JAF logo SVG2022

Isabelle MORAND : “Le jardin est mort sur FranceInfo”

Isabelle Morand Jardin France Info -Jaf-info Jardinerie
544
vues
Publicité - Pack Impact


FAIRE-PART DE DECÈS (à relayer merci)

Le jardin est mort sur Franceinfo. La chronique que je tenais depuis trois ans a disparu de la grille de rentrée… malgré beaucoup de compliments sur mon boulot et même un « Je vous écoutais encore hier. Je me suis dit « Quel dommage de devoir se passer d’elle » (véridique, dans le genre foutage de gueule ou sadisme assumé).
Mais, vois-tu, ma pauvre Lucette, on est en pleines économies budgétaires…

C’est vrai que je coûtais HORRIBLEMENT cher. On se dit tout ? Allez : 160 euros BRUT (augmentation de 10 euros l’an dernier…) par chronique pour déplacement, interview, écriture, montage, mixage, sujet prêt à diffuser, écriture de la page web et fourniture de photos persos. Hors de prix pour franceinfo dont les responsables, je le pense, sont un peu hors-sol (ah ah) en cette période. On préfère cultiver l’inquiétude et la face anxiogène du monde plutôt que de donner de l’optimisme et des conseils pratiques (c’est sûr que d’expliquer la vie des arbres face à une bonne centrale menaçant de péter, c’est moins glamour pour l’audience).

Alors, on va faire bref ! Pendant trois ans, j’ai été ravie d’être la voix des jardiniers, des passionnés, des pros, des pépiniéristes, des propriétaires de jardins, des nouveaux jardiniers urbains, des jardins botaniques etc.

Ah oui, j’étais aussi la seule femme à parler jardin sur une antenne nationale (Gisèle et Simone, au secours !). Maintenant, il n’y a plus que des garçons. Comme quoi, rien ne change…

Si, vous aussi, pensez que le jardin ne mérite pas d’être la cinquième roue du carrosse, vous pouvez écrire à la médiatrice de radiofrance (Emmanuelle Davier). Et même au directeur de la rédaction. Cela ne changera rien pour moi mais peut-être pour le jardin, qu’on a jeté à la poubelle, sans ménagement je peux vous le dire…

La mort du jardin sur franceinfo a aussi d’autres conséquences et notamment sur Hortus focus. Gagner de l’argent ailleurs permettait de maintenir la gratuité de ce site où nous vous proposons depuis 6 ans déjà deux articles par jour. On aura sans doute besoin d’un coup de main pour continuer.

Merci de partager.

#mortdujardin #franceinfo

https://www.linkedin.com/posts/isabelle-morand-9a803a102_mortdujardin-franceinfo-activity-6972436358627786752-8wpn

Isabelle MORAND

Isabelle MORAND

Chroniqueuse Jardin chez FRANCE INFO, Directrice de rédaction du site Hortus Focus.fr, co-fondatrice de Thetapress
Origine : Veille – Curation
Signature : Isabelle Morand – franceinfo
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

3 réponses

  1. Bonjour. Merci Luc pour ce partage. Décision aberrante quand Franceinfo et Radio France en général se targuent d’aborder un “grand tournant environnemental”. Beaucoup de gens ont protesté mais rien ne bougera… On peut écrire à la Médiatrice de Franceinfo mais je doute qu’elle aborde le sujet à l’antenne. Au moins, ça fera remonter les mécontentements. Il va falloir trouver autre chose, un autre moyen, une autre façon de mettre le jardin en avant et là, il faut qu’on soit tous ensemble (acteurs économiques, journalistes, passionnés). Bonne journée.

  2. Je suis prête à m’associer si vous imaginez une action collective auprès des instances décisionnaires … pétition ? RV ? contacts presse lors du Salon du végétal ? bref, place à l’imagination pour monter une opération impactante, la presse maitrise l’outil, il faut s’en servir au mieux :). Bon courage

  3. Je suis triste de voir que ton émission s’arrête en tant que jardiniers plus rien de m’étonnes ma pauvre Lucette…ici ils se sont rendu compte que nos arbres n’étaient plus arroser pour faire des économies..on aura un désastre écologique.

    Le mot d’ordre est de faire sans payer ce savoir on s’étonne qu’il disparaisse. On continue et on avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.