L'info pour les pros !
10 Ans !
Nouvelle-Aquitaine – Coopérative Euralis – Magasins Vert : La jardinerie progresse en 2019/2020 de 15%
95
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

Nouvelle-Aquitaine – Coopérative Euralis – Magasins Vert : La jardinerie progresse en 2019/2020 de 15%

Apex - Magasin Vert - Point Vert - JAF-info Jardinerie Animalerie Fleuriste

Euralis a présenté ses comptes pour l’exercice 2019-2020, avec un chiffre d’affaires à peu près stable, à 1,33 milliard d’euros. L’exercice a été marqué par le rapprochement de son pôle semences avec Caussade, pour former Lidea.

La coopérative, qui regroupe aujourd’hui 12.000 agriculteurs et emploie plus de 5.000 salariés, a présenté ce lundi ses comptes, qui seront soumis à l’approbation de l’assemblée générale le 12 février prochain. Et la première chose que l’on peut en dire, c’est que les résultats de la coopérative, dans la tendance de ces dernières années, ne semblent pas avoir été trop plombés par la crise sanitaire.

Comme l’an dernier, le chiffre d’affaires reste stable pour l’exercice 2019-2020, en très légère baisse, à 1,33 milliard d’euros (contre 1,35 l’an dernier). Le résultat d’exploitation s’est établi à 22,5 millions d’euros, tandis que le bénéfice avant intérêts et impôts se monte à près de 50 millions. Bref, Euralis a bien limité les dégâts, même si « la performance économique du groupe a été affectée par l’effet combiné de cette crise, de la baisse du prix des viandes de canard et des effets de change négatifs sur l’activité semences. Dans une année fortement perturbée, le résultat net est à zéro ».

Le pôle agricole est à l’image de cette relative stabilité dans la tempête avec des revenus qui bougent peu au global mais « des évolutions contrastées selon les activités ». Principale satisfaction : le bon comportement de la distribution grand public, avec une activité en hausse de 11% et un concept de « Table des producteurs » (dans les rayons des Point Vert et depuis l’an dernier un magasin dédié à Sainte-Eulalie) qui semble en train de décoller (+28%). La jardinerie progresse quant à elle de 15%. De quoi se consoler un peu d’une activité de collecte « plus mitigée ».

Résultats contrastés mais belle résilience…

Cette année, c’est cependant plutôt du côté du pôle semences d’Euralis que les grandes manœuvres ont eu lieu. On pense évidemment au rapprochement avec le semencier Caussade, qui a donné lieu à la création de Lidea, entité officiellement née à la rentrée. Avec plus de 350 millions d’euros de chiffre d’affaires combiné et 2.000 salariés, Lidea se positionnerait d’emblée dans le top 10 des semenciers mondiaux.

Au-delà, le pôle semences d’Euralis « performe » toujours, avec un CA en progression de 8%, notamment grâce au développement à l’international. On rappelle qu’Euralis est engagé dans un important projet de construction d’usine au sud de Moscou. La coopérative met également en avant « de belles croissances aussi pour les volumes de vente en maïs (+8%) et les hectares semés avec des variétés Euralis Semences (+15%) ».

En ce qui concerne le segment de l’alimentaire, les marques de la coopérative ont connu des fortunes diverses. Stalaven (charcuterie) a vu son chiffre d’affaires augmenter de 6%, profitant d’une « dynamique commerciale positive auprès des commerces de proximité et des bonnes performances de l’activité salaison (ventes en hausse de 20%) ».

En revanche, la crise sanitaire a affecté les marques Atelier Traiteur (-22%), touchée par la baisse de fréquentation des grandes surfaces, et Rougié (-18%), qui s’est cependant « bien comportée en sortie de crise, en proposant aux chefs des produits adaptés à leurs nouvelles contraintes », et qui nourrit de beaux espoirs en Chine.

Quant à Maison Montfort, le chiffre d’affaires est demeuré stable (+0,9%) : la marque résiste bien, ce qui semble plaider en faveur de sa stratégie. En cette fin d’année, malgré les restrictions, tous les signaux seraient d’ailleurs au vert en termes de consommation de produits festifs comme le foie gras. Les commandes seraient au rendez-vous.

Pour le reste, l’année d’Euralis a été marquée par la poursuite de la transformation et réorganisation de ses pôles, de sa politique d’innovation (28,8 millions d’euros ont été investis en R&D) et de son développement à l’international. La coopérative est présente dans 18 pays et réalise maintenant 26% de son chiffre d’affaires à l’export. C’est même 80% pour le pôle semences.

Le choix du conseil…

La gouvernance d’Euralis a par ailleurs évolué suite aux annonces de la rentrée 2019. Philippe Saux a pris la direction générale en début d’année, et Luc Lemaire la place de DG adjoint. Cette année, a été nommé un président délégué, Christophe Congues, pour présider le conseil en l’absence de Christian Pèes. Dernière nomination en date le mois dernier : Euralis a placé Olivier Tillous-Borde à la direction des développements stratégiques du groupe.

Enfin, on notera que dans le contexte de la loi Egalim, qui impose une séparation des activités de conseil et de vente pour les produits phytosanitaires, Euralis avait annoncé, lors de son AG de février dernier, « qu’elle choisissait de poursuivre le conseil et le service aux agriculteurs plutôt que la vente de produits, renonçant ainsi à la vente de produits phytosanitaires de synthèse à compter de 2021 ».

Pour Christophe Congues, président délégué d’Euralis, « cette décision, qui intervient dans un écosystème en plein bouleversement, fait d’Euralis une coopérative pionnière, et nous en sommes fiers. Elle est guidée par notre volonté de construire l’agriculture de demain : une agriculture durable et plurielle, qui répond aux attentes des agriculteurs, de la Société et des consommateurs ».

À l’arrivée, derrière les résultats d’Euralis et l’évolution du groupe, plutôt encourageants en cette période difficile, semblent se dessiner des perspectives intéressantes pour un « après-covid » que tout le monde attend avec impatience…

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : presselib.com
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://presselib.com/euralis-cooperative-bearn-lescar-agroalimentaire/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium