L'info pour les pros !
Gladwood – L’Apprentie blogueuse-Fleuriste est en manque !
333
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Talents > Gladwood – L’Apprentie blogueuse-Fleuriste est en manque !

Gladwood – L’Apprentie blogueuse-Fleuriste est en manque !

apprentie-fleuriste-Gladwood-blogueuse-JAF-Fleuriste

Vous le savez, ou non, je ne suis plus fleuriste. J’avais écrit un article, il y a quelques mois, en rentrant d’un énième entretien qui n’avait abouti sur rien…

J’étais découragée, déçue, triste. J’avais dit que j’abandonnais là. En a réalité, non. Je guettais toujours s’il y avait des offres, mais dans ma région en tout cas, le métier de fleuriste souffre. Alors, rien… Toujours rien. Encore rien. Bref, pour moi finalement le hasard a bien fait les choses.

Je ne pensais pas retrouver un métier, dans lequel je me plais autre que la fleur et pourtant, j’ai réussi…

J’aime beaucoup mon nouveau boulot, mais je me rends compte, avec du recul, que j’ai vraiment trop, trop d’amour pour les fleurs. C’est mon premier amour, c’est plus fort que moi. Je suis, une “ex-fleuriste”… Et vous savez quoi ? C’est dur de dire au revoir à son métier.

Ouvrir la porte de la boutique, avoir le parfum mélangé des fleurs à la vente dans les narines. D’ailleurs, j’en ai pas assez profité. Quand on vit dedans, on ne fait plus vraiment attention. C’est un parfum habituel, aujourd’hui c’est occasionnel et ça me manque.

Sortir mes pots, mes caisses, faire un joli étalage, maudire tel ou tel pot, définitivement trop lourd, ça aussi, ça me manque. Les vases d’eau sale, ça me manque pas vraiment. Quoi que, c’était marrant, finalement…

Les commandes avec des messages farfelus me manquent aussi. Clients, vous avez égayé mes journées si souvent ! L’odeur de la fleur, de la terre sur moi en rentrant, les couleurs, les variétés, les vases… Le moindre petit détail de la vie en boutique me manque. Je ne pensais pas dire un jour qu’avoir des crevasses, des ongles noirs tout le temps me manquerait… Aujourd’hui j’ai les ongles vernis, propres et les mains toutes douces, c’est d’une tristesse…

Ne pas toucher, manipuler les fleurs me manque. Terriblement. Même l’arrivage des roses pour la Saint-Valentin, ça me manque. Pourtant, il y en a beaucoup, beaucoup… Pis pas des petites épines, hein. Avoir les mains froides et humides, faire mon bouquet, une compo…

La création est une grosse partie de notre métier et ne plus en faire est vraiment pénible pour moi. Je m’en doutais que ça serait dur, mais pas autant. Résultat ? J’ai 50 idées différentes de travaux manuels et j’arrête pas d’en trouver des nouveaux. (Le Géant n’en peut plus, oui…)

Je tente, comme je peux de compenser cet aspect créatif & manuel que je ne retrouve pas dans mon nouveau métier. Sans succès. L’aspect “vente” du métier ne me manque pas vraiment. J’aime les fleurs, pas les gens. J’étais bonne en vente, parce que je ne suis pas non plus une sauvage, mais au bout de quelques réflexions à la con de certains clients, on pouvait voir que j’étais prête à bondir.

Alors, non, ça ne me manque absolument pas de servir “Mme-je-fais-de-l’art-floral-une-fois-par-mois-alors-je-pense-être-fleuriste” non, elles me manquent pas du tout celles-là ! Par contre, certaines de mes anciennes clientes régulières me manquent… Je repense à cette petite dame, toujours très coquette qui venait très souvent pour fleurir sa maison. Et je suis triste, parce que je n’ai même pas pu finir son projet…

Et je préfère ne pas savoir ce qu’on lui a dit sur moi quand elle a dû voir que je n’y travaillais plus…. D’ailleurs, j’ai appris la liquidation judiciaire de mon ancienne entreprise et ça m’a fait de la peine, un peu. J’espère vraiment qu’une fleuriste reprendra ce magasin, il avait beaucoup de potentiel !

Il y autre chose qui me manque beaucoup, alors que je n’y avais jamais pensé. C’est le fait de ne pas être debout, toute la journée, ne plus courir à droite & à gauche.

Community manager, c’est de l’ordinateur, en grande partie, même si dans les mois à venir, je vais courir partout pour couvrir des festivals et autres événements, la plupart du temps c’est ordi – bureau. La vie de fleuriste, toujours dans le speed pour les commandes, livraisons, mariages ou autres, ça me manque.

Ne pas avoir le temps de manger assis. Mettre un sandwich entre tes fleurs et ton pistolet à colle. J’ai toujours eu des métiers “physiquement fatigants” la pâtisserie, les fleurs… Aujourd’hui, je me dis que je vais chopper des escarres à être tout le temps assise… Non ? Ou des kilos, ça c’est inévitable !

J’ai l’impression de ne plus être active du coup. Pour la première fois, je rentre du boulot et je comprends qu’il y a une autre fatigue que la fatigue physique. Celle du cerveau. Je prends tellement d’infos à la minute… Avant c’était mon corps, mes muscles, maintenant c’est mon cerveau.

Je crois que je ne pourrais pas faire toute ma vie professionnelle loin des fleurs. Il faut que je trouve un moyen pour avoir toujours un peu de fleur dans ma vie. Si un gentil fleuriste passe ici, pitié, laissez- moi jouer de la serpette un peu. Un tout petit peu. Je suis en manque.

Fleuriste un jour, fleuriste toujours ?
Et vous, avez connu ce genre de sentiment après un changement de travail ?

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Gladwood-Apprentie blogueuse-Fleuriste
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :

http://www.glad-wood.com/2016/04/fleuriste-ce-qui-me-manque.html?m=1

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

Les commentaires sont fermés.

comptoir Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info