L'info pour les pros !
10 Ans !
Laura dowling – fleuriste – tout sur son depart de la maison blanche
110
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Laura dowling – fleuriste – tout sur son depart de la maison blanche

Fleuriste-générique JAF-info F3

Il y a un mois, la fleuriste attitrée de la Maison Blanche, Laura Dowling, a subitement été virée, rapporte le Washington Post. Les arrangements floraux de la designer sonnaient-ils trop français pour Michelle Obama? Cela en a tout l’air, répond Gakwer qui s’est penché sur la question.

Laura Dowling était en poste depuis six ans à la Maison Blanche. Officiellement les deux parties se sont quittées en bons termes. Laura Dowling a d’ailleurs publié un communiqué expliquant son départ par la volonté de s’engager dans de nouvelles et excitantes opportunités.

«Elle avait un style très particulier, très français»

Mais le Washington Post a sondé les designers et diverses autres sources proches de la Maison Blanche. Et là, l’explication est tout autre. «Laura Dowling avait un style très particulier, très français», raconte un de ces prédécesseurs à la Maison Blanche. Et elle a voulu insuffler ce style à la Maison Blanche.».

Pas du goût de Michelle Obama, amatrice de compositions florales plus modernes. La confrontation des deux styles a vite tourné à l’avantage de la première dame et Laura Dowling a tout simplement pris la porte.


Laura Dowling, la fleuriste en chef de la Maison Blanche, a quitté son poste dans le plus strict anonymat au mois de février.

C’est en toute discrétion que la fleuriste de la Maison Blanche, Laura Dowling, a quitté son poste il y a un mois et demi. Sans annonce officielle, comme c’est traditionnellement le cas, sans même un mot alors que son recrutement avait au contraire été très médiatisé. C’est le «Washington Post» qui a annoncé la nouvelle lundi. Les services présidentiels ont simplement confirmé que Laura était «partie plus tôt cette année», sans plus d’explication. Quant aux services de la First Lady, ils ont salué ses «magnifiques arrangements floraux», toujours «colorés», sans cesse «différents», et reflétant parfaitement «les saisons» mais aussi la dimension «historique», et «l’élégance» de la «Maison du peuple». «Nous lui sommes reconnaissants pour sa contribution toutes ses années et lui souhaitons le meilleur», conclut le texte transmis au journal.

De son côté, l’intéressée a dans la foulée publié un communiqué dans lequel elle explique avoir «démissionné» après six ans de bons et loyaux services, pour «poursuivre de nouvelles opportunités et explorer sa passion pour l’art floral et le design». Elle précise qu’elle s’apprête à lancer «une nouvelle plate-forme» et qu’elle va être «conférencière, formatrice et consultante en design». Et de conclure : «Cela a été honneur de travailler à la Maison Blanche et je serai toujours reconnaissante pour cette opportunité incroyable.»

Un style trop français pour Michelle Obama ?

Pourtant, le quotidien semble penser à un départ moins serein que la version officielle. Selon ses informations, cette décision est venue «d’en haut». «La Première dame a eu le dernier mot», affirme Kate Andersen Brower, auteure du livre à paraître «The Residence: Inside the Private World of the White House».

Laura Dowling a été recrutée en 2009 à l’issue d’un concours diffusé à la télévision. Elle l’a gagné, face à deux finalistes, en décorant une simulation de dîner d’Etat. Elle a remplacé celle qui avait occupé ce poste durant trois décennies, Nancy Clarke, qui partait à la retraite. Son style français, dont elle parlait sur son blog, était alors loué, mais c’est cette patte même qui l’aurait finalement poussé vers la sortie, selon la thèse développée cette fois sur un blog du «Washington Post». Michelle Obama serait en effet plus sensible aux compositions plus «modernes» et «épurées», lit-on. La «Mom-in-chief» a-t-elle remercié la «Chief floral designer» ? Parmi l’équipe qui entourait Laura Dowling, personne ne semble avoir le fin mot de l’histoire. Tout juste une source a-t-elle reconnu que son départ soudain avait «surpris beaucoup de monde».

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Fabrice POULIQUEN – 20MINUTES.FR
Sources :

http://www.20minutes.fr/insolite/1572035-20150326-etats-unis-fleuriste-maison-blanche-viree-style-trop-francais
http://www.parismatch.com/Actu/International/Fleurs-epineuses-a-la-Maison-Blanche-733088

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
JAF Publicité - Pack Premium
AMORSA Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info