L'info pour les pros !
10 Ans !
L’interprofession du végétal interpelle le Président de la République : Ne nous faites pas une fleur. Faites nous confiance !
931
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

L’interprofession du végétal interpelle le Président de la République : Ne nous faites pas une fleur. Faites nous confiance !

Logo_valhor_JAF-jardinerie-fleuriste

À l’heure où les commerces ont été autorisés à rouvrir, une question vitale reste posée pour nous …


 

À l’heure où les commerces ont été autorisés à rouvrir, une question vitale reste posée pour nous « agriculteurs de la fleur », « commerçants du végétal », « artisans des jardins » et « aménageurs des paysages » : Cette réouverture est-elle juste « une fleur » cédée le temps de quelques traditions ?  Ou est-elle enfin la prise de conscience durable que le végétal est essentiel à la vie des Français, tout comme l’ensemble de nos activités ?

Dans le contexte actuel, parler de fleurs, d’arbres et de plantes pourrait paraître futile. Pourtant, « fuir l’univers urbain pour se réfugier au jardin » fut au printemps un acte salvateur pour bon nombre de nos concitoyens. Et, finalement, si le végétal n’a pas fait partie de l’essentiel pour certains, il a bien été au cœur de l’essentiel pour tous.

Si gouverner c’est prévoir,  cultiver c’est savoir,  et des certitudes, nous en avons :

Oui, nous pouvons garantir que tous les commerces de fleurs, de plantes et d’arbres disposent d’un protocole de sécurité sanitaire exigeant et adapté à chaque surface de vente. Jauges de distanciation, ventilation optimale, personnel qualifié aux côtés des clients dans le choix et la manipulation des produits, tous ces dispositifs « sur mesure », nous les avons minutieusement préparés, car nous n’accepterons jamais que le plaisir du végétal soit entaché par le moindre doute sanitaire.

Loin d’être le protocole d’un jour, ces mesures sont efficaces et réalistes pour être applicables et respectées dans la durée. C’est notre engagement indéfectible face aux Français pour des achats en toute sécurité. C’est aussi un gage de soutien durable à toute la filière de production française.

Oui, nous sommes une filière française d’excellence dont le savoir-faire est reconnu dans le monde entier. Et pourtant, nous sommes la seule filière agricole autant amputée du plein potentiel de ses circuits de distribution. Comment le comprendre alors même que nos produits sont VIVANTS, ultra-frais, périssables, non transformables, non stockables et sans autre alternative de débouchés ?

Nous, horticulteurs et pépiniéristes, qui par passion, avons fait le choix de cultiver fleurs, arbres et plantes sommes aujourd’hui parmi les plus délaissés de l’agriculture tricolore. Sous prétexte que la majeure partie de nos produits nourriraient plus l’esprit que le corps. Depuis des mois, cela nous conduit à faire du fruit de notre travail une nature morte promise à la décharge en jetant des végétaux dont on connaît pourtant les nombreux bienfaits.

Oui, la France et les Français ont envie et besoin d’arbres, de plantes, de fleurs et de végétaliser la ville. Plus que jamais, il s’agit d’un impératif essentiel pour la Cité. Un impératif partagé par ceux qui la conçoivent, la construisent et par nos concitoyens qui y vivent. Pourtant aujourd’hui, on constate un arrêt brutal des projets d’aménagements paysagers inquiétant pour la qualité de la vie urbaine.

Notre profession raisonne avec les saisons, avec le temps long. Parce que les arbres de demain se plantent aujourd’hui, la filière doit disposer maintenant de ses pleins moyens pour cultiver, élever et commercialiser sa production. À défaut, nous ne saurions garantir un avenir végétal à la France.

Agriculteurs de la Fleur », « Commerçants du Végétal », « Artisans des Jardins », « Aménageurs des Paysages », notre filière repose sur la vitalité de tous ses maillons.

Empêcher l’un d’entre eux de travailler pleinement, c’est en condamner irrémédiablement l’ensemble pour longtemps.

Nos voisins européens ne s’y sont pas trompés. en laissant les professionnels de leur filière poursuivre leurs activités, ils ont reconnu le caractère essentiel du végétal.

Monsieur le président, le végétal, c’est la vie. 

Alors, ne nous faites pas une fleur pour aujourd’hui, nous en avons déjà.

Faites-nous confiance pour demain. nous en avons tous besoin. 

Mikaël MERCIER – Président de VAL’HOR

Interprofession Française de l’Horticulture, de la fleuristerie et du Paysage. 

 

  • Max BAUER – Secrétaire Général Adjoint de la Coordination Rurale
  • Henri BAVA – Président de la Fédération Française du Paysage
  • Laurent BIZOT – Président de l’Union Nationales des Entreprises du Paysage
  • Roland DE BOISSIEU – Président de la Fédération des Grossistes en Fleurs et Plantes
  • Benjamin DEJARDIN – Président de la Fédération des Jardineries & Animaleries de France
  • Stéphane FRISSON – Président de l’Association des Libres Services Agricoles (Floralisa)
  • Jean-Marc LECOURT – Président de Comité Union Française des Semenciers
  • Marie LEVAUX – Présidente de la Fédération Nationale des Producteurs de l’Horticulture et des Pépinières
  • Florent MOREAU – Président de la Fédération Française des Artisans Fleuristes
  • Christophe THIBAULT – Président de la section horticole Fédération des Coopératives fruitières, légumières et Horticoles

LE VEGÉTAL, C’EST LA VIE !

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : VALHOR

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
JAF Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BARENGRUG Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info