L'info pour les pros !
Fleuriste – Hortisud – Céline Borello Professeure des universités et horticultrice à Hyères – Spécialiste de l’Oiseau du Paradis
53
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Fleuriste – Hortisud – Céline Borello Professeure des universités et horticultrice à Hyères – Spécialiste de l’Oiseau du Paradis

Photo céline borello Strelitzia reginae JAF-info Jardinerie Animalerie Fleuriste

À Hyères, on cultive le strelitzia reginae, fleur communément appelée “oiseau de paradis”

Chez Borello horticulture, on cultive depuis cinq ans cette fleur exotique bleue et orange, importée d’Afrique du Sud au XVIIIe siècle.

Sous la serre, Youssef parcourt les allées, tire délicatement les tiges de fleurs. “Procéder ainsi plutôt que de couper la tige, nous permet de garder le pied plus propre, de préserver la qualité du plant“, explique Céline Borello, en #NOUS faisant parcourir les serres –un hectare– qui abritent les oiseaux de paradis.

Des Strelitzia reginae de leur nom savant. Plante d’ornement, le Strelitzia a été importé à la fin du XVIIIe siècle depuis l’Afrique du Sud. C’est en Angleterre qu’elle a été acclimatée pour la première fois en Europe. La première floraison aurait été vue à la fin des années 1780-1790. En France, elle est particulièrement présente dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes.

“Une fleur pas trop compliquée”

La professeure d’université –qui continue d’enseigner l’Histoire moderne– a repris l’exploitation familiale après le décès de son père, il y a 5 ans. “C’est aussi à ce moment-là que nous nous sommes lancé dans la monoculture du Strelitzia.

Son père, créateur de l’exploitation horticole dans les années 1960, avait toujours fait pousser différentes variétés sous son hectare de serres, en bordure du chemin du Roubaud à Hyères.

Il avait lui-même commencé à planter des Strelitzia, ajoute sa fille. C’est une fleur qui a l’avantage de ne pas être trop compliquée à travailler, ni au niveau phytosanitaire, ni trop exigeante en technicité, en régularité de travail… Si vous ne la ramassez pas aujourd’hui, vous pourrez attendre sans stresser le lendemain par exemple !” Autant de raisons qui en font un choix sur les exploitations dirigées par des retraités.

Une fois en terre, le Strelitzia va fleurir entre 6 et 9 ans environ. Les premières fleurs de la saison apparaissent dès le mois d’août. “On commence aussi à nous en demander de plus en plus fin octobre.Halloween, quand tu nous tiens par ta couleur, le Strelitzia est ta fleur !

Au fil des mois, la production va aller crescendo: de 700 tiges en août à plus de 20.000 au plus fort de la saison, entre mars et fin mai. Chaque tige pousse complètement à la verticale. Ensuite, elle se courbe légèrement. Le “bec” s’ouvre et va produire entre une et sept fleurs. “Elles tiennent relativement bien en vase, car justement on a des fleurs cachées.”

Entre juin et juillet, place au repos de la plante: “On va tailler le plant pour permettre une plus grande aération du pied, pour que les tiges à venir poussent et se développent correctement, détaille Céline Borello. On traite également, pour lutter contre une chenille et on met en motte” ). Une fois coupée, la fleur va durer entre 15 jours à trois semaines !

Le confinement a donné l’occasion de créer de nouveaux liens avec la clientèle pour écouler la production aussi: ” il fallait continuer à faire vivre l’exploitation, pour ne pas perdre la production, ne pas fatiguer les plantes non plus“. En créant une page Facebook (c’est ici), en multipliant les livraisons dès lors qu’elles ont été possibles, en développant la vente directe, Céline Borello a contribué à faire connaître le Strelitzia.

Et du coup, alors que la pleine saison de la fleur coupée s’achève, “on m’a demandé si elle poussait en pot… Et des pots, on en fait !” Quand elle est trop âgée ou trop volumineuse, “on l’arrache avec une motteuse. Cela fait comme une boule de glace. Ensuite, on a un pied que l’on éclate en quatre, cinq ou six plants et que l’on met en pot. On les laisse ainsi, au repos pendant une année avant de les replanter en pleine terre…” Mais la fleur s’acclimate très bien en pot et fleurit. “La seule chose que le Strelitzia n’aime pas, c’est le vent !”

Comptez environ 1 euro la tige de fleur coupée (en moyenne sur l’année, prix direct producteur. Taille standard: 1, 20 mètre, labellisée Hortisud marque du marché aux fleurs d’Hyères et Fleurs de France). et entre 30 et 50 euros les strelizia en pot.

Borello Horticulture. 940, chemin du Roubaud. Hyères.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : nicematin.com KARINE MICHEL
Crédit photo : CELINE BORELLO FACEBOOK
Sources :
  • https://assets03.nicematin.com/environnement/a-hyeres-on-cultive-le-strelitzia-reginae-fleur-communement-appelee-oiseau-de-paradis-517930
  • https://www.facebook.com/Borello-horticulture-103965947968646/

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BYFLOX Publicité - Pack Premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info