JAF-info
L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact
La rédaction de JAF-info
210
Vues :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Étude Ifop / Woopets – Les Français et la cause animale dans l’élection présidentielle – 7 Français sur 10 sont opposés à la vente de chats ou de chiens dans les animaleries

La protection des animaux est au cœur de l’actualité avec l’examen mercredi 22 septembre par le Sénat de la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale (adoptée par l’Assemblée nationale le 29 janvier dernier) puis sa discussion et son vote en séance publique les 30 septembre et 1er octobre prochain.

Par ailleurs, des milliers de chasseurs se sont rassemblés le week-end dernier dans plusieurs régions de France pour protester après que le Conseil d’État a, début août, jugées illégales les chasses traditionnelles d’oiseaux.

Comme le montre l’étude menée par l’Ifop pour le site d’information animalier Woopets, la protection des animaux est aujourd’hui un véritable enjeu de société pour une très large majorité de Français, en témoigne leur adhésion massive à la loi étudiée par le Sénat. Un enjeu qui pourrait peser de manière non négligeable sur les scrutins électoraux à venir, au premier rang desquels l’élection présidentielle d’avril 2022.

Un soutien puissant des Français à la cause animale et à la loi

Enquête après enquête, les Français affirment avec force se sentir très concernés par la défense de la cause animale et la lutte contre la maltraitance. Il est donc logique qu’ils soutiennent quasi-unanimement et quelles que soient leurs opinions politiques la loi votée en janvier dernier et l’ensemble des mesures qui y sont inscrites.

Une loi qui aurait pu aller plus loin si l’on observe la large adhésion des personnes interrogées à des propositions qui n’y figurent pas, comme l’interdiction d’élever des poules pondeuses en cage domestique, de la chasse à courre ou encore de la corrida.

En revanche, les Français n’approuvent pas des mesures qui les concerneraient plus personnellement, comme la détention d’un permis payant pour détenir un animal de compagnie ou l’instauration d‘un impôt supplémentaire pour cette même détention.

84% des Français estiment que la cause animale est une cause importante et 9 Français sur 10 approuvent la loi contre la maltraitance animale

Sur les mesures figurant dans la loi :

  • 96% sont favorables à interdire la détention d’un animal à toute personne déjà condamnée pour maltraitance,
  • 88% adhèrent à l’interdiction de détenir des animaux sauvages,
  • Près de 7 Français sur 10 (69%) sont opposés à la vente de chats ou de chiens dans les animaleries et via Internet.

Sur des propositions ne figurant pas dans la loi :

  • 89% des personnes interrogées sont pour l’interdiction de l’élevage intensif d’animaux dans des espaces réduits,
  • 70% sont pour l’interdiction de la chasse à courre et 65% pour celle de la corrida
  • Les Français sont partagés sur l’obligation de suivre des cours de dressage avant l’adoption d’un animal de compagnie (52% d’opinions positives),
  • 75% des personnes interrogées rejettent l’idée d’un nouvel impôt aux propriétaires d’animaux et 60% s’opposent à la création d’un permis payant de détention.

Un enjeu pour la prochaine présidentielle ?

La défense de la cause animale est-elle devenue un enjeu électoral ?

L’enquête de l’Ifop permet de constater que la question prend de l’ampleur au fil des scrutins et exercera une influence certaine sur le vote de nombreux électeurs lors de l’élection présidentielle d’avril 2022.

Une donnée probablement encore sous-estimée par les forces politiques en présence. Ainsi, la prise de positions d’un candidat en faveur de la chasse rebute les électeurs bien plus qu’elle ne les séduit, notamment à gauche et chez les sympathisants du Rassemblement National.

Près d’un électeur sur deux (47%) tiendra compte des propositions des candidats en faveur de la cause animale en avril 2022 (contre 29% en 2012 et 39% en 2017),

Les propositions de leur candidat en faveur de la cause animale sont de nature à influencer plus fortement le vote des électeurs de Yannick Jadot (69%), Jean-Luc Mélenchon (68%), Marine Le Pen (62%) et Éric Zemmour (51%) que ceux d’Emmanuel Macron (28%), Anne Hidalgo (39%) et Xavier Bertrand (46%),

Si 50% des personnes interrogées disent que le soutien d’un candidat aux chasseurs n’influencera pas leur vote, 45% affirment que cela les incitera à ne pas voter pour lui contre seulement 5% que cela encouragera à le faire,

Le rejet d’un candidat soutenant les chasseurs est plus fort chez les sympathisants de gauche (57%) et du Rassemblement National (50%) que chez ceux de droite (24%) et de la majorité présidentielle (34%).

La protection des animaux en quelques dates

1824 : création en Grande-Bretagne de la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals, première association de protection des animaux dans le monde.

1845 : fondation en France de la SPA (Société de Protection des Animaux).

1963 : l’acte de cruauté envers un animal devient un délit aux yeux de la loi française.

1999 : les animaux ne sont plus considérés comme des « choses » par notre Code civil bien qu’ils demeurent des « biens ».

2015 : le nouvel article 515-14 du Code civil reconnaît l’animal comme « un être vivant doué de sensibilité » et non plus comme un bien meuble.

2021 : l’Assemblée nationale adopte le 29 janvier le projet de loi renforçant la lutte contre la maltraitance animale.

Enquête menée par l’Ifop du 14 au 16 septembre par questionnaire auto-administré auprès de 1 014 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

L’étude en détail

Téléchargement du fichier (PDF, 450KB)

Pour voir l’étude dans son ensemble

A propos de Woopets

Animé par une équipe de passionnés et d’experts, le site d’information Woopets a pour ambition de mettre à la disposition des propriétaires ou amoureux de tous les animaux de compagnie un contenu fiable et certifié par des professionnels.

IMPORTANT : Si vous citez cette étude, merci de vous conformer à la loi du 25 avril 2016 qui impose de citer le nom de l’institut de sondage, le nom et la qualité du commanditaire, le nombre des personnes interrogées ainsi que les dates auxquelles il a été procédé aux interrogations. L’Ifop rappelle que « le fait de publier ou laisser publier, diffuser ou laisser diffuser un sondage en violation de la présente loi et des textes réglementaires applicables » est désormais puni d’une amende de 75 000 €.

POUR CITER CETTE ETUDE , IL FAUT UTILISER A MINIMA LA FORMULATION SUIVANTE : 

« Étude Ifop pour Woopets réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 14 au 15 septembre 2021 auprès d’un échantillon de 1 014 personnes,  représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. »

 

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Communiqué de Presse
Signature : woopets
Crédit photo : Photo Générique ou logo société
Sources :
  • https://www.woopets.fr/chien/actualite/francais-cause-animale-enjeu/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Pack Impact
BARENGRUG Publicité - Pack Premium