Publicité - Pack Impact

Jardiland – la Pepiniere Desmartis rachetée

La rédaction de JAF-info
Vues :
3083
JARDILAND - LA PEPINIERE DESMARTIS RACHETEE | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr

La pépinière Desmartis, l’une des trois plus importantes de France, vient d’être rachetée. Un soulagement pour les salariés qui voyaient leur entreprise sombrer.

Jardiland a tranché: la pépinière Desmartis ne lui appartient plus. En vente depuis le mois d’avril, l’entreprise vient d’être rachetée par son directeur général et son directeur commercial. Les deux cadres sont parvenus à trouver l’argent nécessaire pour devenir actionnaires majoritaires auprès d’une banque et des collectivités locales.

L’entreprise emploie environ 120 salariés, un tiers des effectifs va tout de même devoir quitter le navire. Une quarantaine de postes vont être supprimés: les négociations débutent vendredi prochain.Voir

Photo non accessible – Maj 2022

Rachat de Desmartis
Equipe: Fabrice Bidault et Nicolas Pressigout. Intervenants: Patrick Chassagne (Directeur général Desmartis); Jean-Jacques Rode (Elu CE syndicat CFE-CGC)

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : FRANCE3-REGIONS.FRANCETVINFO.FR – Gaelle Fauquembergue
Crédit photo : DESMARTIS

Une réponse

  1. Desmartis s’offre une nouvelle perspective – lIEN HORTICOLE – Pascal FAYOLLE

    Les pépinières viennent d’être reprises en interne grâce, en partie, aux collectivités locales.
    Les pépinières Desmartis, que le groupe Jardiland avait acquises il y a quelques années, voient leur avenir s’éclaircir. L-Gam, le nouvel actionnaire de Jardiland depuis fin janvier, n’a jamais fait mystère de sa volonté de se séparer de ses entreprises de production (le Lien horticole n° 894 du 16 juillet 2014).
    Voilà qui est fait pour Desmartis : un montage financier auquel ont participé le département de Dordogne, la Région Aquitaine, la communauté d’agglomération de Bergerac et le Crédit agricole, a permis de remettre les pépinières sur les rails.
    Ouvrir à une clientèle plus large
    La direction de l’entreprise est désormais assurée par Patrick Chassagne et Dominique Audy, deux cadres présents depuis deux ans pour le premier et vingt-quatre pour le second.
    Premier objectif : « Adapter la production aux quantités vendues », souligne Patrick Chassagne. La société, qui produit aujourd’hui 2,4 millions de végétaux, devrait, à terme, ne plus en mettre sur le marché que 1,7 million.
    Un plan de restructuration est donc en cours. Si l’on en croit le journal local Sud-Ouest, une quarantaine de salariés sur les cent vingt-sept qu’elle compte aujourd’hui, auxquels s’ajoutent une trentaine d’équivalents temps plein de sai- sonniers, devraient quitter l’entreprise.
    Le nouveau directeur se dit confiant dans l’avenir : « Nous avions le sentiment qu’il était possible de dégager des marges avec cet outil de production, un sentiment qui nous a été confirmé par les personnes avec lesquelles nous avons travaillé pour valider le dossier. »
    Côté commerce, « le groupe Jardiland reste un client important du marché de la jardinerie, mais notre prise d’autonomie nous permet d’ouvrir l’entreprise à une clientèle plus large », précise Patrick Chassagne.
    Et pour la production, les pépinières Desmartis veulent remettre en avant l’une des espèces phare de leur gamme pour asseoir leur développement : le Lagerstroemia ou Lilas des Indes…
    #lienhorticole.fr/actualites/entreprises-desmartis-s-offre-une-nouvelle-perspective-93244.html

Les commentaires sont fermés.

Accès rapide