Belgique – Fleuramour = 140 000 fleurs et 100 designers sur un site de top niveau

416

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
.

Publicité - Pack Impact

Belgique – Fleuramour = 140 000 fleurs et 100 designers sur un site de top niveau

fleuramour belgique - JAF-info - Fleuriste

La rédaction de JAF-info

Encore plus beau que l’année dernière ? Fleuramour relève le défi. Les organisateurs de l’événement floral international des fleurs de Belgique mettront tous vos sens en émoi du 21 au 24 septembre sous le thème « Urban Roots », une invitation à faire attention à la splendeur et à la force de la nature dans la vie (urbaine) trépidante. Une centaine de designers venus du monde entier transformeront le domaine de l’archicommanderie d’Alden Biesen en havre de rêve.

« Un événement inoubliable de niveau mondial »

En réalité, c’est à peine croyable : pendant quatre jours, les meilleurs fleuristes du monde entier se retrouveront dans une petite ville belge pour célébrer l’apogée floral de l’année.

Après le choc des cultures très apprécié de 2017, illustrant au moyen de fleurs les traditions et les peuples des pays représentés, l’édition de cette année attirera l’attention sur le destin de notre planète. « Nous voulons envoyer un message au monde », explique Regine Motmans, la directrice artistique de Fleuramour.

Pourquoi avez-vous choisi le thème « Urban Roots » ?

Regine Motmans, directrice artistique : « C’est très simple. Ce thème permet d’exprimer de nombreuses idées qui s’inscrivent dans un même récit. De plus en plus, on entend dire que l’urbanisation sonne le glas de la nature et de l’environnement, alors que nous ne voulons précisément pas perdre ces racines (roots) vertes. En choisissant ce thème, nous voulons déclencher un processus de réflexion et encourager à prendre soin de notre planète. »

Les créations florales de 2018 sont tout sauf banales. Elles sont modernes et innovantes. Vous attendez-vous à une augmentation du nombre de jeunes visiteurs ?

« Je l’espère vivement. À Fleuramour, les jeunes se sentent directement à l’aise. C’est un fait acquis. L’environnement et la nature sont très populaires auprès des jeunes et notre thème “Urban Roots” est complètement en ligne. Je constate cette tendance lors du festival de Pukkelpop où nous fabriquons des couronnes de fleurs pour les festivaliers avec une équipe. Ces dernières années, de nombreux étudiants sont venus se faire la main auprès de fleuristes de renom en aidant aux préparatifs de Fleuramour. Cette ouverture a permis à plusieurs jeunes talents de se trouver aujourd’hui à l’affiche. Leurs designs audacieux attirent automatiquement un public plus jeune. »

Fleuramour en est à sa 23e édition. Qui a-t-il de si particulier aujourd’hui par rapport aux précédentes éditions ?

« Fleuramour est un peu comme un bébé. Fleuramour suscite l’admiration. On ne s’en lasse jamais. Chaque édition est différente. Il y a toujours d’autres tendances, de nouvelles couleurs, des combinaisons inédites, etc. Cette année, nous nous concentrons encore plus sur la narration, sur des histoires fascinantes. Nous mettons au défi les fleuristes d’expliquer plus en détail encore pourquoi ils utilisent certaines fleurs et comment celles-ci renforcent le message qu’ils veulent faire passer. J’invite les visiteurs à se rendre sur le site www.fleuramour.be et à regarder ce qui se passe juste avant ou pendant l’événement pour découvrir les idées intrigantes qui se cachent derrière les belles créations. »

Quelle est la formule du succès de Fleuramour ?

« Fleuramour, c’est comme la fièvre du samedi soir ! Quand on a participé une fois à Fleuramour, on ne peut plus s’en passer et on aspire à être là la fois suivante ! »

À quoi est-ce dû ?

« À l’énorme diversité de somptueuses créations florales, au côté féerique dégagé par le domaine et à tous les extra tels que les démonstrations florales, les ateliers, la musique, le défilé de mode, la cuisine savoureuse et le chouette marché. Tout cela fait de Fleuramour une excursion inoubliable ! »

Fleuramour est loué et apprécié dans le monde entier et il n’est pas rare qu’on le qualifie de « plus beau festival floral » !

« J’avoue que chaque designer se plaît à porter le titre d’ambassadeur de Fleuramour et que chaque participant pense que notre événement est ce qu’il y a de plus beau au monde. »

Quelle nouveauté avez-vous en réserve pour nous cette année ?

« Un grand nombre d’ateliers à prix abordable que nous organisons, d’une part, en collaboration avec l’EMC et son formateur invité, Tom De Houwer, et, d’autre part, avec FLOOS et le célèbre champion espagnol Carles Fontanillas. Ils vous montrent comment travailler en appliquant les derniers trucs et astuces du monde floral. Inscrivez-vous sur le site de Fleuramour et vous pourrez participer. »

Pourquoi aimez-vous autant Fleuramour ?

« Être directrice artistique de Fleuramour me demande une année de préparation : des entretiens avec des producteurs, des designers, des écoles, des bénévoles et d’autres partenaires. Tous les jours sans exception je reçois des SMS, des appels téléphoniques, des courriels ou des messages Whatsapp. Mais c’est précisément, cette implication de tous qui fait de Fleuramour un événement si spécial. Beaucoup de designers me disent qu’à Fleuramour, la concurrence disparaît. Tous n’aspirent qu’à une seule chose : tirer le meilleur parti des uns des autres. C’est tellement beau à voir ! »

Vous nous avez convaincus !

« Vous ne pouvez pas manquer Fleuramour ! Le seul fait que des fleuristes du monde entier, jeunes et moins jeunes, ayant chacun leurs propres racines, veuillent vous captiver avec tout ce qu’ils ont en eux est déjà une bonne raison en soi. Cela donne déjà tellement d’énergie ! Ne laissez pas passer cette chance ! »

Thème moderne

« Fleuramour —Passion for Flowers » a choisi cette année le thème « Urban Roots ».
« Urban Roots », qui se traduit en français par « racines urbaines », est un nom collectif large qui englobe tout ce qui a trait à la nature, à l’urbanisation, au changement et à l’écologie. C’est un retour à la nature, mais dans un monde urbanisé.

Cette édition de Fleuramour répond à la tendance actuelle où des initiatives sont prises partout dans le monde pour remettre de l’équilibre dans notre vie.
Les préparatifs montrent que ce thème créera une grande diversité de créations florales.

10 CRÉATIONS À VOIR IMPÉRATIVEMENT

La beauté de Fleuramour ? Ce sont toutes ces créations différentes qui ont chacune leur charme particulier. Avec une centaine de designers floraux et un nombre similaire de créations florales, il est difficile de faire un choix et de sélectionner les dix créations les plus accrocheuses. Nous nous sommes néanmoins livrés à l’exercice.

1. Pièce d’eau sur la cour d’honneur

Un an après le magnifique carrousel de conte de fées conçu par la Russe Natalia Zizko, la cour d’honneur attirera à nouveau un grand nombre de visiteurs, mais cette fois avec une réalisation du fleuriste belge Tom De Houwer qui remuera terre et ciel pour transformer le lieu en un espace sensoriel expérimental axé sur le thème des « racines urbaines ».

Tous vos sens seront en émoi. Vos yeux profiteront des formes merveilleuses, des couleurs ludiques et des compositions spéciales des nombreuses fleurs. Votre nez sera charmé par les délicieux parfums floraux. Votre toucher sera mis à l’épreuve par les vibrations du sol. De la musique aux influences naturelles caressera vos oreilles, tandis que les sons de la ville provoqueront la dispersion.

Les pavés (urban) de la cour d’honneur exploseront sous la pression des fleurs et des racines (roots) qui cherchent leur chemin. Au milieu, vous apercevez un élément d’eau qui symbolisera la vie, mais sera aussi à la base de transformations constantes, faisant jaillir des roses et des gloriosas rouges qui, tel un symbole de passion, prendront une hauteur céleste pour redescendre sur terre sous une forme renouvelée, prêtes à subir une nouvelle transformation.

2. Création dans l’église

Dans l’église, l’Italien Rudy Casati créera son propre chef d’œuvre. Au milieu du béton, des pierres, du fer et le verre (urban), une créature de la nature (roots) mènera une lutte féroce contre l’arrogance et l’aveuglement de l’homme dans le but de tenter de rétablir l’équilibre entre l’humanité et la nature. Casati appelle cette œuvre son « rêve vert ».

3. Colonnes de chrysanthèmes

Tomas De Bruyne ne se contente pas de lancer son dernier ouvrage consacré à Fleuramour, mais il signe aussi avec Yves Moerman un design à base de chrysanthèmes haut de plusieurs mètres. Dans l’environnement urbain, trois colonnes symboliseront la créativité, la force et le dynamisme, la chaleur et la joie : des valeurs importantes de son école internationale pour fleuristes, EMC (European Master Certification), notre partenaire éducatif.

4. Pont de fleurs vers le château

Quand il est question de joie, nous pensons immanquablement à la Russe Natalia Zizko. Elle décorera le majestueux pont qui conduit au château en passant au-dessus de l’eau avec des anthuriums, des orchidées phalaenopsis, des orchidées Vanda, des œillets, des dahlias, des hortensias, des lisianthus et pas moins de 4000 roses… dans une vaste palette de couleurs. Elle reçoit l’aide d’étudiants de l’école Sikastone de Pékin.

5. Fleurs sans fil

Grâce au Wi-Fi, à l’Internet et aux smartphones, nous sommes, en théorie, reliés à tout le monde sur cette planète. En cette ère de la mondialisation, Ulviya Akhmedova et Dasha Pinalova parlent de « connexions ». Mais comment vont-elles exprimer cela avec des fleurs ? Se pourrait-il qu’elles utilisent des fleurs sans fil ?

6. La mortalité des abeilles, un effet collatéral à prendre au sérieux

Janneke Camps attire l’attention sur l’extinction des abeilles avec sa création « Bee-original », un phénomène sur lequel, nous, en tant qu’ardents défenseurs des fleurs, ne pouvons pas fermer les yeux. « Les fleurs, notre passion, sont aussi indirectement menacées ». À Fleuramour, Janneke Camps travaillera avec de la cire d’abeille et les fleurs de saison dont les abeilles raffolent.

7. Hôtel à insectes cinq étoiles

Animées par cette même préoccupation, de plus en plus de municipalités placent des hôtels à insectes sur leur territoire : un exemple classique d’« urban roots ». Agna Maertens réalise un grand hôtel à insectes avec du bois, des branches de bambou et des dizaines de fleurs attrayantes tant pour l’homme que pour les insectes.

8. Galerie d’art avec des roses

Sören Van Laer, le jeune talent belge, va travailler avec les arches gracieuses de la galerie d’église. Ornée de roses, de longues lianes, de clématites et de matériaux authentiques, cette galerie brillera dans toute sa splendeur.

9. Spectacle visuel

Ella Fodor et Anca Ungureanu de Roumanie vous séduiront avec un spectacle de magie spécial dont les acteurs sont les fleurs. Le message ? Vous cherchez bien dans vos chapeaux ! Illusion d’optique ? À ne pas manquer !

10. Graffiti et nature

Roos van Unen et Kristel van Dijk stimuleront vos sens de diverses manières. Tandis qu’une voix attirera votre attention, votre nez sera titillé par un délicieux parfum de freesia et vos yeux sont surpris par un beau jeu de couleurs trouvant son expression dans des graffitis (urbains, urban) et des fleurs (racines, roots).

Et en outre…

• Wout Knuts travaillera pour Ambulance Wens Belgium qui répond aux souhaits d’enfants atteints d’une maladie mortelle.
• L’Australien Michaël Cordeiro dirigera un défilé de mode accrocheur à l’école de conduite le samedi 22 et le dimanche 23 septembre. Angelica Lacarbonara, Lily Beelen, Gea Korpel, Yvonne Scheenloop, Roman Steinhauer, Vadim Kazanskiy, Viky Vangampelaere et Inge Quint vous surprendront avec des dessins sur le thème « Urban roots ».
• Parallèlement, l’hôtel de ville de Bilzen se parera de couleurs d’été avec des lis. Cela vaut vraiment le détour !

Plus international que jamais

Cette année, Fleuramour – Passion for Flowers prend son envol avec une brochette de participants encore plus internationale.

En effet, nous accueillons des designers floraux de Belgique, de France, des Pays-Bas, d’Allemagne, du Royaume-Uni, d’Espagne, d’Italie, de Suisse, de Russie, de Biélorussie, d’Azerbaïdjan, de Roumanie, d’Ukraine, des États-Unis, du Mexique, d’Australie, du Japon, de Chine et de Hong Kong.
Aussi l’équipe Fleur Créatif et l’équipe Fleur@Home sont présentes.

Tarifs

Prévente en ligne : € 18 (via www.fleuramour.be)
À la caisse : € 20
Groupes > 10 personnes : € 17 par personne
Groupes > 25 personnes : € 17 par personne + 2 superviseurs gratuit
Billet combiné (pour 4 jours): 35 € (disponible uniquement au box-office)
Enfants moins de 12 ans : gratuit

Informations pratiques

Fleuramour — Passion pour les fleurs
Du vendredi 21 au lundi 24 septembre 2018
L’archicommanderie Alden Biesen, Bilzen (Belgique)

www.fleuramour.be

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : FLEURAMOUR

Sources :

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”
  • Publication limitée à la durée de la vie commerciale pour les livres

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

EVERGREEN

Publicité - Pack Premium

Top hebdo

comptoir

Publicité - Pack Premium

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter

Cet article a 2 commentaires

  1. À quelle date a lieu cette année Fleuramour?

Laisser un commentaire

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu
Menu

En ce moment

” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

” Dans le calme ou la tempête : Humanisme, Engagement, Indépendance, Plaisirs et Réactivité ! “

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !