L'info pour les pros !
10 Ans !
Landes – Zoomalia.com – ” Il y a toujours à manger entre les pattes d’un éléphant “
0
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

Landes – Zoomalia.com – ” Il y a toujours à manger entre les pattes d’un éléphant “

zoomalia.com-JAF-Animalerie

Succès fulgurant pour l’animalerie en ligne Zoomalia, qui va quitter Seignosse pour Atlantisud.

Des matelas avec housse pour chien, des charentaises pour faire fureter les rongeurs, des joujoux en veux-tu en voilà pour exercer la souplesse du matou : plus de 48 000 références sont enregistrées sur le site Zoomalia.

Une entreprise de commerce en ligne, type Priceminister ou Amazon, qui s’est spécialisée dans ce commerce « de niche », dans tous les sens de l’expression, qu’est devenue la vente d’accessoires et de nourriture pour animaux.

Un secteur hautement concurrentiel, tellement toutes ces petites bêtes, du chien au poisson rouge, ont pris de place dans la vie des gens.

Zoomalia, qui figure parmi des leaders français sur ce marché, est installé à Seignosse. Mais plus pour très longtemps, puisque son jeune PDG, Pierre-Adrien Thollet, âgé d’à peine 30 ans, vient de signer un permis de construire pour déménager en 2017 sur la zone Atlantisud, où il trouvera ses aises, pour installer son personnel et ses entrepôts.

La montagne, ça gagne pas

Zoomalia, c’est avant tout l’histoire d’une réussite fulgurante. Celle d’un hyperdoué en informatique, qui, petit, rêvait d’avoir une animalerie. Un jeune homme pressé qui trouvait tout beaucoup trop lent dans le monde de l’entreprise, avec incontestablement, dans son ADN, le goût d’entreprendre et l’instinct du management.

En 2009, il s’associe avec un ami dans le Sud-Est pour monter un premier site de commerce en ligne. Reste à trouver le secteur. Ce sera d’abord la montagne et surtout les accessoires pour la randonnée. Au bout de cinq mois, avec 800 euros par mois à deux, ils renoncent. Ils hésitent ensuite entre les accessoires pour bébé et ceux pour animaux de compagnie. Et optent pour le second choix, malgré la présence d’un énorme concurrent allemand, Zooplus, mais aussi Wanimo en France. « Mais il y a une formule qui me plaît bien qui dit : ‘‘Il y a toujours à manger entre les pattes d’un éléphant”. »

Pierre-Adrien Thollet aime les Landes, le surf, la gastronomie. Mais les raisons de son déménagement sont avant tout liées au prix du foncier, quatre fois plus cher à Nice qu’à Seignosse.

Deux, huit, 35

En 2010, pour la première année d’exploitation, le chiffre d’affaires atteint 60 000 euros. En 2011, il passe à 400 000 euros. En 2012, l’associé de Pierre-Adrien Thollet s’en va. Mais c’est aussi l’année où Zoomalia a opéré un tournant majeur. « On a pu stocker, et cela a constitué un vrai déclencheur. » Le chiffre d’affaires bondit à 1,6 millon d’euros.

La société est désormais entrée dans les radars de ceux qui cherchent à investir dans les entreprises à fort potentiel. Galia, un fonds d’investissement bordelais, injecte 800 000 euros dans les caisses de la société. « Cela nous a bien boosté. Nous étions huit employés à cette époque, et nous sommes 35 aujourd’hui. » Avec une ascension constante du chiffre d’affaires en retour : 3,6 millions en 2013, 5,4 millions en 2014, 7,8 millions en 2015. Objectif : 11 millions d’euros cette année.

« On a bien travaillé », confie modestement le jeune patron, installé devant une carte du monde. La recette du succès ? « Le choix que l’on propose et le prix. » Et sans doute une gestion du stock particulièrement performante. « C’est un système de gestion multiréférences, multi emplacements, qui permet d’avoir toujours disponible ce qui se vend le mieux dans les bonnes quantités », explique-t-il dans les travées de son entrepôt de Seignosse. L’entreprise en compte cinq au total, entre Seignosse et Capbreton.

Maintenant, le magasin !

Le développement via l’informatique et l’utilisation du smartphone continuent d’être l’un des points forts de l’entreprise, dont l’objectif est de partir à la conquête d’autres pays, comme l’Espagne et l’Angleterre.

Ont été embauchées des traductrices que l’on entend commercer en ligne avec un accent parfait. « C’est leur langue maternelle. Pour moi, c’est essentiel. » 8 % du marché de Zoomalia se situe à l’international. On voit donc où Pierre-Adrien Thollet situe ses prochains objectifs. « Nous avons lancé le site en Espagne, et c’est un vrai succès. » Loin de se reposer sur ses lauriers, il pense aussi que tout axer sur Internet n’est pas bon.

Alors il va créer son premier magasin siglé Zoomalia dans la zone de Pau-Lescar. « Parce que les gens n’ont parfois pas envie d’attendre que leur commande arrive par Internet. « Il y aura aussi une animalerie, mais une vraie. Une bien. Pas celles que l’on trouve le plus souvent où ça sent mauvais et où l’on se dit que les animaux ne sont pas bien. Une animalerie avec un vrai conseil. » Et Pierre-Adrien Thollet n’a peur de rien, puisqu’il s’installe dans la même zone que l’un de ses concurrents. « On verra bien. Si ça marche là bas, du coup, je pourrais en créer d’autres. » Et l’on verra finalement que le virtuel peut ramener à l’humain, qu’Internet peut faire ouvrir des magasins, et que l’on peut toujours réaliser ses rêves d’enfant.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Christine LAMAISON – SUDOUEST.FR
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

http://www.sudouest.fr/2016/04/07/petit-poisso-n-devenu-grand-2323461-3551.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

PRINTEMPS Publicité - Pack Premium