L'info pour les pros !
10 Ans !
Jardinerie cambriolee – des milliers d'abonnes sans internet
68
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste
La rédaction de JAF-info

Jardinerie cambriolee – des milliers d'abonnes sans internet

images (17) MARNE – ARDENNES. Des cambrioleurs pensaient couper une alarme mais ils ont sectionné des fibres optiques. Résultat : des milliers d’abonnés privés de téléphone et d’internet dans la Marne et les Ardennes.

Par une nuit sombre le long d’une route, elle cherchait un coffre-fort que jamais elle ne trouva, mais n’en a pas moins privé de téléphone et d’internet plusieurs milliers de Marnais et d’Ardennais. Tel est le triste exploit d’une bande de Pieds Nickelés qui a cambriolé mardi soir la jardinerie Floralie’s Garden de Bétheny, en périphérie de Reims.

Il était 22 h 30. S’introduisant dans une trappe de France Télécom située face au magasin, route de Bourgogne, les malfaiteurs ont sectionné les câbles pour neutraliser l’alarme, du moins le croyaient-ils. Il s’agissait en fait de deux fibres optiques alimentant un large secteur du Nord-Est rémois et des Ardennes.

De Witry-lès-Reims à Charleville-Mézières en passant par Sedan, Rethel, Juniville, Warmeriville, connexions internet, lignes fixes et même certains réseaux mobiles se sont brutalement interrompus.

« Le réseau des télécommunications n’est pas linéaire mais extrêmement complexe, avec de multiples déroutages, ce qui explique que des communes ont été impactées, d’autres non, même chose pour la téléphonie mobile », explique-t-on chez l’opérateur Orange, bien en peine de fournir un chiffre précis du nombre d’abonnés concernés tant la panne fut importante et protéiforme. « On peut dire plusieurs milliers de clients. » Et peut-être même des dizaines de milliers.

Voleurs alpinistes

En tout cas, voilà un calcul totalement étranger aux préoccupations des cambrioleurs qui sont montés sur la jardinerie, avec l’intention manifeste de se servir dans le coffre-fort (sans doute étaient-ils équipés du matériel nécessaire pour le perforer). Une première plaque du toit en tôle a été démontée. Mauvaise pioche, elle donnait sur les vestiaires.

Comme l’alarme intrusion s’est déclenchée (et pour cause !), les visiteurs ont sectionné des câbles parcourant le local. Le silence n’est pas revenu pour autant : c’était le réseau des transmissions informatiques du magasin.

Au moins 15 000 euros de préjudice. Ils sont remontés sur le toit, ont démonté une plaque voisine… donnant sur le bureau de la secrétaire. Ils en ont retiré une troisième, mais toujours pas de coffre-fort en vue : il s’agissait du bureau du directeur dans lequel ils sont néanmoins descendus en s’aidant des armatures et d’un escabeau pris dans les vestiaires. Une armoire métallique leur a paru intéressante. Ils l’ont fracturée.

À l’intérieur, uniquement des fiches de paie. Pressée par le déclenchement de l’alarme, et s’attendant à voir la police débarquer d’un moment à l’autre, la bande a renoncé à démonter une quatrième tôle. Elle est repartie comme elle est venue, par le toit.

17 h 30, fin de la panne

L’alarme s’est déclenchée à 22 h 38 chez Floralie’s Garden, quelques minutes avant le grand black-out. Son origine n’a été localisée qu’en matinée. La première des fibres optiques a été réparée en début d’après-midi, ce qui a permis de rétablir une bonne partie du réseau dans les Ardennes. Raccorder la seconde s’est révélé plus compliqué. Elle dessert pour l’essentiel le Nord-Est rémois, finalement réalimenté à partir de 17 h 30.

Les responsables de cette gigantesque pagaille courent toujours. À supposer qu’ils soient solvables et interpellés, l’addition à payer sera salée. Sont-ils venus la veille à la jardinerie ? Le personnel fait le lien entre l’effraction et deux clients d’allure bizarre repérés mardi après-midi alors qu’ils traînaient dans le magasin en prétendant chercher les toilettes.

Par  Fabrice CURLIER


Source : http://www.lunion.presse.fr/region/des-milliers-d-abonnes-prives-de-ligne-par-des-cambrioleurs-jna18b0n231689

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
AMORSA Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium