L'info pour les pros !
Journees des collections "jardin" – quoi de neuf ?
542
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Evénements > Journées des Collections > Journees des collections "jardin" – quoi de neuf ?

Journees des collections "jardin" – quoi de neuf ?

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste
Alors racontez nous…Quoi de neuf ….sur ce salon ?
Qu’en pensez vous ?
En dehors des bottes nécessaires cette année avec la météo !

JOURNÉES DES COLLECTIONS DU 22 AU 24 MAI
Polo Club du Domaine de Chantilly – Apremont (60)
Cet événement attendu par les professionnels du jardin, rassemble l’ensemble des fournisseurs et des acheteurs français et internationaux. Dans une ambiance champêtre, les exposants présentent une offre de produits complète, variée et renouvelée chaque année, en plein cœur de la période des référencements. 380 exposants, 1 000 marques. Accès réservé uniquement aux professionnels de la distribution.

Téléchargez les différentes publications :
http://www.journeesdescollections.com/Journal-d…



Commentaire de votre animateur le 31/05/2012 : Luc NAROLLES
Conseil & Formation dans la Distribution. Animateur-blog Jardinerie ~ Fleuriste
Nantes, France

Salon JDC : premières réactions d’acheteurs


Les Journées des Collections ont changé de lieu. Changé de direction. ..Mais l’objectif n’a pas changé : échanger….et recadrer. L’année n’a pas été très bonne et le marché aimerait reprendre de la couleur…
 

M Durant (SPRL Durant Agricole et Jardin) et Chevalier (Drevelle Ets)

 
Les deux hommes sont venus ensemble de Belgique et d’Amiens. “Nous sommes des indépendants. Nous travaillons avec la centrale Univers. Nous faisons de la motoculture”. Les deux hommes déplorent d’avoir vu peu de stands sur ce secteur. “C’est un marché qui a été catastrophique avec la météo cette année. Nous réfléchissons à faire d’autres choses. Nous avons déjà fait de la grosse tondeuse, du quad à un moment”. Il n’y a pas que la motoculture, le mobilier de jardin a connu aussi une forte baisse….”Ca n’a pas été une bonne année pour le jardin. Au moment de la fête des mères, fête des pères, quand on verra toutes les GSA brader tous les stocks de produits jardin et outillage, on prendra la mesure de ce qu’ont été les ventes cette année ! »

Rob van Reisen, Lutgo

L’homme fait de l’import/export. “J’achète pour les jardineries en Hollande. Et je fais aussi des ventes ici pour le végétal. J’ai vendu des bulbes chez Castorama, pour une trentaine de magasins. Avec Casto, je viens pour le contact”. L’homme est-il plus intéressé par la déco ou le végétal ? “Les deux. En Hollande, on voit de plus en plus le changement végétal/déco. Le végétal va dans la déco, avec des pots de fleurs ludiques, etc. Et le changement se fait dans les deux sens, avec un marché déco qui se végétalise”.
 

Joel Le Poder, Distrivert

“Je recherche ici les tendances, les propositions en terme de gamme. Je fais de la prospection. Nous travaillons la motoculture, les produits jardins. Ici, j’ai l’impression de voir plutôt progresser de la poterie, etc. Nous sommes venus à quatre chefs de produits, et quand on vient, en plus, de Province…Il n’y a pas de grosses nouveautés. Le marché du jardin est mature. En motoculture, on voit toujours les mêmes. Il y a plus de nouveautés sur la déco”.

Dominique Budny, directeur du marketing, Virginie Vandevoorde, directrice produit, Cémonjardin

 
Nous avons un positionnement un peu différent : tout l’aménagement de l’extérieur, maison, hors végétaux et motoculture. Ce qui correspond pour l’ensemble de nos produits: techniques et/ou déco. Le salon nous permet de découvrir de nouveaux fournisseurs potentiels et de retrouver les nôtres. Le changement d’enseigne a été entamé il y a un an et nous avons changé de raison sociale. (La société Jardi dépôt, vente de meubles, a laissé place à cemonjardin.com, ndlR) Sur 90%, les produits sont les mêmes pour le web et le magasin, pour 10%, ce seront des produits spécifiques. L’offre web doit répondre à des contraintes différentes.
La directrice produit a un objectif: “la veille référencement produits avec des spécificités web, trouver des choses nouvelles, un peu tendance”. “Nous essayons d’apporter, pas seulement le 20/80, mais plus une gamme élargie”, souligne le directeur marketing. Les tendances repérées? “La présence forte des couleurs: avant, c’était très traditionnel. J’essaie d’en intégrer, note Virginie Vandevoorde, mais ce sera davantage vrai l’an prochain”. “L’ensemble des fournisseurs font des efforts dans cette direction, appuie Dominique Budny,même sur les bâches de protection. C’est ce que nous venons chercher : des produits différenciant”. Selon lui, l’e-commerce fonctionne sur tous les rayons: “Après, c’est la logistique qui décide du choix des produits”.
 

Anne Pecqueur, chef de produits terrasse, Centrale d’achat Jardin Leroy Merlin

“Sur ma famille de produits, je viens formaliser les gammes avec les fournisseurs. J’ai vu quelques stands, quelques innovations, mais pour nous, mai, c’est déjà tard. La finalisation des gammes, en mai c’est terminé ! Nous travaillons beaucoup en amont. Le nouveau lieu est moins pratique au niveau de l’accès, mais cela ira sûrement mieux la prochaine fois. Et c’est toujours agréable d’être à l’extérieur, le cadre est toujours agréable, verdoyant”.

Eric Walet, Chrétien Matériaux

“Je viens pour chercher les produits sur le libre service, qui représente 20% de notre activité. Notre offre concerne l’abri, le claustra, la dalle, l’aménagement. On voit arriver beaucoup le bois composite, plus cher, mais à plus forte durabilité. Depuis 95, nous sommes ouverts avec 1000m2 de libre-service. Nous avions un immobilier qui nous permettait de le faire. Aujourd’hui, nous avons une clientèle 50% pro, 50% particuliers”.

Patrick Vallée, directeur commercial et développement, Groupe Inédis

 
“Je voudrais d’abord saluer le travail des fournisseurs! Dans les conditions dans lesquelles ils ont installé les stands (nouveau lieu, sous la pluie et dans la boue, ndlr), ils ont su faire des stands magnifiques. Chapeau ! Les fournisseurs, nous en avons besoin pour vivre. Nous sommes venus à 8 acheteurs. Chacun regarde dans sa catégorie, après nous faisons des points ensemble. Lorsque nous venons aux JDC, côté organisation il n’y a rien à dire : ils savent faire. A l’heure de l’Internet, on a besoin de se parler. Je sais ce que cela représente d’organiser un salon, car à notre échelle nous organisons des salons Inédis. C’est important que les fournisseurs viennent. C’est le seul grand salon en France, et des petites structures comme la nôtre ne vont pas se déplacer à l’étranger !”

Olivier Airiau, dirigeant La maison du jardin

 
« Le salon permet de recadrer les produits. Par exemple, sur les abris de jardin, j’ai rencontré un fabricant qui propose des abris sans plancher, qui nous dit « nous sommes moins cher ». Au final, il faut ajouter soi-même le plancher et ça revient plus cher. Je le lui ai dit. Résultat : il va le remettre. Les fabricants nous présentent des produits auxquels nous pouvons vouloir faire des ajouts : ils vont intégrer ces accessoires. Pour moi qui travaille avec l’Internet, le choix s’effectue selon un critère étroit : la valeur ajoutée pour être concurrentiel face à un magasin physique, et un rapport Poids/valeur strict. Côté tendance ? On voit plus de coloris. En revanche, je n’ai pas encore vu de résine tressée colorée, seulement en gris et chocolat. Ils continuent à proposer le mêmes coloris. Les gens ont peut-être envie de variété ? »
…Avis aux fournisseurs…Pour les JDC 2013 ?
La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info