JAF logo SVG2022
Fleuriste generique JAF-info F2

Les fleuristes ambulants en danger à cause du prix du carburant. Au point de s’interroger sur l’avenir de leur commerce.

60 vues
Publicité - Pack Impact

Avec l’augmentation du prix du carburant, Sophie Rétif, patronne de l’entreprise Fleurs du coin, est préoccupée. Au point qu’elle s’interroge sur l’avenir de son commerce.

« Je n’ai pas répercuté la hausse du prix du carburant sur mes ventes. Pour l’instant, le développement de ma clientèle absorbe ce manque à gagner… Mais pour combien de temps ? » s’interroge Sophie Rétif, dirigeante de l’entreprise Fleurs du coin.

« Je reste une toute petite entreprise, donc avec les augmentations, ma trésorerie est impactée. Sur le long terme, mon entreprise n’aura pas les ressources pour répondre à la hausse. »

Sophie Rétif

Pour rappel, la créatrice vend des fleurs sèches et des compositions pour les particuliers. Avec son camion, un Citroen HY de 1968, elle va à leur rencontre en s’installant au marché de Châteaubriant, mais aussi à Saint-Aubin-des-Châteaux et Moisdon-la-Rivière (Loire-Atlantique).

450 kilomètres par semaine

« Entre les trajets, l’achat des fleurs, les déplacements sur mes lieux d’emplacements, les livraisons, mes rendez-vous professionnels et pour effectuer des devis, je parcours environ 450 kilomètres par semaine. »

Cette mère de famille répond en effet aux besoins de tous en proposant ses services pour des anniversaires, des mariages, sépultures ou simplement pour se faire plaisir en achetant des bouquets ou des tiges.

Bientôt de nouveaux emplacements ?

Mais, la conjoncture pourrait l’obliger à revoir ses plans, comme « réfléchir à de nouveaux emplacements plus proches de mon atelier » et « harmoniser mes livraisons par secteur. Ce ne sera pas simple pour autant, car souvent, les livraisons que j’effectue ne sont pas dans les mêmes communes. »

Développer le dépôt des commandes à son point relais dans la boutique Le comptoir du château à Châteaubriant est aussi envisagé.

Dans tous les cas, Sophie Rétif est dans l’obligation de mettre régulièrement de l’essence dans son camion. « Sans ça, je ne pourrais pas me déplacer. Et puis, mon camion c’est ma boutique. Sans boutique et sans emplacements, il y aurait beaucoup moins de vente, ce qui mettrait en péril l’atelier. »

Pour continuer ses créations florales, l’artiste n’a pas d’autres choix que de s’adapter. Et pour l’instant, elle s’en sort plutôt bien.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Alexandre Brossais actu.fr
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Source :
  • https://actu.fr/pays-de-la-loire/chateaubriant_44036/pays-de-chateaubriant-cette-fleuriste-ambulante-en-danger-a-cause-du-prix-du-carburant_54803845.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Publicité - Pack Premium