L'info pour les pros !
10 Ans !
La jardinerie tarnaise lance le service “achat partage”
649
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact

La jardinerie tarnaise lance le service “achat partage”

jardinerie-tarnaise-JAF-jardinerie

Guy Bousquet, le patron de La Jardinerie tarnaise, lance un concept unique en France d’achat partagé de matériel que l’on peut trouver dans son commerce.

«C’est dans l’air du temps», lâche Guy Bousquet pour expliquer comment l’idée lui est venue de créer de l’achat partagé dans sa Jardinerie tarnaise.

Une première en France dans son secteur d’activité. Il faut dire qu’en bon chef d’entreprise qui se respecte, Guy Bousquet, très attentif aux évolutions de la société, a toujours un temps d’avance.

Le principe, mis en place depuis cette semaine dans son commerce de la zone de Chartreuse à Castres, est simple. Dans l’esprit du covoiturage, des velib’ ou de l’échange de maisons pour les vacances par exemple, il propose l’achat partagé, entre voisins plus ou moins éloignés, de matériel assez cher que l’on n’utilise pas souvent mais qui est indispensable pour entretenir son jardin, son potager, faire des conserves ou encore dresser son chien.

Pourquoi posséder la même chose que ses voisins ou amis quand on peut le partager ? Pourquoi ne pas acheter la gamme supérieure avec le même pouvoir d’achat ? Enfin pourquoi passer à côté d’échanges et de convivialité entre jardiniers amateurs ou avertis ? L’achat partagé permet, selon Guy Bousquet, de faire des économies, un peu de l’écologie et de créer du lien social.

«On met en relation les co-acheteurs»

«En écoutant la télé et en lisant la presse, je me suis rendu compte que le mot «partage» revenait tout le temps, explique Guy Bousquet. On voit bien que petit à petit les mentalités changent et que les gens sont moins attachés à l’objet».

Et le patron castrais s’est donc rapproché des étudiants de l’école des Mines d’Albi pour mettre noir sur blanc ce concept adapté à son activité. «On est le maillon qui met en relation des personnes qui veulent le même matériel», explique Guy Bousquet.

Une personne intéressée par le principe et voulant acquérir un matériel onéreux, au-delà de 200 € (tondeuse, motoculteur, nettoyeur haute pression, tronçonneuse, serres, trancheuse, hachoir, collier de dressage…), estampillé du logo «Achat partagé» dans les rayons de la Jardinerie tarnaise, peut donc se signaler à un vendeur et s’inscrire. «On prend ses coordonnées et son adresse et on le mettra en rapport avec une autre personne intéressée par le même matériel et qui n’habite pas très loin de chez lui, explique Guy Bousquet qui compte aussi sur ses clients pour jouer les «commerciaux» : Les gens qui veulent faire de l’achat partagé vont demander à leurs voisins, à leur entourage, à la sortie de l’école ou dans leur club sportif si quelqu’un n’a pas besoin du même matériel que lui».

Une fois que l’association entre deux, trois ou quatre personnes est trouvée, la Jardinerie tarnaise remet un document aux acheteurs avec différents conseils de fonctionnement de cette utilisation collective (voir encadré).

«Des conseils de bons sens et de bonne conduite», explique Guy Bousquet qui ne cherche pas à faire du business sur cette opération. «C’est un service en plus c’est tout», indique-t-il. Il pourrait même prendre le risque de vendre un seul matériel au lieu de deux. «Cela s’équilibrera avec la possibilité d’acheter du matériel plus haut de gamme pour les co-acheteurs.

Du matériel plus performant et qui dure plus longtemps», confie le patron qui voit là aussi un atout pour l’environnement en diminuant le nombre de machines utilisées. Guy Bousquet espère donc que ce service fonctionnera. Même si cela doit prendre un peu de temps.


Repères

Le chiffre : 50

50 pour cent >des 25-39 ans accepte l’idée. C’est l’un des résultats de l’étude menée par les étudiants de l’école des Mines d’Albi qui ont planché sur l’achat partagé à La Jardinerie tarnaise.


Un guide pour un bon fonctionnement de l’achat partagé

La Jardinerie tarnaise fournit un document aux co-acheteurs pour bien faire fonctionner l’achat partagé. «Ce sont des pistes de réflexions. Après chacun fait comme il veut», confie Guy Bousquet. Déjà au niveau de l’acquisition qui peut se faire à parts égales ou en fonction de l’utilisation par exemple. «On n’utilisera pas une tondeuse de la même façon si on a 1 000 m2 de terrain ou si on en a 4 000», explique Guy Bousquet indiquant que l’achat peut donc se faire au prorata. C’est au co-acheteur de se mettre d’accord.»

En ce qui concerne l’utilisation, la Jardinerie tarnaise conseille que le dernier utilisateur nettoie le matériel juste après son utilisation, fasse le plein s’il y a un moteur thermique et effectue les vérifications d’usage. «À moins qu’un des co-acheteurs soit un passionné de mécanique et veuille le faire systématiquement», continue Guy Bousquet qui souhaite que les co-acheteurs trouvent eux-mêmes l’organisation qui leur convient le mieux.

Pour l’entretien, il est conseillé d’informer les co-acheteurs en cas de panne et que les frais de réparation soient répartis entre les co-acheteurs, sauf en cas de mauvaise utilisation flagrante du matériel par l’un d’eux. «En cas de doute sur l’origine de la panne, c’est le réparateur professionnel qui peut trancher», explique encore le chef d’entreprise.

Le stockage du matériel fait aussi l’objet de conseils. Enfin, une série de possibilités est aussi indiquée sur ce document quand l’un des co-acheteurs veut arrêter l’achat partagé à cause d’un déménagement par exemple. «Le sortant peut céder sa part ou proposer un nouveau co-acheteur par exemple», explique Guy Bousquet qui va mettre sur son site internet tous ces renseignements et la possibilité de s’inscrire.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Br. M. – LADEPECHE.FR
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/19/2280016-guy-bousquet-invente-l-achat-partage-dans-sa-jardinerie-tarnaise.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
Luc NAROLLES Surligneur de Talents !

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

AMORSA Publicité - Pack Premium