La jardinerie en ligne Bakker.com ne repoussera pas au printemps. Comme sa maison mère néerlandaise, en faillite depuis quelques semaines, la filiale française du site d’articles de jardinerie Bakker.com a été placée en liquidation judiciaire. Elle était basée à Toufflers.

Le site français de Bakker.com est encore actif, mais l’entreprise a été placée en liquidation judiciaire.

Au bout du fil, le serveur vocal du service clients indique que toutes les lignes sont occupées. Mais le site Bakker.com ne répondra plus. Plantiflor, la société qui l’édite et qui s’affiche encore sur son site internet comme « le spécialiste nº 1 des plantes et des fleurs de qualité, au service de ses clients passionnés de jardinage depuis plus de 70 ans », a été placée cette semaine en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lille Métropole.

Administrativement basée à Toufflers, dans la zone d’activité de Roubaix-est, l’entreprise employait officiellement 11 salariés pour 13 millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais ce n’était que la filiale française d’un groupe néerlandais bien plus important, employant 635 personnes et qui a fait faillite, comme l’expliquait début février un site d’information néerlandais.

Depuis plusieurs semaines déjà, sur des forums, des clients mécontents faisaient part de leur déconvenue, ne parvenant pas à joindre un interlocuteur, n’arrivant pas à se faire rembourser une commande ou à être livrés de plantes dont ils mettaient en cause la qualité… La page Facebook du site en France n’existe plus ; sur celle d’autres pays comme la Grande-Bretagne, des clients de Bakker.com expriment aussi leur crainte de ne jamais voir leurs commandes ou leur argent. Avec la liquidation judiciaire prononcée cette semaine, le sort de leurs articles ou de leur remboursement semble définitivement scellé.