Publicité - Pack Impact

Etude – IFOP-Fondation 30 millions d’amis – Les français et le bien-être des animaux (2022)

La rédaction de JAF-info
Vues :
26


Pour la cinquième année consécutive, l’Ifop et la Fondation 30 Millions d’Amis se sont intéressés à l’opinion des Français au sujet d’un certain nombre de propositions destinées à favoriser le bien-être des animaux. L’étude, qui observait déjà un souci du bien-être animal largement répandu parmi les Français, voit ce basculement sociétal confirmé, voire amplifié en 2022. Et à l’heure du choix du prochain président de la République, dans un contexte d’offre de candidats très éclatée, ce thème s’annonce en mesure de peser dans la campagne…

Les Français ont une meilleure perception de la prise en compte du bien-être animal par les institutions

Pour la première fois depuis le lancement du baromètre Ifop – Fondation 30 Millions d’Amis sur le bien-être animal, une majorité de Français (51%, +8 points en un an) estime que les animaux sont bien défendus par la législation. Bien que minoritaires, les scores apparaissent aussi en nette augmentation concernant les politiques en général (+11). Des évolutions qui s’inscrivent dans la lignée des discussions autour de la « PPL animaux », qui ont trusté l’agenda médiatique et législatif en matière de maltraitance animale. Ainsi, si l’an dernier on pouvait observer une montée des attentes des Français à l’égard des institutions concernant la protection animale, force est de constater que celle-ci ne semble pas avoir été déçue. Avec des taux d’approbation de l’action aussi importants, cette thématique de la protection animale sort du simple registre revendicatif pour devenir un élément d’évaluation à part entière de l’action publique.

L’interdiction des sources de souffrance animale soutenue par une large majorité de Français, un phénomène en augmentation constante

Une majorité de répondants soutient chacune des initiatives testées permettant de limiter la souffrance animale, et ce davantage que par le passé dans quasiment tous les cas. Ainsi, les Français se déclarent toujours très majoritairement favorables à l’interdiction de toute expérimentation animale (90%, +1 point en un an), de l’élevage intensif (85%), de la chasse à courre (77%) et des corridas en France (77%, +2). Presque trois quarts des Français se déclarent aussi en faveur de l’interdiction de la vente d’animaux de compagnie par petites annonces (77%, +13 points après avoir précisé que cette mesure ne s’adressait pas aux éleveurs agréés) ou même en animalerie (75%, +14 après avoir précisé que cette mesure s’étendait au-delà des seuls chiots et chatons). Il s’agit donc d’un mouvement de fond, dans lequel même l’adhésion à la stérilisation des animaux de compagnie progresse (59%, +2).

Concernant le sort des animaux d’élevage voués à l’abattage, les Français affichent là aussi une très large volonté d’évolution des pratiques. Ainsi, 83% (+2) des interviewés se disent favorables à ce que les animaux d’élevage soient abattus non plus en abattoir mais sur leur lieu d’élevage, par des professionnels se déplaçant sur les exploitations, et 82% adhèrent à l’idée selon laquelle « la pratique consistant à abattre des animaux en pleine conscience est inacceptable quelles que soient les circonstances ». Enfin, l’interdiction du transport d’animaux d’élevage vivants est approuvée par 85%.

Le bien-être animal, un thème loin d’être accessoire dans la bataille pour l’Élysée

Interrogés sur l’importance du bien-être animal, une très large majorité de Français (69%) considère qu’il s’agit là d’un enjeu important qui devrait être abordé par les candidats au même titre que l’écologie, la sécurité, l’économie ou le pouvoir d’achat, dont 28% « tout à fait ».

Concernant l’« incarnation », valeur cardinale dans une élection personnifiée à l’extrême, la chasse pourrait venir jouer les trouble-fête. En effet, au moins la moitié des Français estime qu’elle pourrait être dissuadée de voter pour un ou une candidat(e) qui défendrait la chasse (55%). En matière de vote, ce caractère repoussoir de la chasse joue dans quasiment tous les électorats : un candidat défendant la chasse serait dissuasif pour 70% des électeurs Mélenchon, 84% des Taubira, 69% des Jadot, 51% des Le Pen… mais aussi la moitié (49%) des personnes envisageant de voter pour Emmanuel Macron ou encore Éric Zemmour.

Autre évolution des mœurs qui pourrait jouer dans les débats de la présidentielle, et donc le vote : seuls 29% des Français considèrent qu’il est justifié de faire souffrir des animaux au nom de certaines traditions (corrida, gavage, chasse à la glu).

Méthodologie de recueil L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne du 20 au 24 janvier 2022

Les résultats de l’étude

Téléchargement du fichier (PDF, 603KB)

Autres études IFOP – Animaux

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : .ifop.com Jean-Philippe Dubrulle Directeur d’études – Opinion & Stratégies d’Entreprises – Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Accès rapide