L'info pour les pros !
10 Ans !
Fnmj – jardiner bio est-ce se passer de traitements ?
107
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.Publicité - Pack Impact

Fnmj – jardiner bio est-ce se passer de traitements ?

LOGO JAF-Info | Jardinerie Animalerie Fleuriste

Jardinier bio, est-ce se passer de traitements ? C’est avant tout retrouver de bonnes pratiques de jardinage, expliquent Stéphane d’Halluin, responsable développement durable chez Botanic, et Marc Gueguen, responsable recherche et développement chez Truffaut.

“Il n’y a pas de dualité entre une pratique de jardinage écologique et le bon sens jardinier, affirme Marc Gueguen, puisqu’il s’agit de se réapproprier les bonnes techniques, à savoir la base : une plante en bonne santé, donc plus résistante. Cela passe d’abord par une terre adéquate, une bonne exposition, un bon arrosage, une bonne nutrition, voire une bonne taille, puis par la rotation des cultures et par des associations de plantes destinées à limiter les attaques d’insectes et de maladies.”

Autrement dit, il s’agit de prévenir plutôt que de guérir. “Cela n’équivaut pas pour autant à vider les rayons des jardineries, renchérit Stéphane d’Halluin, qui doivent proposer une offre novatrice et des alternatives aux traitements conventionnels, lesquels finiront par être interdits. Pour autant, un traitement naturel n’est pas inoffensif et il convient de l’utiliser aussi à la bonne dose.” Et de citer l’exemple d’un kit d’analyse de sol, un produit novateur élaboré avec le Laboratoire d’analyses microbiologiques des sols (Lams) : une fiche explique la méthode de prélèvement au jardinier, soumis à un questionnaire, puis le laboratoire lui renvoie un diagnostic précis sur le potentiel de vie de son substrat et des conseils spécifiques.

Le jardinier bio dispose alors dans sa jardinerie de nombreux produits pour améliorer les qualités de son sol (amendements, engrais organiques), limiter son évaporation ou la pousse des adventices, avec une offre de paillages qui ne cesse de s’étoffer.

Privilégier le préventif !

Un sol vivant est essentiel, confirme Marc Gueguen, et une multitude de solutions convergent pour éviter l’ultime recours au traitement chimique de la plante. On ne conserve en rayon des produits phytosanitaires de synthèse que pour les problématiques qu’on ne sait pas régler autrement aujourd’hui. Reste à voir si la recherche parviendra à les résoudre avant l’interdiction prévue pour 2022. De nombreuses pistes encourageantes restent à explorer, comme les éliciteurs, qui stimulent les défenses immunitaires des plantes…

Au jardinier également de ne pas systématiquement avoir le réflexe du traitement. “Deux passages à la bouillie bordelaise ont bien souvent raison des maladies cryptogamiques et on peut se contenter de couper un rameau envahi de pucerons“, poursuit Marc Gueguen.

Au potager comme pour l’ornemental, on peut aussi privilégier des variétés plus résistantes aux maladies, conseille Stéphane d’Halluin. “Les obtenteurs sont de plus en plus attentifs à ce critère, confirme Marc Gueguen. À force de multiplier les buis, par exemple, on a fini par les affaiblir. Pour lutter contre leur maladie, il faut repartir de souches saines !”

Autant de réponses prometteuses qui passent aussi par une formation continue des salariés des jardineries, afin qu’ils puissent transmettre à leurs clients une parfaite maîtrise des techniques et des produits.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : FNMJ.NET
Sources :

http://www.fnmj.net/article.php?idactu=91

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
AMORSA Publicité - Pack Premium
AMORSA Publicité - Pack Premium
JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info