L'info pour les pros !
Hauts-de-France – Julien Clément – Fleuriste : Une gerbe de propos fleuris !
321
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Entreprises > Hauts-de-France – Julien Clément – Fleuriste : Une gerbe de propos fleuris !

Hauts-de-France – Julien Clément – Fleuriste : Une gerbe de propos fleuris !

Fleuriste générique JAF-info H2

Le propriétaire de Queen’s fleurs vient de fermer boutique en laissant un mot sur la porte : « À qui le tour ? ».

Les passants ne peuvent pas le louper. Julien Clément, propriétaire de Queen’s fleurs, place Guillaume-Le-Conquérant, en plein centre-ville d’Eu, a fermé sa boutique, le 1er août, après deux ans d’activité en laissant sur sa vitrine un mot pour le moins sibyllin, en grosses lettres :

« Fin de l’histoire… À qui le tour ? ».

De quoi faire s’étrangler ses collègues commerçants de la place et des alentours. « Cela ne nous fait pas une bonne publicité », dénonce l’une d’entre eux. « Que vont dire des personnes qui voudraient acheter un commerce ici en voyant ce panneau ? », renchérit un autre.

Derrière ce message accusateur, Julien Clément, fleuriste veut dénoncer un « manque de tolérance » à son égard. « Je n’ai jamais vu une ambiance comme ici », dit celui qui est également propriétaire d’une boutique à Friville-Escarbotin depuis 13 ans.

En 2014, il décide d’acheter le magasin à la famille de François Duputel, l’ancien fleuriste, et continue de travailler avec les employées de ce dernier. Une inauguration en grande pompe est organisée avec plus de 500 invités.

Mais très vite, il sent un malaise. « Si l’on n’est pas Eudois, impossible de se faire une place. On n’aime pas la différence », affirme-t-il. L’homme de 31 ans se dit victime de plusieurs rumeurs et d’intolérance. « On a dit que j’étais manouche étant donné que j’ai la peau et les cheveux foncés. J’ai tout entendu. À la fin, je n’avais plus aucun client d’Eu. »

Une condamnation au conseil des prud’hommes

Dans la ville, le sujet est délicat. Cette version est démentie par les commerçants alentours.

Selon certains, le problème ne serait pas une ambiance à Eu mais surtout un souci de gestion. « Il a peut-être joué de mauvaises cartes », avance une commerçante installée depuis 20 ans. « C’est une petite ville ici. Les clients parlent entre eux. L’histoire avec ses employées n’a pas dû aider », continue-t-elle en ajoutant que « le commerce peut encore marcher à Eu ».

Julien Clément a effet été condamné pour plusieurs motifs par le conseil des prud’hommes à verser d’importantes sommes d’argent à ses deux employées. Un fait qu’il ne conteste pas même s’il est persuadé d’avoir été encore une fois victime d’une cabale.

Peu importe les raisons qui l’ont poussé à mettre cette affiche, le maire, Yves Derrien, n’apprécie pas la démarche. « C’est de très mauvais goût », affirme l’élu, qui a envoyé un courrier à l’intéressé pour qu’il retire la phrase. « Je n’ai pas le pouvoir de le forcer à modifier étant donné que c’est une boutique privée mais j’ai tout de même envoyé une lettre ».

Sa demande est restée sans réponse. De son côté, le fleuriste affirme avoir vendu sa boutique à un commerçant qui ne fera plus de fleurs. Lui, « dégoûté », se concentra sur son magasin de Friville-Escarbotin.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Camille PINEAU – COURRIER-PICARD.FR
Sources :

http://www.courrier-picard.fr/region/eu-le-fleuriste-s-en-va-avec-fracas-ia176b0n833663

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BYFLOX Publicité - Pack Premium
BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info