L'info pour les pros !
10 Ans !
Loi traitant la lutte contre la maltraitance animale – Le Député Loïc DOMBREVAL répond à Jean Philippe MAUCOURANT Gérant – Les Animaux de Compagnie
394
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Loïc Dombreval – Député conseiller de la Métropole de Nice Côte d’Azur conseiller municipal de Vence JAF-info Animalerie
La rédaction de JAF-info

Loi traitant la lutte contre la maltraitance animale – Le Député Loïc DOMBREVAL répond à Jean Philippe MAUCOURANT Gérant – Les Animaux de Compagnie

M. Maucourant,

Nous avons bien reçu votre retour sur la proposition de loi 3661 visant à lutter contre la maltraitance animale.

Nous avons pleinement conscience des changements importants qu’implique l’amendement déposé par M. Dombreval, visant à interdire la vente de chiots et de chatons en animalerie d’ici 2024.

Ce vote résulte d’un processus démocratique et a reçu l’approbation de l’ensemble des rapporteurs, ainsi que de nombreux députés issus de partis politiques différents.

Cela est en cohérence avec une évolution des aspirations sociétales : un sondage Ifop de janvier dernier montre que 61% des Français sont opposés à la vente de chiots et de chatons en animalerie, soit 4 points de plus que l’année dernière.

Devant cette évolution indéniable de la manière de considérer l’animal de compagnie, il est préférable de légiférer en la matière, pour permettre une adaptation des filières en conséquence.

Les motifs qui ont conduit M. Dombreval à déposer cet amendement demeurent inchangés : ces modalités de vente véhiculent une image d’animal objet, elles alimentent des importations illégales de chiots originaires d’Europe de l’Est et en permettent pas des conditions de développement adéquates pendant la période dite “sensible”.

Il est bien évident que certains professionnels exercent cette activité de bonne foi, avec une éthique de respect de la législation et des conditions de vie de l’animal. Cependant les pratiques globales de la filière et leurs conséquences sur la situation des chiens et des chats en France nous a conduit à amender dans le sens d’un arrêt des activités, de la même manière qu’au Royaume-Uni ou en Californie.

Si ces dispositions pénalisent effectivement les vendeurs de chiots et de chats en animalerie, les évolutions actuelles et les soins croissants apporté par les Français à leurs animaux ne peuvent être que globalement favorables à la filière dans son ensemble. Nous sommes certains que les professionnels des services apportés aux animaux ont des perspectives de croissance importantes.

Nous restons à votre écoute, et sommes soucieux de permettre à la filière une transition dans les meilleures conditions.”

 

A lire aussi :

Loi traitant la lutte contre la maltraitance animale – Lettre ouverte au Député Loic Dombreval par Jean Philippe MAUCOURANT Gérant – Les Animaux de Compagnie – Animalerie depuis 1966

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : LOIC DOMBREVAL – Député
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • http://loicdombreval.fr/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

Une réponse

  1. En résumé : je vous ai entendu, mais on a raison, la voix démocratique à parlé”
    Est-ce que le fait d’interdire la vente en animalerie (bien que vous confirmez ridicule en chiffre, avec des animaux parfaitement tracés et soignés), va faire stopper la vente de chiens et chats ? Sincèrement… ce n’est pas objectif.
    Mr Dombreval cite l’exemple des pays européens vertueux. Pourtant les chiffres sont là.
    La vente de chiens et encore plus de chats est très forte dans toute l’Europe.
    Dans le raisonnement, au lieu d’interdire bêtement la vente de chiens/chats en animalerie, il n’y a qu’a interdire leur vente tout court !
    Toujours pas d’éclaircissement sur les autres éspèces d’animaux concernés par la loi ? oiseaux, rongeurs, poissons…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium