L'info pour les pros !
Hauts-de-France – La “Teigne” pour l’animalerie E.Leclerc
559
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Hauts-de-France – La “Teigne” pour l’animalerie E.Leclerc

Hauts-de-France – La “Teigne” pour l’animalerie E.Leclerc

animalerie-leclerc-JAF-animalerie

La veille de Noël, comme cadeau pour sa fille, Éric achète un cochon d’Inde à l’animalerie « Nos animaux », nouveau magasin de l’enseigne Leclerc, sur la zone commerciale. Dès le lendemain, l’animal se gratte et des croûtes se forment sous son poil, le vétérinaire lui diagnostique la teigne.

C’est un cadeau de Noël un peu empoisonné qu’a offert Éric à sa fille Lucie. Le cochon d’Inde femelle de huit mois que lui a vendu le tout nouveau magasin « Nos animaux » du groupe Leclerc à Caudry était vraisemblablement atteint de la teigne.

C’est par hasard qu’Éric a choisi le rongeur pour sa fille Lucie qui lui a depuis donné le nom de Chaussette. « Je faisais juste un tour dans le magasin et je l’ai trouvé trop mignonne », se souvient le papa qui avait déjà adopté un cochon d’Inde il y a quelques années.

« Je m’inquiétais surtout pour les autres animaux, car Chaussette était avec un congénère quand je l’ai acheté et je sais que la teigne est très contagieuse. »

Quand le vendeur propose à Éric de prendre le rongeur, l’homme, qui travaille dans le milieu paramédical détecte tout de suite des petites croûtes sur son dos. « Le vendeur m’a rassuré en me disant : un coup de brosse et ça partira. » Il rentre donc chez lui peu inquiet et offre le cochon d’Inde à Lucie le soir même. Le lendemain, Éric voit tout de suite que les croûtes « se sont étendues au museau » et qu’elle « se gratte beaucoup. »

Bénin mais contagieux

Noël fêté, direction le vétérinaire avec Chaussette. Le professionnel pose son diagnostic : le rongeur à la teigne. Éric, rassuré par le vétérinaire sur la bénignité de cette dermatose décide toutefois de chercher des explications auprès du magasin Leclerc « Nos animaux ». « Je m’inquiétais surtout pour les autres animaux, car Chaussette était avec un congénère quand je l’ai acheté et je sais que la teigne est très contagieuse. » Le magasin lui propose de lui rembourser les frais de vétérinaire mais pas de lui faire une promotion sur une nouvelle cage. « Quand Chaussette sera guéri nous devront jeter celle dans laquelle elle est. Nous ne sommes pas à 20 euros près (prix que lui a coûté le cochon d’Inde, nldr) mais c’est un investissement tout de même, surtout personnel car il faut lui donner des bains tous les jours. »

Si Éric est en colère c’est aussi parce que la teigne est rentrée chez lui. Propriétaire de deux chiens, d’un chat et de deux chevaux, il affirme « n’avoir jamais eu de problème » avec ses animaux. « Il y a au moins une semaine d’incubation concernant la teigne, Chaussette a développé des symptômes dès son arrivée chez nous, elle l’a donc forcement attrapé à l’animalerie. » Impossible cependant d’en avoir la certitude, le magasin n’a pas réagi à nos sollicitations.

La teigne, une maladie bénigne

Ce champignon microscopique du genre Trichophyton et Microsporum attaque le cuir chevelu en forme de plaques arrondies, rougeâtres et recouvertes d’une croûte grisâtre. C’est parce que ces zones démangent fortement qu’elles peuvent être inquiétantes : gratter provoque des lésions et une potentielle infection. En l’absence de traitement, les plaques s’agrandissent progressivement.

« C’est très fréquent chez les animaux et il n’y a pas de quoi s’inquiéter. » Voilà les mots du vétérinaire Bruno Duchatelle à Caudry et d’ajouter que « beaucoup d’animaux ont la teigne sans qu’on s’en aperçoive. » Très contagieuse à l’homme et « surtout aux personnes fragiles comme les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes », la teigne est « très ennuyeux mais se soigne cependant très facilement avec un shampooing spécial et une pommade à mettre en surface pendant quelques jours », ajoute le professionnel. Aussi, il est important de désinfecter à l’eau de javel tout ce qui est entré en contact avec le sujet malade.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Pauline Delevoye – LAVOIXDUNORD.FR
Sources :

http://www.lavoixdunord.fr/296308/article/2018-01-15/il-achete-un-cochon-d-inde-et-la-teigne-qui-va-avec

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
NOEL Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Sebastien MALTOT via Linkedin

    La teigne est une catastrophe qui mène certaines animalerie à ne plus en proposer en magasin.
    Je trouve ça triste de ce priver de cet animal si intéressant.
    Le problème vient de la source, ce sont à 90% des animaux qui viennent de l’étranger ( Belgique via Hollande via pays de l’est pour la majorité).
    Là bas il n’y a aucun protocole de traitement pour prévenir ce problème car bien souvent l’animal est porteur sain et déclenche l’apparition de la teigne suite au stress du transport.
    Arrivé en animalerie 3 à 4 jours plus tard la teigne ce déclare et on commence un traitement fastidieux.
    Le deuxième problème est la désinfection des box d’animalerie, elle n’est pas faite comme il faut et la teigne peut rester des années présente dans l’environnement si le nettoyage minutieux n’est pas fait.
    On ne nettoie pas juste le box mais tout ce qui rentre en contact avec celui ci.
    Pelle, balayette, sceau, biberon, gamelle, vêtements, chaussures.
    Si l’on veut éradiquer la teigne en magasin il faut mettre la rigueur et les moyens pour le faire.
    J’ai élevé des cobayes pendant quelques années (900 reproducteurs) et j’avais un protocole pour ne pas avoir de teigne dans les magasins de mes clients et ça fonctionnait tres bien.

    Tant que les acteurs du monde de l’animalerie achèteront du cobayes premier prix ils auront ce problème.
    Un cobayes sain à un prix, un litige est bien plus cher et plus catastrophique en image.
    Je suis convaincu qu’un cobayes de qualité pourrait être au même niveau qu’un beau lapin nain.
    Cet animal est génial car il a une relation proche avec son maître par sa dynamique et les sons qu’il produit.
    La guerre des prix n’est pas gage de qualité, un animalier qui a les clefs pour expliquer la différence de prix à son client fera adopter facilement un cobayes plus cher.
    Vendez moins mais vendez mieux.
    La qualité avant tout.

    https://www.linkedin.com/feed/update/activity:6360222528740302848/?commentUrn=urn%3Ali%3Acomment%3A%28activity%3A6360222528740302848%2C6360388081723412481%29&midToken=AQFdBRJ1ezzyEw&trk=eml-email_nus_comment_single_01-footer_promo-4-join_discussion_cta&trkEmail=eml-email_nus_comment_single_01-footer_promo-4-join_discussion_cta-null-35okkh~jcn2495o~8a-null-neptune%2Ffeed%2Eupdate&lipi=urn%3Ali%3Apage%3Aemail_email_nus_comment_single_01%3B0GtmO1yqQp%2B1DAuA2LG%2BvQ%3D%3D
    https://www.linkedin.com/in/sebastien-maltot-a03815127/

Les commentaires sont fermés.

NOEL Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info