L'info pour les pros !
10 Ans !
Impacts CoronaVirus sur les entreprises semencières : Pertes de 9 millions d’euros expliquées par la fermeture des Jardineries LiSA
177
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Semences-graines-JAF-info-Jardinerie
La rédaction de JAF-info

Impacts CoronaVirus sur les entreprises semencières : Pertes de 9 millions d’euros expliquées par la fermeture des Jardineries LiSA

Afin de dresser un bilan objectif de la crise, l’UFS a mené une enquête auprès de ses adhérents, destinée à mesurer l’impact économique de l’épidémie sur les entreprises[1]. Basée sur la variation du Chiffres d’Affaires (CA), cette étude a également permis de flécher les surcoûts de fonctionnement liés à l’épidémie (approvisionnement, logistique, ressources humaines…).

UN IMPACT SUR LE CA DES ENTREPRISES TRAVAILLANT LES FAMILLES D’ESPÈCES DE PLANTES POTAGÈRES, FLORALES ET DES GAZONS

Cette situation s’explique principalement par la fermeture des points de vente (jardinerie, rayons de libres services agricoles, arrêts de travail des professionnels de l’horticulture et du paysagisme).

Pour ces adhérents, le cumul des pertes dépasse les 9 millions d’euros. Les pertes de chiffres d’affaires atteignent en moyenne 8 % par rapport aux objectifs fixés, avec une variation s’étalant entre 3 % et 20 %. La réouverture des jardineries ou rayons dédiés aux plants dans les magasins 3 semaines après le début du confinement a permis à certaines entreprises de rattraper leurs pertes. De plus, les ventes sur Internet ont été bénéfiques à quelques-unes d’entre-elles.

Les autres familles d’espèces ont été relativement peu touchées, leurs activités s’étant majoritairement terminées avant le confinement. A noter malgré tout, des impacts pour les entreprises actives à l’export notamment pays-tiers (hors UE) où la fermeture des frontières a empêché certaines livraisons. Cet impact est notamment marqué pour les entreprises actives en oléagineux (tournesol et colza), qui ont vu leurs exports vers la Russie limités du fait des difficultés administratives rencontrées depuis plusieurs mois, mais renforcées par l’épidémie.

LES ENTREPRISES ONT EU DES SURCOÛTS NOTABLES SUR DIFFÉRENTS POSTES DE CHARGES

93% des entreprises ont eu des surcoûts liés à la protection de leurs salariés : achat de matériel de protection (masques, gels hydroalcooliques), achat de matériel informatique, adaptation, voire location de locaux et véhicules pour le respect des mesures barrières. Ces coûts supplémentaires peuvent représenter plus de 200 000 euros pour certaines entreprises.

43% des entreprises ont eu des surcoûts en ressources humaines (remplacement des arrêts de travail) avec la moitié des entreprises ayant dû faire appel à de la main d’œuvre exceptionnelle.

32% des répondants ont eu des surcoûts sur l’approvisionnement et la logistique correspondant à une augmentation de 1% à 25% du budget prévu.

DES IMPACTS À PLUS LONG TERME ATTENDUS PAR LES ENTREPRISES

L’UFS a identifié des impacts possibles :

Sur la promotion de l’innovation tout d’abord, tous les essais variétaux nécessaires à la mesure du progrès apporté par les nouvelles variétés n’ayant pas pu se mettre en place.

Sur le recouvrement des factures et la baisse de contrats ensuite, du fait d’une baisse de la solvabilité de leurs clients agriculteurs, également durement touchés par la crise. Au delà de la trésorerie de l’année, cela pourrait conduire à un recours accru aux semences de fermes au détriment des semences certifiées.

Pour l’avenir, et notamment l’automne, les tendances de consommation alimentaires (viande, lait…) auront des impacts sur la trésorerie des agriculteurs qui devront prioriser leurs achats, y compris de semences.

LES ATTENTES DES ENTREPRISES POUR FAIRE FACE AUX DIFFICULTÉS FINANCIÈRES

L’enquête menée par l’UFS a été l’occasion pour les entreprises de lister leurs attentes sur les mesures qui pourraient être déployées par les pouvoirs publics pour les accompagner, parmi lesquelles :

  • Aide pour achat matériels de protection
  • Baisse voire annulation des charges salariales
  • Aide aux secteurs touchés (potagères, gazons…) pour soutenir leur relance
  • Aide au recrutement de saisonniers
  • Maintien du Crédit Impôt Recherche (CIR)

[1] 58% des adhérents de l’UFS ont répondu à cette enquête, représentant plus de 80% du cumul des chiffres d’affaires de l’ensemble des entreprises adhérentes.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : UFS
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.ufs-semenciers.org/a-la-une/les-impacts-economiques-de-la-crise-sanitaire-sur-lactivite-des-entreprises-semencieres/
  • Durée de la publication :

    Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

    Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

    Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

    Photo :

    Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

    Publicité - Pack Impact
    EVERGREEN Publicité - Pack Premium

    La lettre de JAF-info

    Chaque matin, l'essentiel de l'actu
    20170624_160705 luc cut

    Luc NAROLLES

    Rédacteur en chef

    ECOLE FLEURISTE PARIS Publicité - Pack Premium