pastel, garance, genêt…)La gamme complète des aromatiques classiques ( sauges, menthes, thyms, origans, basilics…) et un grand nombre d’aromatiques exotiques ou moins connues ( agastaches, perilla, nepeta, germandrées, calaments, armoises…) ; d’innombrables espèces “seulement ” médicinales et provenant des différentes régions tempérées du globe ; enfin les “simples” de nos régions de plaines présentées dans un jardin paysagé et réunies par milieu naturel ( plantes aquatiques, de friches, de sous-bois…)”

www.milly-la-foret.fr/Conservatoire-National-des-Plantes,1192

CNPMAI
Route de Nemours
91490 Milly-la-Forêt
Tél. : 01 64 98 83 77
e-mail : contact@cnpmai.net
www.cnpmai.net

Accueil du public
Haute saison – d’avril à octobre : tous les jours (y compris jours fériés) sauf lundi de 10h à 18h.

Philippe COLLIGNON

Philippe COLLIGNON

Chroniqueur sur France Télévision, réalisateur, Philippe COLLIGNON est depuis toujours un fin passionné de Mère Nature. Jardinier en culotte courte dès l’âge de 8 ans, il couronne par la suite ses études de vert, et finit par diriger une fois adulte une entreprise lyonnaise de paysagisme. Après un passage de 8 années dans le professorat , il intègre l’équipe matinale de William Leymergie. Voilà désormais 20 ans que « Chloro’Phil » prodigue ses conseils avisés en botanique et ce, pour le plus grand bonheur de nos amies les plantes. - Livres publiés : Le potager perpétuel 2016 - Un Potager Pour les Nuls- 2009 - Une rose de l'obtenteur LAPERRIERE porte son nom. Vidéos d'entreprises (présentation, ...) - Animations avec Chloro’Phil : Contactez Luc NAROLLES - Surligneur de Talents !
Origine : Veille – Curation
Signature : FRANCE 2 – TELEMATIN
Sources :

http://www.france2.fr/emissions/telematin/vie-pratique/conservatoire-des-plantes-aromatiques_77459
http://www.milly-la-foret.fr/Conservatoire-National-des-Plantes,1192
http://www.cnpmai.net/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info