L'info pour les pros !
10 Ans !
Grand Est – La boutique Kayser Fleurs baisse définitivement le rideau
357
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Publicité - Pack Impact
Fleuriste générique JAF-info F2
La rédaction de JAF-info

Grand Est – La boutique Kayser Fleurs baisse définitivement le rideau

Isabelle et Violette Kayser ferment leur boutique à Dornach pour prendre leur retraite. À partir de ce 1er mai, c’est la fin d’une dynastie familiale qui a soigné, cultivé et préparé avec soin, les fleurs en bouquet et en arrangements depuis 1940.
À Mulhouse Dornach, en bas du cimetière, le rideau de la boutique Kayser Fleurs est baissé depuis le 16 mars, en raison du coronavirus. Mais à partir de ce 1er mai, c’est aussi la fin d’une dynastie de trois générations aux petits soins pour les fleurs et des générations de clients. Isabelle et Violette Kayser ont décidé de prendre leur retraite.

Dans la boutique qui, jusqu’au 16 mars date du confinement obligatoire, était remplie de fleurs et de plantes, il ne reste plus que des éléments de décoration, de rares plantes vertes et quelques roses éternelles. L’occasion de revenir avec les deux sœurs, Isabelle et Violette, sur l’histoire de leur famille, riche de trois générations de Kayser plongées les pots et vases de fleurs. « Mon grand-père Frédéric Kayser était issu d’une famille nombreuse qui travaillait déjà dans l’horticulture à Barr. Il a exercé son métier de jardinier un temps, dans la famille Japy à Montbéliard. Puis, veuf avec une fille, Suzanne, il apprend qu’une horticulture est à vendre à Mulhouse. Il l’achète en 1940, épouse en secondes noces Valentine, dont il aura deux enfants Charlotte notre maman, et l’oncle Paul qui a fait carrière au jardin botanique de Montréal », raconte Isabelle.

« Je travaille la fleur, comme je respire »

Frédéric Kayser ouvre son magasin en 1940, surtout pour vendre des légumes. Avec le temps, la production de fleurs devient prioritaire. Charlotte travaille naturellement avec ses parents et reprend l’activité à leur retraite. Elle décide, en 1968, de transformer le site en lui ajoutant un magasin de fleurs. Cette femme dynamique élève seule ses trois enfants, Isabelle, Violette et Frédéric. Elle prendra sa retraite en 1994. Isabelle a commencé dès 14 ans à travailler à côté de sa mère. « J’ai préparé mon CAP en candidat libre, avec comme maître Pierre Schilling, un fleuriste mulhousien bien connu. Mais il fallait absolument aider maman au magasin. Je travaille la fleur, comme je respire. C’est ma vie, mon ADN » Violette a été poussé dans la même voie, mais à 16 ans. Heureusement chacune a trouvé sa place dans la boutique et c’est ensemble qu’elles la quittent.

« La fleur, c’est du bonheur »

Pendant quarante-sept ans pour Isabelle et quarante-quatre ans pour Violette, elles ont accueilli, ri et soutenu de nombreux clients. Isabelle a su harmoniser fleurs et bouquets en fonction des circonstances, dans son local à l’arrière de la boutique. Tandis que Violette a accueilli avec le sourire les clients et emballé avec goût les cadeaux fleuris. Jamais loin l’une de l’autre, les deux sœurs forment un duo qui a été la force de la boutique : « la fleur, c’est du bonheur, elle procure de la joie et fait du bien au moral. »

Le coup d’arrêt a été donné par les problèmes de santé successifs d’Isabelle. « En septembre dernier, à l’hôpital, j’ai regardé la situation en face et, avec Violette, nous avons décidé de nous arrêter en avril 2020. » Elles avaient prévu d’informer leurs clients à partir du 15 mars.

« Sauf que le 16 mars, le confinement a été décrété. J’étais en état de sidération totale pendant une semaine. Nous n’avions jamais arrêté notre activité, hors des vacances. » Depuis, elles font du rangement. « Nous prévoyons un affichage à la vitrine pour collecter les adresses mails ou postales des clients, pour pouvoir les convier, plus tard, à une petite fête. » Avec comme projet commun de continuer à entretenir pour elles, des fleurs décoratives dans et autour de leur maison. Isabelle va continuer à prendre soin d’elle et Violette envisage de voyager.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : dna.fr Sabine HARTMANN
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.dna.fr/edition-mulhouse-thann/2020/05/01/la-boutique-kayser-fleurs-baisse-definitivement-le-rideau

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Publicité - Pack Impact
DIGIFLOR Publicité - Pack Premium

La lettre de JAF-info

Chaque matin, l'essentiel de l'actu
20170624_160705 luc cut

Luc NAROLLES

Rédacteur en chef

DIGIFLOR Publicité - Pack Premium