L'info pour les pros !
10 Ans !
Gammvert – doubler le c.a. dans les 5 ans !
557
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Gammvert – doubler le c.a. dans les 5 ans !

GAMMVERT PRESENTE SON PARTENARIAT AVEC PROXY/CARREFOUR | www.Jardinerie-Animalerie-Fleuriste.fr
La coopérative veut profiter de la crise actuelle du marché des jardineries pour renforcer les positions de son réseau.La coopérative InVivo, forte de la résistance de son enseigne Gamm Vert, entend profiter de la fin de l’âge d’or des Jardiland et autres Truffaut pour renforcer ses positions. 

Deux printemps pourris et l’attrition du pouvoir d’achat auront eu raison du marché français de la jardinerie. Et la coopérative InVivo, forte de la résistance de son enseigne Gamm Vert, entend profiter de la fin de l’âge d’or des Jardiland et autres Truffaut pour renforcer ses positions. Après le gel, en 2012, c’est la pluie incessante et le froid qui ont gâché l’an passé la saison durant laquelle les jardineries réalisent 60 % de leurs ventes annuelles. De janvier à juin 2013, les achats de plantes et arbustes ont plongé de 12 %. Et à fin novembre 2013, selon les derniers chiffres de l’institut Promojardin, le marché avait baissé de 4 %. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de Gamm Vert était stable (+0,3 %) à surface comparable et gagnait 5 % sous l’effet du ralliement de nouveaux magasins indépendants à ce réseau de franchise comptant déjà plus de 1.000 points de vente.

6 % de croissance attendus en 2014

Passées les averses du début d’année, l’activité de Gamm Vert gagnait même 5 % à périmètre constant au cours du second semestre. Et selon son directeur général, Jean-Pierre Dassieu, 2014 pourrait se terminer sur une nouvelle progression annuelle, de 6 %. En une demi-décennie, de 2006-2007 à 2012-2013 (l’exercice de la maison-mère InVivo se clôture fin juin), le chiffre d’affaires de l’enseigne qui autrefois désignait les libre-service agricoles adossés aux coopératives est passé de 720 millions à 1,16 milliard d’euros.

Pensant ce temps, la marque la plus connue des jardiniers français, Jardiland, annonçait son passage, avec ses 200 très grandes surfaces, sous le contrôle de L-GAM , le fonds de la famille princière du Lichtenstein. Une opération de 40 millions d’euros qui reste à finaliser.

Une offre complète

Pour les dirigeants de InVivo, le modèle de Gamm Vert est plus équilibré et pérenne que celui de ses concurrents. D’abord, le réseau s’appuie sur trois formats, allant de la proximité, pour les villages ruraux (Gamm Vert Village, 500 mètres carrés, 351 unités) aux grandes agglomérations (Gamm Vert Nature, de 3.500 à 6.000 mètres carrés, 65 points de vente) en passant par les Gamm Vert standards de 1.500 mètres carrés (604). Surtout, la solidité de l’enseigne repose sur une offre plus complète avec, à côté des végétaux et de l’alimentation animale, des vêtements et chaussures d’extérieur, ainsi que des produits alimentaires du terroir et des ustensiles de cuisine traditionnels.« A terme, nous souhaitons que ces deux familles représentent 30 % de notre chiffre », explique Jean-Pierre Dassieu. Le positionnement un peu « décalé » de l’enseigne s’illustre aussi dans le cœur de l’offre que constitue le végétal : aux géraniums et lauriers roses, Gamm Vert préfère les légumes du potager, niche où elle s’affirme comme le numéro un français avec 16,5 % de parts de marché.

Grossir par des rachats

« Au total, nous sommes le leader français de la jardinerie, mais avec 8 % de part de marché seulement dans un paysage très éclaté », analyse Thierry Blandinière, le directeur général de InVivo, « Compte tenu de la résilience de notre modèle, nous entendons profiter de la période de concentration qui s’ouvre en regardant tous les dossiers qui se présenteraient, y compris ceux de chaînes intégrées », explique-t-il aux « Echos ». « Nous pouvons doubler le chiffre d’affaires de Gamm Vert dans les cinq ans. Le développement de cette activité grand public est l’une des priorités stratégiques de notre plan à l’horizon 2025 », poursuit-il.


Gamm vert mise sur les potagers et le terroir dans un marché « difficile »

http://www.lafranceagricole.fr/

L’enseigne de jardineries Gamm vert, filiale du groupe coopératif InVivo, mise sur les potagers, les produits du terroir et l’alimentation pour animaux pour maintenir sa croissance dans un secteur « difficile », ont annoncé ses dirigeants mardi.

« Le marché du jardin a été difficile en 2013. Notre performance est liée au fait que Gamm vert s’y est pris différemment », en misant sur des produits moins sensibles aux aléas climatiques, a expliqué Frédéric Guyot, directeur du marketing de Gamm vert, lors d’un point de presse.

Pour 2012-13 (exercice de juin à juin), Gamm vert a réalisé un chiffre d’affaires de 1,16 milliard d’euros, en hausse de 9 % par rapport à 2011-12, a annoncé l’entreprise.

Cette croissance a été largement alimentée par l’ouverture de nouveaux magasins. Car le marché de la jardinerie, qui reste encore le cœur de l’activité de Gamm vert, a souffert l’an dernier des mauvaises conditions climatiques, indique l’enseigne.

D’où l’idée de développer de nouveaux secteurs, comme par exemple la vente des semences pour potagers. Cette activité a augmenté de 3 % chez Gamm vert l’an passé et l’entreprise détient 16,5 % de parts de marché « potager », selon ses dirigeants.

« C’est un marché qui progresse car il y a une partie de la clientèle qui a besoin de maintenir un potager pour des raisons économiques et une autre partie qui le fait pour des raisons liées à des valeurs », a expliqué M. Guyot.

Parmi les autres secteurs « contracycliques », l’alimentation pour animaux, et notamment celle pour basse-cour. Gamm vert revendique 38 % des parts de marché de ce créneau très en vogue. La mode d’avoir des poules chez soi « est en partie un phénomène bobo qui va se retourner mais dans les campagnes, les gens le font pour avoir un complément alimentaire », ce qui devrait permettre à la tendance de persister, pronostique Jean-Pierre Dassieu, directeur général de Gamm vert.

L’enseigne mise aussi sur les vêtements et chaussures d’extérieur (10 % du chiffre d’affaires), ainsi que sur la vente de produits du terroir et d’ustensiles de préparation culinaire.

Les ventes « terroir » représentent 8 à 12 % du chiffre d’affaires des magasins qui ont ce type de rayon. 48 nouveaux espaces ouvriront au printemps.

Gamm vert, qui se présente comme le leader de son secteur avec 8 % de parts de marché, compte par ailleurs « progresser et participer à la concentration du secteur », a expliqué Thierry Blandinières, le directeur d’InVivo.

L’enseigne compte 1.020 magasins en France.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LESECHOS.FR – Philippe BERTRAND / http://www.lafranceagricole.fr/
Sources :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203350953413-jardineries-invivo-veut-doubler-la-part-de-marche-de-gamm-vert-654410.php
http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/cooperation-gamm-vert-mise-sur-les-potagers-et-le-terroir-dans-un-marche-difficile-85182.html#WBJeCr20A8pVIy3p.99

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Bonjour
    Sujet très intéressant
    Je suis fabriquant de manches d’outils en frêne au sud Toulouse.
    Je livre quelques magasins GAMM vert et souhaiterai me développer.
    Merci de visiter mon site

    JP ORTET

Les commentaires sont fermés.

JAF Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info