L'info pour les pros !
La Fleuriste Perrine Coste – La médaille du courage pour ses ambitions
230
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Talents > La Fleuriste Perrine Coste – La médaille du courage pour ses ambitions

La Fleuriste Perrine Coste – La médaille du courage pour ses ambitions

perrine-coste-fleuriste-handi-basket-olympique-jaf-fleuriste

Elle a fait partie de l’équipe de France de handibasket aux Jeux paralympiques de Rio. A 32 ans, cette collaboratrice de la Société Générale n’entend pas s’arrêter là.

En 1999, à l’âge de 15 ans, vous vous êtes retrouvée du jour au lendemain paraplégique après un accident de la route. Comment se sont passées votre scolarité et vos études ?

J’ai vécu six mois de rééducation à l’hôpital, durant lesquels j’ai passé le brevet. Et puis j’ai intégré le lycée, en fauteuil. Après un an d’études informatiques à Lyon, j’ai finalement obtenu un BTS d’assistante de direction. Sans doute plus par souci de sécurité que par vocation. Mes goûts me portaient plutôt vers des activités de plein air, liées à la nature et aux voyages. La rencontre avec la Société Générale s’est faite à l’occasion d’un stage durant mes études. J’ai postulé pour rejoindre l’entreprise en 2005, à Lyon, à un poste de suivi des flux à l’international.

Comment s’est passée l’intégration dans le monde professionnel ?

Très bien. J’ai toujours obtenu les aménagements de postes et de temps que je souhaitais. Il faut dire que j’aime le changement. En 2011 par exemple, j’ai pris une année sabbatique pour passer un CAP de fleuriste. En 2012, j’ai réintégré la Société Générale, mais à temps partiel. Au début, j’avais l’intention de mener de front mon métier à la banque et mes activités de fleuriste. Et puis, très vite, le basket, que je pratique depuis ma rééducation, s’est invité plus sérieusement dans mon horizon, puisqu’on m’a proposé en 2013 de faire partie de l’équipe de France de handibasket. La banque a accepté que je cale mes trois jours travaillés hebdomadaires en fonction de mes séances d’entraînement collectif et individuel.

Comment avez-vous vécu les jeux de Rio ?

En tant que sportive, c’est une expérience incroyable. Durant 20 jours, vous êtes littéralement traversée et portée par des émotions intenses. Même si nous avons été déçues de n’obtenir que la 8e place dans le classement. En tant que personne handicapée, je ne peux que me réjouir de la forte audience médiatique dont ces Jeux paralympiques ont pu bénéficier. Non seulement c’est la première fois que les épreuves n’étaient pas reléguées à la marge, mais elles ont suscité un véritable engouement populaire. J’espère que cette dynamique ne s’arrêtera pas là.

Aujourd’hui, quelles sont vos ambitions ?

En ce qui concerne le basket, je prends le temps du bilan. On rêve toujours de revivre de telles expériences, mais les JO sont un projet lourd de sacrifices. Soit je rempile pour les prochains Jeux, auquel cas je continue l’entraînement et la compétition de manière intensive, soit je me réoriente vers d’autres sports, plutôt dans le registre des sports extrêmes. Côté professionnel, j’adapterai alors également mon temps, soit en restant à temps partiel, soit en renouant avec un temps plein. Aujourd’hui, après avoir changé de poste une première fois en 2007 et une deuxième en 2014, je travaille à temps partiel sur un poste commercial en lien avec les activités internationales de la Société Générale. J’ai toujours également une petite activité de fleuriste, que je concentre sur des commandes événementielles.

En quinze ans, le rapport de la société au handicap a-t-il changé ?

Oui. Notamment sur le champ de l’accessibilité. La perception et les représentations aussi ont évolué dans le bon sens, même si le chemin reste encore très long. La propension des personnes valides à nous infantiliser est encore bien trop présente. Il ne fait en outre pas de doute que le monde ne sera jamais parfaitement accessible aux personnes en situation de handicap. Il faut donc vivre avec. Pour ma part, j’ai toujours refusé de céder à l’abattement, de me lamenter. L’acceptation du handicap passe par l’échange. Et dans cet échange, j’ai envie de montrer que l’on peut faire de grandes et belles choses quand on est en fauteuil.

BIO EXPRESS

1983 : naissance à Roanne (42).

1999 : accident de la route.

2005 : entrée à la Société Générale, service international.

2007 : poste au service recherches de la Société Générale.

2012 : CAP de fleuriste.

2014 : poste au service commerce international, crédits documentaires de la Société Générale.

2016 : Jeux paralympiques de Rio.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Muriel JAOUEN – LEPARISIEN.FR
Sources :

http://www.leparisien.fr/economie/business/perrine-coste-invitee-de-la-semaine-on-peut-faire-de-grandes-et-belles-choses-en-fauteuil-14-11-2016-6326316.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info