L'info pour les pros !
10 Ans !
Pays-de-la-Loire – Nantes – Le marché aux fleurs place du Commerce vit ses dernières heures
241
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
marche aux fleurs Nantes - JAF-info - Fleuriste
La rédaction de JAF-info

Pays-de-la-Loire – Nantes – Le marché aux fleurs place du Commerce vit ses dernières heures

Dimanche 3 janvier, le marché aux fleurs place du Commerce vit ses dernières heures. La mairie de Nantes n’en veut pas dans son projet de réaménagement.

Installé en 1988, le marché aux fleurs, qui existe dans le centre depuis plus de cent ans, a accueilli jusqu’à huit fleuristes. Il n’en restait plus que deux. Parmi eux, Nicole Lévy.

« Pourquoi doit-on supprimer le marché aux fleurs de la place du Commerce ? Mettez-le dans votre article, parce que je ne comprends toujours pas pourquoi. »

Ce samedi 2 décembre, Nicole Lévy, gérante d’un des deux derniers stands du marché aux fleurs, place du Commerce, à Nantes, couvait « une colère triste ou une triste colère, comme vous voulez ».

Ce dimanche, elle ouvre son stand une dernière fois, conseille ses clients, papote avec les passants et se délecte de la douce odeur sucée des fleurs. Et c’est la dernière fois. Car après dix-huit ans d’activité, elle ferme définitivement les portes de son magasin.

La mairie de Nantes ne veut plus de ce marché aux fleurs dans son réaménagement de la place du Commerce. Des fontaines doivent le remplacer. « Mais c’est vrai qu’il est moche ce marché, concède Nicole. Mais on aurait pu inventer autre chose, aller place de la Bourse, monter un flower truck. Bref, laisser les fleurs en ville sur cette place si minérale. »

« L’âme de Nantes s’en va »

Aucun client n’est venu la contredire, samedi après-midi : au contraire, nombreux sont venus lui témoigner leur soutien. Parmi eux, Jennie et Stéphane, acheteurs occasionnels. « C’est un peu l’âme de Nantes qui s’en va, soufflait Jennie. Le marché du Bouffay, le square Fleuriot, le marché aux fleurs : il y avait moyen de réhabiliter, de réinventer, mais non, on détruit. On veut attirer les touristes à coups de com’. Nous sommes dans une ville qui s’aseptise. Comment peut-on vouloir enlever du vert, des fleurs, des couleurs ? Dans une ville qui se dit pseudo-écolo, c’est aberrant. »

Le couple d’amoureux est reparti avec une caisse de petites plantes grasses au délicat nom de « succulentes », précisait Nicole Lévy.

« Commerce, c’est populaire »

Des fleurs dans la ville, pour cette fleuriste, c’était « un peu de douceur sur une place centrale » de Nantes où transitent les bus, les trams, les flux de population. Tous les habitants de l’agglo transitent un jour par Commerce. Un lieu marqué aussi par les trafics de drogue et les manifestations. « Royale, c’est luxe, calme et volupté ; Commerce, c’est populaire, tranchait Nicole Lévy. Ma clientèle, elle venait de tous les milieux sociaux. Les fleurs, c’est comme la musique, c’est un langage universel. »

Jacqueline, la soixantaine chic et élégante, est tombée des nues à l’annonce de la fermeture du marché aux fleurs. « Mais que va devenir cette place sans vous ? Un immense stand de deal ? C’était si beau, toutes ces fleurs. J’aimais bien attraper un petit bouquet en passant. C’est vraiment triste. »

« Des clients devenus des amis »

Toutes ces paroles réconfortantes, ces marques d’amitié, c’est sans doute ce qui manquera le plus à Nicole Lévy. « J’en ai fait des rencontres. Des clients sont devenus des amis et ont vu ma fille de 16 ans grandir. Le temps de composer le bouquet, on discutait et on finissait parfois au bistrot en face. Je me souviens aussi de manifestants qui m’aidaient à rentrer les fleurs alors que les policiers balançaient les lacrymos. »

Ce dimanche après-midi, Nicole Lévy dira au revoir à ses derniers clients, qui lui ont promis de la retrouver au marché de Talensac, où elle est déjà installée depuis vingt ans. « Je le sais depuis des mois que je dois partir, mais pourtant, je n’arrive pas à m’en rendre compte. »

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Agnès MÉTAYER. ouest-france.fr
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-pourquoi-supprimer-le-marche-aux-fleurs-place-du-commerce-7106392

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FLORENTAISE Publicité - Pack Premium