L'info pour les pros !
Lettres ouvertes au president de la republique !
277
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Lettres ouvertes au president de la republique !

Lettres ouvertes au president de la republique !

LETTRES OUVERTES AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ! | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
 

Le jour du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet — Le président qui parle et tout ca, cela ne me regardes pas. Je ne fais pourtant de tord à personne, mais ne croyez pas que ca ne m’intéresse pas, ni même que je regardais l’ancien et pas le nouveau… Rien à voir. 

Moi mon truc, c’est le jardin, et en voyant la photo de notre bon président à l’Elysée, mon sang n’a fait qu’un tour. Bon, ok, y’a pas de géranium aux fenêtres, ca peut passer vu la configuration, il n’existe peut-être pas de support de balconnière assez large ? Mais la pelouse ??? J’ai beau chercher, je ne vois pas d’excuse.

Nouveau site !!!!Regardez bien, la pelouse est jaunasse. Pas arrosée, peut-être, mais dans ce cas, elle est tondue trop bas.

Et même, il n’aurait pas été judicieux, en ce jour de 14 juillet, avec toutes les télés, d’installer une petite jachère fleurie avec un abri à insecte, tout ca pour faire la promotion du jardinage au naturel ???

Mais attention, c’était pareil avant, et encore avant, et même encore avant… Les présidents ne sont pas attachés au jardin, et les jardiniers ne pensent pas à donner des idées aux présidents. Ca c’est plus grave.

Aux USA, madame Obama a son potager à la Maison Blanche, elle écrit des livres de jardin. En clair, elle fait la promotion du jardin.

Pourquoi ne pas aller voir le président afin de lui parler de sa pelouse, de ses espaces verts plutôt jaunes et qui seraient sympas avec des nichoirs pour les oiseaux, des prairies fleuries, des fruitiers, un potager et de petites coccinelles en liberté.

Après tout, le jardin de l’Elysée, c’est aussi notre jardin ! Alors Valérie T et François H, si vous lisez cet édito (ca devrait être possible avec la surveillance des services secrets sur le net), je vous invite à m’inviter, histoire de parler jardin ! J’apporterai du mousseux.

A bientôt. Roland Motte… Jardinier !

Sources : http://www.rolandmotte.fr/29/edito-12/14-juillet-j-y-etais.html


On se serre la ceinture à l’Élysée. Près de 6 millions d’euros ont été reversés par François Hollande au budget de l’État en 2012.

L’Élysée est plus économe sous Hollande que sous Sarkozy. La Cour des comptes enregistre des progrès dans son dernier rapport sur les comptes et la gestion des services de l’Élysée rendu public, tout en relevant plusieurs points nécessitant des efforts supplémentaires.

Près de 6 millions d’euros ont été reversés par François Hollande au budget de l’État, «ramenant la dotation budgétaire de la présidence de la République de 108,9 millions d’euros à 102,9 millions».

C’est le cinquième rapport de ce type. Signé de Didier Migaud, le premier président de la Cour, il couvre pour les comptes l’ensemble de l’année 2012, qui a vu l’élection de François Hollande, succédant à Nicolas Sarkozy, et la période du 15 mai au 31 décembre 2012 pour l’examen de la gestion des services de l’Élysée.

Économies sur les fleurs

Des «mesures de remise en ordre» ont également été instaurées en 2012 pour la restauration du Palais de l’Élysée, dont la charge globale a été ramenée à 4,4 millions d’euros, soit une économie de 1,1 million d’euros par rapport à 2008. Le rapport note également que les coûts de fleurs sont passés de 230.000 euros en 2011 à 130.000 euros en 2012, «grâce à l’utilisation d’un logiciel de gestion». Des économies ont été faites également sur la cellule Internet (180.000 euros au second semestre contre 373.809 euros le premier), notamment grâce à la suppression du site dédié à la première dame.

Ces économies bénéfiques pour le contribuable ont du pénaliser certains grossistes et ou importateurs. Remarque Catherine GIROZ http://www.fleurnews.net/


Sources : extrait http://www.lefigaro.fr/politique/2013/07/16/01002-20130716ARTFIG00231-la-cour-des-comptes-salue-la-gestion-de-l-elysee.php

Apprentissage: les TPE échappent à la suppression de la prime

Apprentissage: les TPE échappent à la suppression de la prime

Face au tollé suscité par son projet de suppression de la prime d’apprentissage, le gouvernement a été contraint de revoir sa copie. Et d’imaginer dans l’urgence un nouveau dispositif destiné aux TPE.

La décision gouvernementale annoncée mercredi 17 juillet de supprimer l’indemnité compensatrice de formation (ICF) versée aux employeurs d’apprentis a déclenché un véritable tollé dans le monde patronal.

La décision gouvernementale annoncée mercredi 17 juillet de supprimer l’indemnité compensatrice de formation (ICF – lire l’encadré) versée aux employeurs d’apprentis a déclenché un véritable tollé dans le monde patronal.

550 millions d’euros d’économie. Annoncée à l’issue du comité interministériel de modernisation de l’action publique (Cimap) le 17 juillet, la suppression de ce dispositif jugé ” peu efficace ” par le gouvernement est surtout destiné à faire 550 millions d’euros d’économie soit environ 20% des 2,8 milliards d’aides accordés à l’apprentissage.

La décision a vite été qualifiée d’incompréhensible par les entreprises et les régions, qui pointaient la contradiction avec la volonté du gouvernement d’amplifier l’apprentissage. L’UPA a aussi vite réagit, considérant “cette suppression comme un véritable non sens alors même que le Président Hollande annonce son objectif de passer de 43 5000 apprentis à 500000 en l’espace de trois ans.” L’organisation patronale souligne notamment que cette suppression pénalise en premier lieu les TPE qui représentent les deux tiers des bénéficiaires de l’ICF.

Reculade stratégique Face à cette levée de boucliers générale, le gouvernement a revu sa copie dans l’urgence en annonçant ce jeudi 18 juillet que les TPE seraient finalement épargnées par la suppression de l’ICF grâce à la mise en oeuvre d’un ” nouveau dispositif de soutien à l’apprentissage ” davantage ciblé sur les petites entreprises.

Concrètement, si dans un premier temps le gouvernement confirme bien la suppression de la prime d’apprentissage, il promet en remplacement aux TPE de moins de dix salariés la création d’une nouvelle aide pour l’embauche d’un apprenti ainsi qu’une amélioration du crédit d’impôt qui sera ” mieux ciblé ” pour les employeurs d’apprentis.

Prises dans l’urgence pour répondre à la fronde patronale, ces mesures sont encore entourées d’un certain flou artistique (montants exacts de la nouvelle aide, modalités d’obtention….) qui devra être rapidement levé pour véritablement rassurer les patrons de TPE.

NDLR : Quel avenir pour nos apprentis en jardinerie avec les nouvelles mesures ? Inquiétant. Si Roland Motte est recu ä l’Elysée,….autre sujet de doléance à évoquer – Remarque d’un dirigeant de jardineries, lue sur twitter

Sources : Extrait : http://lentreprise.lexpress.fr/formation/apprentissage-les-tpe-echappent-a-la-suppression-de-la-prime_42216.html

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Editorial – Billet d’humeur (Original)

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
comptoir Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info