L'info pour les pros !

10 Ans
Marchegay – la situation de la derniere chance
465
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact
.Publicité - Pack Impact
> Actualités > Produits > Marchegay – la situation de la derniere chance

Marchegay – la situation de la derniere chance

jardinerie

Vendée. 75 emplois sur la sellette chez Marchegay – L’entreprise luçonnaise spécialisée dans la fabrication industrielle de serres et verrières pourrait être liquidée la semaine prochaine. Pourtant, les carnets de commandes sont pleins. Explication.

Créée en 1948 à Luçon (Vendée) par un ferronnier agricole, l’entreprise Marchegay devient une référence en Vendée puis en France, dans le domaine de la construction de structures métalliques, charpentes et serres en verre.

Elle prend une dimension internationale en 2001, lorsqu’elle est rachetée par le groupe Richel. En 2003, Marchegay innove et exporte ses serres vers la Chine, les États-Unis, la Colombie, le Brésil, l’Italie, le Qatar, la Tasmanie… En 2007, elle intègre des systèmes photovoltaïques à ses toitures et se développe encore. En 2012, Marchegay réalise un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros et emploie 130 personnes sur un site de 45 000 m2.

Pas assez de fonds de roulement

Rachetée en 2011 par un fonds d’investissement, Marchegay marque le pas ces dernières années et enregistre une forte baisse d’activité sur ses marchés historiques : le photovoltaïque et les serres de jardin. Grâce à une levée de fonds de 2 millions d’euros, la société développe de nouveaux produits et se positionne sur le marché des toitures verrières. Les contrats affluent, mais ne peuvent être honorés. « Nous n’avons plus assez de fonds de roulement pour assurer l’achat du matériel », explique Anthony Lelaure, porte-parole du personnel.

La situation est ubuesque : en 2015, les carnets de commandes assurent une année de travail et 17 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les clients ont pour nom Vinci, Bouygues, Eiffage… Mais aucun chantier ne peut être démarré. L’entreprise est placée en redressement judiciaire avant l’été.

Un repreneur : l’actuel directeur

Vendredi matin, au tribunal de commerce de La Roche-sur-Yon, les juges consulaires examinaient la seule offre de reprise en leur possession. Elle émane de l’actuel directeur de l’entreprise, Franck Champain.

Quelques jours avant l’audience, les salariés avaient de bonnes raisons d’espérer. « L’offre de M. Champain est solide, assure Anthony Lelaure. Elle prévoit la poursuite de l’activité sur le site de Luçon et conserve 75 des 105 salariés. » Mais une nouvelle de dernière minute a ébranlé leurs espoirs. « L’une des banques, la BPI, n’a pas donné son accord définitif. » Il manque donc 400 000 € aux 2,5 millions d’euros prévus dans le plan de reprise.

Une dernière audience jeudi prochain

Les juges ont estimé que la situation pouvait encore évoluer et ont accordé une dernière chance à Marchegay en reportant l’audience à jeudi prochain, à 15 h 30. « Cela laisse quelques jours aux repreneurs pour convaincre la BPI de nous suivre, espère Anthony Lelaure. C’est une banque d’État, financée par nos impôts. Espérons qu’elle soit sensible à notre situation. »

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Jean-Philippe GAUTIER – OUEST FRANCE
Sources :

http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/vendee-75-emplois-sur-sellette-chez-marchegay-24-10-2015-236651

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
LARBALETIER Publicité - Pack Premium
BYFLOX Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info