Willemse france sort des difficultes

299

Vues

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Willemse france sort des difficultes

La rédaction de JAF-info

téléchargement 39 WILLEMSE FRANCE EN DIFFICULTEJusqu’à ce mardi, la société Willemse était en procédure de sauvegarde.

La jardinerie, après plus d’un an d’encadrement pour se remettre sur pied, reprend son indépendance, sous réserve de rembourser les créanciers.

Le tribunal de commerce a tranché ce mardi après-midi. Le plan de sauvegarde de la jardinerie Willemse a été accepté. C’est un soulagement pour le directeur du développement de l’entreprise, Ludovic Dewavrin. « Ç’a été un travail conséquent pour sortir l’entreprise de cette mauvaise passe. Mardi, nous avons eu les encouragements du juge et du procureur. Nous avons eu le soutien d’une très grande majorité de nos fournisseurs et créanciers, qui ont approuvé le plan de sauvegarde. Vraiment, ça s’est extrêmement bien passé. »

En 2012, vu les difficultés de l’entreprise et le contexte économique, la direction avait décidé de mettre la société en procédure de sauvegarde. « Nous avons été dix-huit mois en observation », continue Ludovic Dewavrin. Une période pendant laquelle la jardinerie n’a pas été indépendante, mais profitait de conseils, d’encadrement, de financement. « Ça nous a permis de retrouver un équilibre financier, d’améliorer la façon dont on fonctionnait déjà, d’optimiser les coûts. » L’observation est maintenant terminée, et le plan de sauvegarde validé. Il ne reste plus à l’entreprise, aux yeux du tribunal, qu’à rembourser les créanciers. « La moitié d’entre eux sont des banques, l’autre moitié des fournisseurs. On a un délai de neuf ans pour certains. D’autres ont réclamé quatre ans. Au total, cela représente un montant important et qui engage l’entreprise. »

« Un marché porteur »

Lâcher les rênes, s’endetter ont donc été des maux nécessaires pour la survie de l’entreprise, qui peut maintenant reprendre son activité sereinement. Même s’il y a eu quelques dommages collatéraux, comme le licenciement de neuf salariés permanents, en juin dernier. « Ces licenciements ont été demandés par la justice, dans le cadre du redressement des coûts. Il y a des décisions qui n’étaient pas faciles à prendre pendant la période d’observation. C’étaient des gens qu’on appréciait, et qui travaillaient dans l’entreprise depuis longtemps. » Comme quoi on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Maintenant que la jardinerie Willemse a redressé la barre, Ludovic Dewavrin se montre confiant pour l’avenir. « Je suis optimiste ! C’est un marché porteur, même dans un contexte économique difficile. Ça reste un loisir abordable. En plus, les gens apprécient nos produits. L’ambiance familiale de l’entreprise plaît aux gens, aussi. »

Quant aux salariés, il semble qu’ils partagent l’optimisme de leur hiérarchie. « On est contents de savoir qu’on reprend les rênes », commente une saisonnière au service administratif. À la logistique, un employé confirme : « Quand on sait qu’il n’y a plus d’observation, on sait que ça va avancer. » Pendant ces dix-huit mois, ils ont travaillé comme si de rien n’était. « On connaissait la situation, mais on ne travaillait pas différemment. La direction a fait ce qu’elle devait faire sans gêner le personnel. » Apparemment, la bonne ambiance règne dans la jardinerie. Les licenciements du mois de juin, « c’est du passé. On repart du bon pied avec une équipe dirigeante », nous dit-on, même si les équipes admettent que « ça fait mal. C’étaient des collègues, mais aussi des copines ». On évite aussi de penser à de futurs licenciements. Après tout, si l’entreprise parvient à rembourser ses dettes, il n’y a pas de danger.

Actuellement, la jardinerie spécialisée dans la livraison Willemse emploie 27 salariés permanents, plus des saisonniers, ce qui donne un effectif moyen de 80 personnes par an. Les 25 et 26 octobre, Willemse organise sa première vente sous entrepôt. De quoi « redonner du dynamisme », espère Ludovic Dewavrin.

JEAN-PHILIPPE DELATTRE

Voir aussi : https://www.jardinerie-animalerie-fleuriste.fr/forum-infos/actualites/vie-des-entreprises/willemse-france-en-difficulte/


Source : http://www.lavoixdunord.fr/region/tourcoing-la-jardinerie-willemse-sort-de-la-procedure-de-ia26b58810n1606563

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Membre : C2F - Aucun actionnariat ou intérêt dans une société. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : vide
Crédits Photo : Photo Générique ou logo société

Sources :

vide – si Vidéo / Audio : au choix YouTube Viméo – FanceTV FranceInfo​

Durée de publication :

  • Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée.
  • Publication pouvant être à durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé”
  • Publication limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo - Audio - Réseaux sociaux

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo

Le téléchargement de photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Vous aimez JAF-info ? Rejoignez les abonnés !

Recevez les dernières actualités chaque jour dans votre boîte mail

C'est gratuit 😉

JAF

Publicité -Autopromo

Commenter :

JAF

Publicité -Autopromo

Accès rapide

Menu

En ce moment

Menu
” Au lieu de conforter vos opinions 
plutôt éclairer vos choix  ! “​

JAF-info

Jardinerie Animalerie Fleuriste

Site de presse en ligne et réseau social

Une publication des Editions Média-Talents – Paris

Surligneur de Talents ! ®​

Vous aimez JAF-info ? L'actualité chaque jour dans votre boîte mail

Réservé aux Professionnels !