JAF logo SVG2022
JAF-logo-SVG2022 -1200 Jardinerie Animalerie Fleuriste

Nalod's elargit son offre sur internet

556 vues
Publicité - Pack Impact

Nalods

Le groupe Nalod’s a démarré 2013 avec la reprise de 25 magasins. Après une année de consolidation, le groupe de jardineries met en place sa nouvelle stratégie… Manuel Correia, son DG, explique. 

« Nous avons vécu une année exceptionnelle en terme de magasins, puisque 25 magasins nous ont rejoint au 1er janvier 2013 », introduit Manuel Correira.

Le réseau compte aujourd’hui 170 magasins Nalod’s, contre 145 à 150 points de vente en 2012, dont 65 magasins Delbard ».

Les nouveaux arrivés viennent des Briconautes, Jardiland, Baobab (Pollen) ou sont des indépendants.Le groupe a cédé deux magasins, à Loos-en-Gohelle et Seclin,mais récupéré le magasin de Compiègne qui prend une franchise Delbard, ainsi que celui de Besançon. « Dans le panier de la mariée, il y avait des bons, des moyens et des magasins difficiles », commente Manuel Correia

Le groupe a connu la croissance externe mais aussi interne puisque, le groupe a enregistré une progression de 2% à magasins constants, et 4 % à magasins non constant, avec un chiffre d’affaires à 250 M€. « 2012 a été l’année de la consolidation, de « comment toucher au mieux le consommateur ?». Le groupe a travaillé sur le magasin, avec la définition des codes génétiques à mettre en place : « L’implantation, mais aussi la gestion du personnel, note le dirigeant. Nous avons refondé une stratégie commerciale, refondé la vente à distance, avec le catalogue et le e-commerce ».

En 2010, le groupe disposait d’un site institutionnel Delbard, un site VAD et des sites magasins. « Nous avons créé un site commun-entre Delbard VAD et les sites des magasins, explique Manuel Correia, pour qui l’objectif est de multiplier les points de contacts. « L’idée fondamentale est de faire venir les internautes en magasin, souligne-t-il, tout en considérant qu’à ceux qui souhaitent être livrés chez eux, il faut pouvoir le proposer. « En un mot : nous ne créons pas un magasin Delbard sur Internet ! », résume-t-il, en ajoutant : « Si le magasin est bon, il vendra des produits complémentaires ».

Des bornes en magasin

L’enseigne, qui a commencé par la décoration extérieure, le plein-air et l’outillage, élargit son offre sur Internet : « Dans deux ou trois ans, les produits majeurs seront en ligne, annonce Manuel Correia. Une offre qui comprend aussi les produits Oo’garden…Manuel Correia anticipe : « Il va y avoir des bornes interactives en magasin, qui permettront aux consommateurs de choisir des produits qui ne sont pas en stock. Ces produits seraient livrés en jardinerie Delbard ». Ce sont les produits qui représentent des volumes importants, que le magasin n’a pas la place de stoker, ou un produit qui est trop cher à stoker. Peuvent ainsi être concernés les salons de jardin, des barbecues, de l’aménagement extérieur, ou des portiques. Une possibilité de proposer ainsi des produits nouveaux. Les barbecues, Weber ont intégré l’offre de cette manière. « L’idée est que le point de vente devient un centre d’accueil du client, souligne le dirigeant. Nous devons aider le gérant à trouver les voies vers le client : Comment contacter le consommateur : la VAD, l’e-commerce, la contre-marque ? » Le groupe bouge beaucoup. Pour le dirigeant, il faut aller plus vite que le marché.

En 2013, il prévoit des changements sur le secteur du jardin, en termes de structuration : « l’une des raisons est la nécessité fondamentale de la massification des achats, surtout avec la LME ». Il souligne : « Les progressions à deux chiffres n’existent plus. Et nous sommes météo-dépendants- avec ce paradoxe que l’animalerie devient le premier rayon chez Delbard, même si ce n’est pas le cas de Nalod’s – une des centrales où le végétal représente 60% des sorties de caisses ». Pour l’heure, un objectif demeure :« Nous continuons à capter de nouveaux magasins. Au niveau du maillage, il y a encore des choses à faire »…


http://www.rayons-brico-jardin.com/index_actu_article.php?CSPPARTC_action=article&CSPPARTC_articleUID=29100&Aname=Nalod_s___vers_un_centre_d_accueil_client

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société