L'info pour les pros !
10 Ans !
Le partenariat Florajet – FDJ essuie un coup de tabac !
981
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

Le partenariat Florajet – FDJ essuie un coup de tabac !

florajet-fdj-jaf-fleuriste

Émoi, un peu partout en France, chez les buralistes et diffuseurs de presse détaillants de la Française des Jeux, toujours très sensibles aux implantations de cette dernière « hors réseau réfèrent ». Comme, tout récemment, cette velléité d’ouverture d’un point FDJ dans un centre commercial Leclerc à Vendôme (voir Lmdt du 20 juin ainsi que des 16 et 6 mai).

Cette fois-ci, il s’agit d’un accord passé manifestement par la Française des Jeux et le réseau Florajet, pionnier de la commande de fleurs par Internet.

En témoigne l’argumentaire adressé par Florajet à ses … 5 700 fleuristes en vue de recruter « des points de vente pilote ». Extraits.

•• « FDJ et Florajet, une collaboration privilégiée … pour un concept unique. Déployer une activité complémentaire génératrice de trafic régulier (…)

« Un partenariat gagnant / gagnant sans investissement ni stock pour le fleuriste.

« La surprise, l’émotion et plus largement les valeurs positives sont des notions partagées par les deux marques et constituent le socle de ce rapprochement (…)

. « Le jeu, un produit naturel à commercialiser : pas besoin de temps ni d’explications complexes (sic),

. « Une activité commerciale récurrente et complémentaire : augmentation de vos ventes globales et cohérence entre l’offre fleurs et l’offre de jeux (resic),

. « Un nouveau vecteur de trafic : de nouveaux clients potentiels pénètrent dans vos magasins (reresic).

Ceci, sans préciser que ces « clients potentiels » peuvent ainsi être piqués à d’autres commerçants.

Ceci, sans la moindre présentation des spécificités de la vente des jeux qui est en soi un métier avec ses contraintes et servitudes.

Ceci, sans souffler mot des obligations induites par le jeu responsable. Sujet sur lequel la Française des Jeux est pour le moins insistante auprès de son réseau historique et indispensable de détaillants.

•• Certes, l’argumentaire Florajet prend le soin de préciser que « Florajet s’est rapprochée de FDJ pour définir les contours d’une collaboration se traduisant par la présence d’une offre de jeux dans les magasins du réseau … dont la localisation est cohérente avec le maillage des points de vente FDJ existants ».

Mais sur quelle base va s’établir cette notion de « cohérence » ? Surtout après avoir « vendu » la notion de jeux comme on vient de le voir. Quels critères ? Quels décideurs ? Quelles garanties ?

•• Florajet propose donc l’installation chez les fleuristes volontaires et agréés d’un terminal Neptune pour mettre en place une double offre grattage et tirage.

On peut comprendre l’intérêt pour la chose de Florajet dont le propriétaire Philippe Lefrancq est un homme de terrain connu pour son dynamisme.

Mais on peut comprendre aussi l’inquiétude de buralistes et diffuseurs qui ont construit le réseau FDJ et dont les activités tabac et presse sont sous pression alors qu’ils font tout pour tenir leur rang de réseau réfèrent. Comme en témoignent les résultats de la FDJ ces dernières années.

Le Monde du Tabac


La Depeche

Vous avez rencontré hier matin, la direction régionale de la Française des jeux (FDJ). Que ressort-il de cette entrevue ?

La FDJ campe sur ses positions et je l’ai informée que notre région, comme beaucoup d’autres, mènera des actions pour protester contre l’octroi de jeux au réseau de fleuristes Florajet. Cela se traduira par un boycott des jeux, nous ne les vendrons plus. Il ne faudrait pas que la FDJ oublie que 75 % de ses jeux sont vendus chez nous, dans notre réseau qui est le premier de proximité en France. Au-delà de la volonté de la FDJ de créer des points de vente «exotiques», le risque est aussi de voir ces produits vendus à tout le monde, même à des mineurs.

Cette affaire s’ajoute à l’arrivée du paquet neutre et, plus largement, aux politiques publiques de lutte contre le tabagisme. Tout cela fait chuter vs chiffres d’affaires. Qu’en est-il ?

Confier la vente de jeux à des fleuristes, ça, c’est le bouquet ! si je puis dire. Sinon, en effet, nos recettes ne cessent de baisser. Nous ne sommes pas contre une politique de santé loin de là. Mais, l’état nous avait promis des compensations en échange de ces politiques de santé qui diminuent les ventes. Mais il n’a pas respecté sa parole. Nous devions avoir la vente des timbres fiscaux. Nous l’avons mais n’en avons pas le monopole. Ils sont aussi vendus par internet. Et puis, ici, en zone frontalière, nous avons la concurrence de l’Andorre.

Au moment ou débute les négociations qui doivent fixer les modalités du contrat d’avenir de votre profession, qu’attendez-vous de l’état ?

Tout d’abord qu’il tienne ses engagements. Nous voulons une augmentation du pourcentage qui nous est accordé pour la vente de tabac. Nous attendons la même chose de la Française des jeux. Depuis la création de la loterie nationale, ce taux de 5 % n’a jamais été revalorisé. C’est ainsi, mais aussi en nous diversifiant, comme nous le faisons avec la banque Nickel, que nous parviendrons peut-être à nous en sortir et à maintenir nos emplois».


La Depeche

Les buralistes vont boycotter l’Euro Millions, et certains d’autres jeux, pour protester contre la concurrence d’un réseau de… fleuristes qui vient d’obtenir de la Française des jeux la vente de grilles du Loto et de jeux de grattage.

Pour les 26 000 buralistes du pays c’est le bouquet ! La vente de grilles du Loto et de jeux de grattage accordée par la Française des jeux (FDJ) au réseau de fleuristes Florajet est pour eux la goutte qui fait déborder le vase !

«Il y en a ras le bol, la Française des jeux veut nous affaiblir alors que nous perdons du chiffre d’affaires du fait, notamment, des politiques publiques de lutte contre le tabagisme», s’agace Bernard Gasq, le président des buralistes d’Ile-de-France qui a décidé d’appeler les 4 500 adhérents de sa région «à boycotter le lancement du nouvel Euro Millions» qui doit avoir lieu le 27 septembre.

Mercredi, lors d’une réunion de leur Confédération, d’autres régions, comme l’Occitanie, ont manifesté leur envie de rejoindre leurs collègues dans le bras de fer engagé avec la FDJ (lire article ci-dessous).

Quant à la rencontre qui a eu lieu entre Pascal Montredon, le président national des buralistes, et la directrice de la FDJ, «elle n’a abouti à aucun consensus, a aucun apaisement», la FDJ ayant décidé de camper sur ses positions.

La FDJ minimise l’affaire

La Française des Jeux, qui œuvre à mailler le territoire pour diffuser ces jeux «auprès du plus grand nombre», tente de minimiser l’affaire. «Seuls deux magasins du réseau Florajet à Allauch, dans les Bouches-du-Rhône, et à Mont-Saint-Martin, près de Longwy, en Meurthe-et-Moselle, se sont vus accorder le droit de vendre des jeux».

«Nous avons un accord avec la FDJ pour la mise en place d’une offre complémentaire, mais uniquement là où il n’y a pas de maisons de la presse ou de débit de tabac», précise, pour sa part Alexandre Arnaud, directeur du développement de Florajet, un groupe qui compte 7 500 magasins en France. Mais, «d’ici à la fin de l’année, une vingtaine de fleuristes vont rejoindre ce projet», assure-t-il. L’enseigne propose déjà sur son site en ligne, au prix de 39 € (plus 12,90 € la livraison), la vente d’un «Bouquet Chance» composé de roses avec quatre jeux de grattage.

Cette remise en cause du monopole des buralistes survient quelques jours avant l’arrivée, le 20 novembre, du paquet neutre dans leurs magasins. De plus, les rapporteurs du budget de la Sécurité sociale réclament une nouvelle hausse de 15 % des prix du tabac pour palier la très possible perte de recettes estimée à 22 M€, généré par l’arrivée de ce paquet «des horreurs».

«Avant, l’état œuvrait à faire baisser la consommation de tabac tout en cherchant, malgré tout, à profiter des taxes, constate Guillaume Legros, le porte-parole de la Confédération des buralistes. À présent, il veut dénormaliser ce produit. C’est une nouvelle conception des choses».

L’octroi de ces jeux à Florajet n’est pas fait pour aborder sereinement les négociations, qui ont débuté hier, relatives à l’élaboration du futur contrat d’avenir liant les buralistes et l’état.

«Élargir le lien avec l’état»

«Nous voulons élargir le lien des buralistes avec l’état, car en tant que préposés de l’administration nous sommes capables de diffuser de façon contrôlée des produits sensibles», espère Guillaume Legros, le porte-parole de la Confédération des buralistes.

La Confédération aimerait bien aussi obtenir une «revalorisation de leur rémunération, tant sur le tabac que sur les jeux».


NDLR – Media-Talents : Sur le site Florajet – tous les bouquets sont retirés de la vente – ” victime de son succès”. 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LADEPECHE.FR – Guillaume Atchouel – Le Monde du Tabac
Sources :

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/09/2415223-nous-boycotterons-les-jeux-de-la-fdj.html
http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/09/2415224-euro-millions-debarque-chez-fleuristes-buralistes-est-bouquet.html

FDJ et Florajet : pour les buralistes … c’est le bouquet !


http://www.florajet.com/fleurs-Offrir-pour-le-plaisir_42_72_1_0_2.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

EVERGREEN Publicité - Pack Premium