L'info pour les pros !
Grand-Est – Enquête menée à l’encontre de René Halphen, ex-patron de la Poterie Lorraine
1755
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Experts > Top Experts > Grand-Est – Enquête menée à l’encontre de René Halphen, ex-patron de la Poterie Lorraine

Grand-Est – Enquête menée à l’encontre de René Halphen, ex-patron de la Poterie Lorraine

POTERIE LORRAINE RENE HALPHEN

C’est un véritable coup de massue qui s’abat sur la commune de Jeanménil. Une enquête économique et financière est menée à l’encontre de René Halphen, ex patron de la Poterie Lorraine. 


EpinalInfo.fr – Poterie de Jeanménil : l’ex patron aurait détourné 900 000 euros

Suite à la liquidation judiciaire de la poterie de Jeanménil, une enquête a été menée par la section de recherche de Nancy. L’ex-patron de la poterie est accusé d’abus de bien sociaux. Il aurait détourné 900 000 euros.

Le commandant de la section de recherches de Nancy, le procureur de la république, Etienne Manteaux et l’adjudant, Emmanuel Joly, directeur de l’enquête

Début 2016, la poterie de Jeanménil employait encore une cinquantaine de personnes, mais le 22 mars 2016, elle a été placée en liquidation judiciaires, faute de trésorerie.

Pourtant, l’entreprise rachetée par un industriel parisien présentait des bilans séduisants en 2014. Dès 2015, une procédure a été ouverte au tribunal de Nancy. « Comment d’une entreprise qui fonctionnait très bien, on a pu en arriver à la liquidation ? » se questionne le Procureur Etienne Manteaux.

Le parquet d’Epinal a donc mené son enquête et a relevé deux infractions. Suite à une enquête de près de 6 mois, les policiers ont découvert que l’ex patron, de la poterie de Jeanménil, René Halphen, aurait asséché volontairement les comptes de l’entreprise au profit d’autres sociétés dont il avait la possession.

« Il a trompé tout le monde en présentant de faux bilans »

Près de 900 000 euros auraient ainsi été transférés vers d’autres sociétés. « Il a remonté toute la trésorerie de l’entreprise vers d’autres sociétés. L’homme a trompé tout le monde en présentant de faux bilans. On s’en est rendu compte du fait de l’ouverture d’une procédure commerciale au tribunal de commerce » poursuit le procureur.

« La rapidité de la dégradation des comptes de la poterie de Jeanménil, fait qu’on le suspect d’avoir acheté l’entreprise pour ponctionner la trésorerie au profit d’autres de ses sociétés » commente Etienne Manteaux.

Deux personnes ont été placées en garde à vue : le dirigeant et un conseiller proche du dirigeant qui est suspecté d’avoir pris des décisions à la place de l’entrepreneur.

L’enquête se poursuit, le parquet décidera ensuite des suites à donner à cette affaire. L’homme risque jusqu’à 5 ans de prison pour abus de biens sociaux.

C.K.N. – Epinal Info


Magnumlaradio.com – Vosges : 900 000€ auraient été détournés par l’ex-dirigeant de la poterie Lorraine

L’ex-patron de la poterie de Jeanménil, liquidée en 2016 est poursuivi par le Parquet d’Epinal pour abus de bien social. Il est soupçonné d’avoir détourné 900 000 € et d’être à l’origine de la banqueroute de la société.

L’entreprise rachetée en 2013 par René Halphen avait déposé le bilan en 2015 avant d’être définitivement liquidée en mars 2016. Un coup dur pour le secteur qui a vu disparaître une entreprise emblématique de la région et surtout 49 emplois.

Aujourd’hui, nouveau coup de théâtre. Près d’un an après la décision du tribunal de commerce, la justice s’intéresse aux raisons qui ont précipité la faillite. Des soupçons d’abus de bien social portent à l’encontre de René Halphen.

Ce dernier a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête financière lancée cet été et menée à l’initiative du Parquet d’Epinal. En clair, il est soupçonné d’avoir trafiqué les bilans comptables de la société et utilisé le capital au profit d’autres sociétés lui appartenant. Il aurait détourné 900 000€.

Clément Thiriau et Benoit BOULANGER

 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : EPINAL INFO.FR – VOSGES MATIN – MAGNUMLARADIO.COM
Sources :

http://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2017/02/10/l-ex-patron-de-la-poterie-lorraine-de-jeanmenil-avait-detourne-900-000-euros
http://www.magnumlaradio.com/faits-divers/article/8447-vosges-900-000-auraient-ete-detournes-par-l-ex-dirigeant-de-la-poterie-lorraine.html
http://epinalinfos.fr/2017/02/poterie-de-jeanmenil-lex-patron-aurait-detourne-900-000-euros/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

2 réponses

  1. Les ex-salariés plus soudés que jamais

    http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-saint-die/2017/04/02/les-ex-salaries-plus-soudes-que-jamais

    Les anciens ouvriers de la Poterie Lorraine de Jeanménil ont créé une association. De façon à se constituer partie civile lors du procès de leur dirigeant poursuivi par le tribunal de grande instance d’Epinal.

    Ça y est, l’association de soutien des salariés de Poterie Lorraine est née. Aux côtés du président Philippe Schaub, Pascale Remy, la porte-parole des anciens ouvriers et secrétaire de la toute nouvelle association, l’a divulgué ce samedi matin lors d’une réunion qui s’est tenue au foyer rural de Jeanménil devant ceux qui ont été ses collègues. « Les statuts ont été déposés jeudi à la préfecture. »

    Les 49 employés, soutenus par les élus, qui ont été licenciés après la liquidation judiciaire de leur entreprise, il y a tout juste un an, n’ont jamais avalé la pilule. Leur rancœur a monté d’un cran lorsque le procureur de la République du parquet d’Epinal a annoncé le 10 février dernier qu’il comptait poursuivre l’ancien dirigeant, René Halphen, pour abus de bien sociaux, présentation de faux comptes annuels et détournement de près d’un million d’euros.

    La création de cette association va permettre à une petite quarantaine d’ex-salariés de se constituer partie civile lors du procès. Et surtout de récolter des fonds. Les avocats des anciens de la Poterie, Me Gérard Welzer et son associée Me Sylvie Leuvrey, ont apporté quelques explications sur les démarches et de la ou même des futures procédures. « Il y a une palette de choses que l’on peut faire ». Parce qu’il y aura, certes, le procès au pénal. En plus, si la fraude est reconnue, « le motif économique peut-être déclaré. Avec Me  Leuvrey, on envisagera une procédure prud’homale. » Et peut-être encore un troisième aspect de la responsabilité, « lorsqu’on aura examiné ce qu’ont fait le commissaire aux comptes et les experts-comptables. » Les ex-salariés l’ont bien compris. Ils s’attendent à un long et difficile combat. Un combat onéreux également. Ils comptent sur les dons versés à leur association pour leur donner un coup de pouce.

    Doublement victimes

    « Dans cette histoire vous êtes doublement victimes, lance Me  Welzer. Non seulement des agissements de ce dirigeant mais également du fait que le tribunal de commerce de Nancy a liquidé votre dossier trop tôt. A Epinal, il en aurait été autrement. Parce qu’à Epinal on connaît Jeanménil. A Nancy, vous n’étiez qu’un numéro. » Pourquoi le tribunal de commerce de Nancy a-t-il eu à traiter le dossier de la Poterie Lorraine et non pas celui d’Epinal ? « Parce qu’un des membres spinaliens était un ex-dirigeant de la Poterie », explique Me  Welzer.
    La date du procès devant le tribunal correctionnel d’Epinal n’est pas encore connue. L’audience se tiendra sans aucun doute devant un public très très nombreux.

    Laurence MUNIER

Les commentaires sont fermés.

BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info