JAF logo SVG2022

Le ministre annonce un label “fleur de france “

JAF-logo-SVG2022 -1200 Jardinerie Animalerie Fleuriste
350
vues
Publicité - Pack Impact

En visite dans le Var, le ministre de l’Agriculture veut lancer un label “Fleur de France” pour soutenir l’horticulture française face à la concurrence des Pays-Bas et du Kenya. Le département du Var compte de nombreuses exploitations horticoles.

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, souhaite la mise en place d’un logo “Fleur de France” pour soutenir l’horticulture française, qui subit de plein fouet la concurrence du Kenya et des Pays-Bas.

Je vais demander à FranceAgrimer d’ouvrir un chantier pour la mise en place de Fleur de France, avec un cahier des charges précis. Je souhaite qu’on ait, comme pour les viandes de France, une vraie démarche

a dit vendredi le ministre, à l’occasion d’un déplacement dans le Var, département horticole.

85% des fleurs vendues en France viennent de l’étranger

A ce jour, 85% des fleurs et plantes consommées en France viennent de l’étranger, des Pays-Bas mais aussi du Kenya, d’Amérique du Sud. Et face à cette rude concurrence, la production française ne cesse de reculer. En dix ans, entre 2003 et 2012, près de 30% des exploitations hexagonales ont mis la clé sous la porte. Fin 2012, il ne restait plus que 4.450 entreprises horticoles, selon FranceAgrimer, employant au total environ 25.000 personne et génère environ 160.000 emplois indirects dans la filière (fleuristes, jardineries, graineteries, paysagistes, etc…).

La TVA restera à 10%

A l’automne dernier, la profession s’était mobilisée pour dénoncer la hausse de la TVA sur leurs produits, qui est passée de 7 à 10% au 1er janvier. Selon la Fédération nationale des producteurs de végétaux d’ornement (FNPHP), cette nouvelle hausse de la TVA menace de fermeture 1.500 entreprises de production. On ne peut pas leur appliquer le taux de TVA le plus bas” qui est notamment réservé aux produits de première nécessité, a confirmé Stéphane Le Foll, écartant tout retour en arrière dans ce dossier.


Réaction UNIPHOR : Un logo “Fleur de France” très attendu

S. Le Foll a annoncé ce jour la prochaine mise en place d’un logo “Fleur de France”. L’UNIPHOR, qui demande l’étiquetage du pays d’origine depuis des années, se réjouit de cette décision et soutient pleinement la démarche.

Une valorisation nécessaire
Aujourd’hui, la concurrence est acharnée sur le marché de la fleur coupée comme de la plante en pot. Les importations, originaires du Kenya, d’Afrique du Sud ou de Hollande, sont livrées sur le marché à des coûts inférieurs aux coûts de production français (contraintes environnementales moindres, coût de la main d’oeuvre inférieur et condition de travail des salariés souvent négligée). Cette concurrence déloyale a entraîné la fermeture de nombreuses entreprises horticoles et pépinières.

Un cahier des charges simple
Si la nouvelle est de bonne augure, il convient cependant de rester prudents sur sa mise en place. Les labels et logos « fleurissent » abondamment depuis plusieurs années. Ces estampillages obligent très souvent les producteurs à investir des sommes colossales pour les obtenir, et de fait augmentent leur prix de revient. Les critères d’obtention du logo « Fleurs de France » ne doivent pas rajouter de contraintes supplémentaires au respect de la loi.

Une extension à prévoir
La participation de tous à l’élaboration du cahier des charges sera nécessaire. L’Uniphor en sera bien évidemment partie prenante. Elle attend de l’interprofession Val’Hor qu’elle réoriente ensuite ses campagnes de communication pour valoriser les productions françaises. L’Uniphor proposera également que ce travail soit étendu aux plantes en pot et que l’étiquetage du pays d’origine soit mis en œuvre.

Communiqué de l’Uniphor, Union Nationale des Intérêts Professionnels Horticoles

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : FRANCE 3 – REVENUAGRICOLE.FR
Source :

http://provence-alpes.france3.fr/2014/02/07/le-foll-annonce-un-label-fleur-de-france-pour-defendre-l-horticulture-411171.html
http://cote-d-azur.france3.fr/2014/02/07/dans-le-var-stephane-le-foll-souhaite-la-mise-en-place-d-un-logo-pour-soutenir-l-horticulture-410949.html
http://www.revenuagricole.fr/focus-gestion/gestion-fiscalite-epargne/gestion-en-bref/economie-agricole/10828-bientot-un-logo-fleur-de-france-pour-soutenir-l-horticulture-le-foll

Une réponse

Les commentaires sont fermés.