L'info pour les pros !

10 Ans
Nett tombes partenaire des fleuristes
259
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact
> Actualités > Produits > Nett tombes partenaire des fleuristes

Nett tombes partenaire des fleuristes

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

Mickaël Bertin, le dirigeant de la société Nett tombes,  s'inquiète de la réforme liée à son statut d'auto-entrepreneur.

AISNE. Le gouvernement est en train d’élaborer un nouveau projet de loi réformant le statut des auto-entrepreneurs. Sur le plan local, certains se montrent déjà inquiets.

LA réforme du statut d’auto-entrepreneur inquiète sur le plan national comme local. Mickaël Bertin, 34 ans, jeune auto-entrepreneur dans la commune, a créé sa société de nettoyage de tombes, il y a quatre ans. « Au début, la création de mon entreprise Nett tombes a été très simple, il m’a juste fallu remplir un formulaire sur Internet et passer un entretien pour m’inscrire sur le registre de l’URSSAF », relate l’auto-entrepreneur. Il exerce comme principale activité, celle de conseiller résident à l’Opac (Office public d’aménagement et de construction) et comme second emploi, celui de nettoyeur de tombes. Un peu inquiet par rapport à la réforme liée au statut, il précise : « L’idée de créer une entreprise de nettoyage de tombe m’est venue grâce à ma famille qui se disputait toujours pour savoir qui allait s’occuper de cette tâche. C’était intéressant de savoir qu’avec aucun capital de départ, il était possible de créer une entreprise. Je pouvais ne pas payer de taxe, ce qui me permettait d’éviter la banqueroute et de piocher dans mes économies personnelles. »

8 000 euros de chiffre d’affaires

Même s’il considère sa situation comme très instable, il avoue ne pas être touché par le seuil de chiffre d’affaires souhaité par le gouvernement (qui devrait passer de 34 000 à 19 000 euros sous peine de perdre le statut d’auto-entrepreneur). « Avec cent cinquante contrats par an, mon chiffre d’affaires s’élève à environ 8 000 euros. Je paye des taxes à hauteur de 26,3 % et je règle l’impôt libératoire (paiement sur le revenu avec les cotisations sociales NDLR), souligne-t-il. Mon activité fonctionne bien, surtout pendant les fêtes de Pâques et de la Toussaint, mais je pense qu’elle ne serait pas viable en tant qu’entreprise classique et sans mon statut d’auto-entrepreneur. » Il avoue que l’évolution du statut l’inquiète, alors qu’il a choisi ce mode de vie, pour améliorer son quotidien. « Je ne récupère pas la TVA et je dois prendre à ma charge les frais d’assurance et de fonctionnement, explique-t-il. La publicité coûte cher, et comme je cherche à développer mon entreprise, j’ai contracté un partenariat avec un fleuriste pour livrer des fleurs au cimetière et avec les pompes funèbres. » Alors, pour palier le manque de publicité, Mickaël Bertin crée son propre blog pour la trentaine de cimetières dont il s’occupe, autour de Soissons. Muni de son seau et de ses ustensiles, celui-ci fournit des prestations d’une durée moyenne d’une heure. Le tarif est compris entre 30 et 250 euros. « Mais l’augmentation de la taxe va avoir des retombées sur les tarifs et donc sur les clients, c’est vraiment ce que je crains. »

Pour lire la suite sur l’autoentreprisehttp://www.lunion.presse.fr/region/auto-entrepreneuriat-mon-activite-ne-serait-pas-jna3b26n186958

Gaelle LIOT


Source : http://www.lunion.presse.fr/region/auto-entrepreneuriat-mon-activite-ne-serait-pas-jna3b26n186958

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
LARBALETIER Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info