L'info pour les pros !

10 Ans
Mtech ex-marchegay – de la jardinerie aux halles freyssinet
172
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact

Mtech ex-marchegay – de la jardinerie aux halles freyssinet

jardinerie

Le tribunal de commerce de La Roche a validé le plan de reprise de la société Marchegay présenté par son directeur, Franck Champain.

Il peut avoir le sourire. Franck Champain, directeur de Marchegay, entreprise luçonnaise spécialisée dans la construction de jardineries et de verrières, reprend les rênes de la société placée en redressement judiciaire. Sur 105 emplois, 75 sont préservés.

On le sait, Marchegay était dans une situation très délicate depuis son rachat en 2011 par un fonds d’investissement. (Voir O.F. du 24 octobre). L’effondrement du marché des panneaux photovoltaïques, à la fin des années 2000, comme le recul de la construction des jardineries (45 % de parts de marché pour Marchegay), a eu raison de la trésorerie de l’entreprise. Malgré une levée de fonds qui devait lui permettre de rebondir sur le marché des toitures en verre, la société était placée en redressement judiciaire avant l’été.

Paradoxe : les carnets de commande étaient pleins. Mais faute d’argent, impossible de démarrer les chantiers. La seule offre de reprise émanait alors du directeur général de Marchegay, Franck Champlain, à la tête de la société depuis 2006.

Le beau geste des patrons

Son plan consistait à créer une nouvelle société, MTech, afin de reprendre les actifs de Marchegay, en conservant 75 des 105 salariés. Vendredi dernier, Franck Champlain pensait avoir fait le plus difficile. « Au total, il fallait trouver 2,2 millions d’euros. Cinq cadres de l’entreprise me suivaient, ainsi que les banques. » Mais Bpifrance, partenaire de l’opération, émettait des réserves. En effet, le plan aboutissait à une impasse de trésorerie de 400 000 € dès le mois de novembre.

Sans cet argent, pas de reprise, avec le spectre de la liquidation pour les 105 salariés. Mais où le trouver ? « C’est le maire de Luçon, Pierre-Guy Perrier, lui-même chef d’entreprise, qui m’a soufflé la solution : m’adresser aux réseaux des entrepreneurs vendéens. Nous avons donc lancé une sorte de souscription, pour une avance de trésorerie remboursable en trois mois. »

Le bouche-à-oreille a très vite fonctionné. « 32 souscripteurs m’ont donné de 1 000 à 150 000 €. En pure solidarité, pour donner un coup de main à un collègue. Je ne suis pas certain que cela aurait pu se faire ailleurs qu’en Vendée », dit Franck Champlain encore ému par le geste des patrons.

Le tour de table bouclé, il ne restait qu’à déposer les sommes nécessaires à la reprise au tribunal. Sans surprise, les juges ont accepté le plan hier après-midi.

Bien sûr, si cette étape redonne le sourire au pays de Luçon, Franck Champlain et ses associés se projettent dans l’avenir. Quelques gros chantiers attendent MTech, d’ailleurs soutenu par ses clients.

« Xavier Niel, le patron de Free, nous fait confiance pour construire 6 000 m2 de verrières aux Halles Freyssinet, un ensemble appelé à devenir le plus gros incubateur de start-up au monde. ». Il évoque aussi les verrières de la Cité musicale de l’île Seguin, un chantier à 10 millions d’euros. Bref, le plan de charge est rempli jusqu’à fin 2016. Et MTech mise sur un chiffre d’affaire d’un million d’euros par mois dès novembre.

30 licenciements

Le bémol à cette belle histoire de solidarité, c’est le plan de licenciement qui va suivre. Trente salariés vont rester sur le carreau. « Il s’agit de licenciements économiques, associant des départs volontaires » assure Franck Champain. « Tout sera fait dans les règles. »

Déjà des voix se font entendre pour saluer la solidarité de tous pour que cette reprise ait été possible. Comme celle du député Hugues Fourage : « Cette solution apporte un espoir de redressement rapide de l’entreprise et peut permettre à terme le retour des salariés qui vont être licenciés. »

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Thierry DUBILLOT – OUEST FRANCE
Sources :

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/industrie-marchegay-sauvee-par-solidarite-patrons-30-10-2015-237825

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
comptoir Publicité - Pack Premium
MEILLEUR FLEURISTE Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info