Publicité – Pack Impact

Maxime Plisson, chanteuse de jazz au Moulin rouge à Paris, va ouvrir Le Poteau rose, une boutique fleuriste éphémère, à Poitiers.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents. Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature, du Bien-être et de la Décoration ! Confiance et indépendance : Membre : C2F

Maxime Plisson, chanteuse de jazz au Moulin rouge à Paris, va ouvrir Le Poteau rose, une boutique éphémère, à Poitiers. Elle y vendra ses créations en fleurs séchées et accueillera d’autres artistes.

C’est un rêve d’enfant que réalise Maxime Plisson. « Depuis que je suis toute petite, je ramasse des fleurs partout. Ça m’a toujours mise en joie. Je me suis toujours dit: “Quand je serai vieille, je serai fleuriste!” » Vieille, elle est loin de l’être, mais fleuriste, c’est en très bonne voie. « La vie va vite et je ne veux pas passer à côté de quelque chose qui me fait plaisir, alors j’ai commencé une formation en CAP par correspondance. J’étudie la nuit! »

“Quand j’étais petite, je croyais qu’on découvrait le poteau rose”

Car ses journées sont déjà bien remplies, elle qui partage son temps entre Poitiers et Paris pour son autre passion de toujours, la musique. « Depuis onze ans, je suis chanteuse au Moulin rouge, explique Maxime Plisson. Avant la célèbre revue, les spectateurs ont la possibilité de dîner avec un orchestre de jazz, j’en suis l’une des chanteuses. Nous sommes plusieurs sur le poste car le Moulin rouge est ouvert tous les jours, avec parfois plusieurs représentations par jour! » Dans la région de Poitiers, elle est aussi connue pour être la chanteuse du groupe Transbal Express depuis plus de dix ans. « C’est une belle histoire d’amitié. On est en train de monter un nouveau spectacle de rue. » Elle chante aussi avec son quartet de jazz, le Maxime Plisson Quartet.

« J’ai toujours plein de projets en même temps! », sourit-elle. En lien avec son amour des fleurs, celui auquel elle consacre beaucoup de temps en ce moment s’appelle Le Poteau rose: « C’est un hommage à l’enfance: quand j’étais petite et que j’entendais l’expression “découvrir le pot aux roses”, je croyais que c’était “poteau rose”. C’est aussi pour en montrer le caractère pas sérieux, c’est quelque chose de joyeux. » Il s’agit d’une boutique éphémère qu’elle va ouvrir au 61, rue de la Cathédrale à Poitiers, du 16 novembre au 31 décembre.

Immortelles

« J’ai acheté beaucoup de fleurs séchées cet été. Ça va être chouette de rencontrer un public et de voir si ça plaît. C’est aussi un test pour moi, un vrai terrain de jeu, et pas juste de la bidouille dans mon coin. Le même jour où j’ai trouvé la boutique, l’artiste peintre Toc Toc m’a proposé de me prêter son atelier. » La pièce est en ce moment emplie de statices, « une fleur des marais qui a jonché mon enfance du côté de Royan », d’immortelles, « c’est un peu la rose de la fleur séchée », de nigelles, « très belles », de graminées et fleurs sauvages, « que j’aime beaucoup, j’utilise la carotte, l’aneth, l’asperge sauvages… », mais aussi de branchages d’eucalyptus ou d’olivier « que des amis m’ont donnés », et de blé, « tout simplement »… En tout, une quarantaine d’espèces végétales.

Elle en fait des bouquets et bijoux floraux, comme des broches: « J’essaye plein d’idées. Il y aura des choses très romantiques et des créations un peu plus “punk”: je travaille par exemple avec des bombes de graf pour colorer certains branchages. » Avec ce projet, elle se réjouit d’offrir quelque chose de différent aux gens: « La musique est volatile, même si on fait des disques et qu’on rencontre le public après les concerts… Il n’est pas question que j’arrête, mais j’aime aussi faire quelque chose de mes mains, quelque chose de plus fini. Avec les fleurs séchées, j’aime aussi la démarche de donner de la longévité à une matière destinée à la déchetterie, et que les gens pourront encore garder longtemps chez eux. » Après l’expérience de la boutique, elle envisage de poursuivre sur internet, avec par exemple un « bouquet du mois » à commander. Le Poteau rose n’a pas fini d’être découvert.

pratique

Pour découvrir Le Poteau rose

Le Poteau rose ouvrira du 16 novembre au 31 décembre, 61 rue de la Cathédrale à Poitiers, du mardi au samedi de 11h à 19h, avec des bijoux et bouquets de 9 à 50€ environ. Maxime Plisson y accueillera le travail de Marie Dosières, une artiste originaire de Poitiers, qui crée la collection de tricots Capsule pour Le Poteau rose: bonnets et bandeaux tricotés main. Les oeuvres d’autres artistes seront aussi présentes, notamment celles de Jeanne Mathieu, peintre et dessinatrice.

Publication à durée illimitée

Signature : Élisabeth Royez – CENTRE-PRESSE.FR
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société
Sources : https://www.centre-presse.fr/article-637217-du-moulin-rouge-au-poteau-rose.html
Origine : Veille – Curation
JAF

Publicité - Pack Premium

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Votre opinion :

Laisser un commentaire

SCOTTS

Publicité - Pack Premium

CvOffre

Publicité -Autopromo

A lire aussi :

Le + Récent