L'info pour les pros !
10 Ans !
La reunion – un fort potentiel pour les animaleries ?
386
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

La reunion – un fort potentiel pour les animaleries ?

6-animalerie

Jardineries, magasins spécialisés, discounter… Les Réunionnais peuvent acheter des animaux dans une quarantaine d’enseignes réunionnaises. Des structures au concept totalement repensé.

ÉCONOMIE

Oubliez les cartons de chiots négligemment posés dans le coin d’une boutique vieillissante. Place à un nouvelle génération d’animaleries avec des allées centrales dignes de magasins de décoration. Ce type de structures a su trouver sa place sur un marché extrêmement concurrentiel. Selon nos estimations, l’île compte une quarantaine de points de vente d’animaux. Un département où il est possible de s’offrir des poissons voire des chiens même dans des jardineries.

Cette multitude d’opérateurs se retrouve depuis, hier, au Salon Zanimos au Parc des expositions du Chaudron. Il se tient jusqu’à demain. « Au Monde des Animaux » y participe. Le commerce de la Rivière-des-pluies, à Sainte-Marie, démarre son activité en janvier 2014. Il revendique plusieurs milliers de clients. Sa superficie de 350 mètres carrés doit doubler en 2016. Le directeur animalier, Frédéric Joly détaille sa philosophie.

« pas de concurrent »

« C’est comme une enseigne de déco. Un établissement de haute qualité. Une certification affichée sur la porte. Nos chiens restent dans des box climatisés. Ils sortent chaque jour et disposent d’un certificat de bonne santé. » Sept employés, tous capacitaires, veillent sur les chiens, chats, oiseaux, rongeurs. L’équipe s’approvisionne auprès d’une dizaine d’éleveurs réunionnais. Ces grandes races passent une batterie de tests. « On acquiert les meilleurs chiens qui se soumettent à un vrai contrôle technique. On examine leur santé. Nous n’importons aucune espèce canine », assure Frédéric Joly.

Cette volonté se matérialise par un relation attentive avec ses clients.

« On peut refuser une vente si ces derniers disposent de peu d’espace dans leur jardin. Un chien c’est pour 10 ans, ce n’est pas pour faire n’importe quoi », lance le spécialiste. Et de terminer : « Les Réunionnais font davantage attention aux bêtes. Ils se responsabilisent et sont demandeurs de conseils avant et après leur achat. Ces passionnés repartent parfois avec un bulldog anglais à 2500 euros et quelques accessoires. J’estime ne pas avoir de concurrent car nous bossons différemment. » Une concurrence qui peut être incarnée par Zoomania. Le groupe dirigé par Paul-Henri Guidi possède trois boutiques d’une surface variant entre 400 et 600 m2.

UNE CONCURRENCE PLÉTHORIQUE

À Saint-Pierre, au Tampon et à Sainte-Marie. La seule chaîne d’animalerie spécialisée du département. L’exploitation démarre en novembre 2012. Victor Biffi, directeur opérationnel, explique son fonctionnement. « Nous importons 50% et pour le reste, nous nous approvisionnons localement. Nous avons un positionnement discount. En effectuant des relevés de prix nous sommes un à deux euros en-dessous des autres sur les produits d’alimentation », commente-t-il. Chez lui, le panier moyen de l’acheteur atteint 40 euros. L’entreprise considère se trouver dans le trio de tête du secteur. Le guppy, la carpe koï et les aquariums comptent parmi ses meilleures ventes. Le qualificatif de supermarché est rejeté par le responsable. « Nous ne sommes pas dans cet état d’esprit. Nous attirons aussi bien des gens à fort pouvoir d’achat que ceux ayant un portefeuille plus mince. » Le développement de la boîte se heurte malgré tout à une dure réalité économique. Le point de vente prévu au Port n’ouvrira pas ses portes.

« Le propriétaire n’a pas donné de date de livraison. Nous avons renoncé malgré nos investissements. Le marché animalier a un très fort potentiel mais nous devons nous créer une trésorerie. Avoir de l’argent frais avant de continuer se développer », analyse Victor Biffi.

Des commerces surfant sur la haute qualité. D’autres sur le discount. Mais ces structures se heurtent parfois à une concurrence pléthorique. 40 magasins proposant à la vente des animaux sur une si petite île… Il est donc assez difficile de consolider sa place. La Réunion, ton univers impitoyable.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Thomas SELLY – CLICANOO.RE
Sources :

http://www.clicanoo.re/475257-une-nouvelle-generation-d-animaleries.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

PRINTEMPS Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

EVERGREEN Publicité - Pack Premium