L'info pour les pros !
10 Ans !
Gammvert clermont – vol du chariot elevateur
359
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Publicité - Pack Impact

Gammvert clermont – vol du chariot elevateur

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

gamm vert Un individu a eu le culot, hier, mardi 23 juillet, à 14 h 05 précise, de se glisser près de la réserve du magasin Gamm’Vert, installé près de la gare de Clermont, dans l’Oise, et de dérober un chariot élévateur jaune. Rapidement, le magasin a porté plainte en gendarmerie, envoyant toutefois l’un de ses responsables, Esteban Vella, sur le terrain pour poser quelques questions.

Il faut dire qu’un engin de chantier jaune vif, cela ne passe pas inaperçu en plein centre-ville. C’est en tout cas l’espoir d’Esteban Vella. « J’ai posé des questions un peu partout, explique ce dernier. Un agent immobilier l’a vu passer rue du Général de Gaulle entre 14h05 et 14h10. Il a pu voir le conducteur, qui serait un homme de taille moyenne, âgé de 40 ou 50 ans, brun et dégarni. Lui, je m’en moque, mais je veux retrouver ma machine.»

C’est tout naturellement que le jeune homme s’est ensuite dirigé rue Pierre-Viénot, où se déroule actuellement de gros travaux. «Je me suis dit qu’il avait peut-être essayé de se fondre dans le décor, avec tous les engins déjà présents.» Le chariot, de marque TMC, n’y a toutefois pas été aperçu. Si vous avez aperçu l’engin, contacter la gendarmerie ou Esteban Vella au 03 44 70 06 13.

C'est un chariot ressemblant exactement à celui-ci qui a été dérobé.


Sources : http://www.courrier-picard.fr/region/clermont-60-il-s-introduit-chez-gamm-vert-et-derobe-ia201b0n142306

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium

Une réponse

  1. Souriez, vous êtes (presque) filmés
    Mardi dernier, un individu s’est introduit au culot dans la réserve du magasin Gamm’Vert, situé à proximité directe de la gare de Clermont. Sans se démonter, il a subtilisé un chariot élévateur — rien que ça — et s’est enfui par la route. Rapidement, les responsables du magasin se lancent à la recherche de leur outil de travail.

    « Nous avons bien entendu déposé une plainte en gendarmerie, souligne l’un d’entre eux. Et nous avons attiré l’attention sur le fait que, en partant, il était possible que le chariot soit passé devant l’une des caméras de surveillance. » Surprise : « On nous a répondu qu’elles ne fonctionnaient pas ».

    Des pannes récurrentes

    depuis leur installation en 2009

    S’il se dit étonné, c’est que ce n’est pas la première fois qu’il se trouve dans cette même situation. « En début d’année, en ouvrant le magasin, j’ai trouvé la porte de la réserve fracturée, poursuit-il. Nous nous sommes aperçus qu’un transpalette avait disparu. » Afin d’emporter le fruit de leur larcin, les voleurs avaient notamment abîmé la clôture du magasin. « Le grillage donne justement sur la gare. Normalement, les caméras auraient dû les voir. »

    Seulement voilà, une réponse identique à celle obtenue la semaine dernière lui avait été faite. « Les gendarmes ont été très réactifs, affirme le responsable. Mais il n’y avait aucune image à visionner… » Or, si le chariot élévateur « emprunté » il y a quelques jours a été rapidement retrouvé — bien garé et avec les clefs sur un parking de Cannettecourt — le transpalette, lui, a définitivement disparu. « Mais bon, on a fait marcher l’assurance, conclut la victime des vols. Je me dis juste que le jour où il se passera quelque chose de grave, quelqu’un devra justifier que les caméras ne fonctionnent pas. »

    En mairie, on explique qu’effectivement, le système de vidéo-protection n’est pas des plus fiables. « On ne peut pas dire qu’elles ne fonctionnent pas, nuance Emmanuel Bellanger, directeur général des services (DGS) de la Ville. Mais il est vrai qu’il y a de temps en temps des dysfonctionnements. »

    En plein contentieux

    avec l’installateur

    En clair, certaines caméras fonctionnent, pour d’autres, « c’est aléatoire ». Il s’agirait en fait d’un problème technique qui remonterait à l’installation même du système, en 2009. « Nous sommes en plein contentieux avec l’entreprise qui s’en est occupé, poursuit Emmanuel Bellanger. Tant que cela ne fonctionnera pas, nous refuserons de nous acquitter de toutes les factures. »

    Cela fait donc plusieurs années que le système de vidéo-protection installé devant la gare est défaillant. Malgré cela, « nous avons obtenu des résultats », affirme le DGS. Ce que confirme Philippe Bellanger, premier adjoint au maire de Clermont. « À l’origine, ces caméras ont été installées pour enrayer deux phénomènes : le racket sauvage dans les trains et les dégradations sur le parking, indique l’élu. Deux choses qui aujourd’hui n’existent plus. »

    JULIEN BARBARE

    http://www.courrier-picard.fr/region/sept-cameras-et-pas-une-de-plus-pour-le-moment-ia188b0n147230

Les commentaires sont fermés.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info