L'info pour les pros !
Publicité - Pack Impact

Hauts-de-France – Baudouin Bonduelle lance “La Cueillette Fleurie” : Des fleurs en libre-service en direct de la production

La rédaction de JAF-info
Vues :
1428
horticulture-JAF-Jardinerie

Le printemps marque le retour de Cueillette fleurie, les champs dont les fleurs sont en vente en libre-service. Lancée l’été dernier par un jeune homme de Renescure, l’entreprise déploie narcisses et tulipes dans huit champs, dont la moitié dans l’Audomarois.

Aire-sur-la-Lys, Renescure, Coyecques, Clairmarais, Cappelle-Brouck, Lestrem, Tressin et Linselles. Ces huit communes ont un point commun, elles accueillent l’un des huit champs de fleurs de l’entreprise Cueillette fleurie. Fondée il y a neuf mois par Baudouin Bonduelle, un jeune Renescurois, la société propose des fleurs avec un système de vente innovant : la vente en libre-service, sans présence physique d’un vendeur. À l’entrée du champ, le client trouve des outils de coupe et pourra ensuite librement composer son bouquet parmi les variétés fleurissant le champ. En sortant, il règle ses achats dans une tirelire renforcée.

Narcisses d’abord

Le libre-service permet une ouverture tous les jours de la semaine, à n’importe quelle heure. Même si « c’est quand même plus sympa quand il fait jour », glisse en souriant le jeune entrepreneur. Autre avantage de la vente en autonomie, l’entreprise a pu déployer son activité sur huit champs, dans différentes communes. Sur ces plantations, les six proposant des narcisses sont accessibles depuis le début du mois. Les deux autres, à Clairmarais et Linselles, ouvraient le week-end dernier, pour suivre la floraison des tulipes qu’elles produisent. Cet été, d’autres parcelles devraient encore s’ajouter à l’offre. Toutes proposeront des fleurs d’été, dahlias, tournesols et glaïeuls.

« Je voulais apporter une touche de gaieté en fleurissant nos campagnes », explique Baudouin Bonduelle, ingénieur agricole de formation. Avec son salarié, ils s’occupent des plantations et de l’entretien des champs qu’ils désherbent manuellement, dans une optique d’agriculture raisonnée. « On fait attention à ce que l’on fait pour les sols, pour la planète et pour les pollinisateurs. Les fleurs peuvent avoir un impact positif sur la biodiversité. », développe-il.

Devant chaque allée, une pancarte éclaire les cueilleurs sur la façon de couper et de conserver les fleurs. L’opportunité de profiter au mieux de variétés atypiques, assurées introuvables chez les fleuristes par l’exploitant, et des soixante coloris différents de tulipes proposés. Cet hiver, saison oblige, les champs sont moins chamarrés, mais l’entrepreneur s’attellera à les préparer pour l’arrivée du printemps suivant.

La page Facebook de l’entreprise, « Cueillette Fleurie » permet de suivre la floraison et les fleurs disponibles.

Environ 5% d’impayés

Le système de vente, plutôt insolite, repose entièrement sur la confiance. « C’est un projet qui s’insère dans les nouveaux modes de consommation, qui met en jeu la responsabilité du client », explique l’entrepreneur. Les clients sont séduits par les champs colorés dont ils viennent arpenter les chemins en résidus de lin et jouent le jeu du libre-service. « Les gens sont honnêtes, ils sont vraiment là dans la démarche de venir faire plaisir ou se faire plaisir », assure Baudouin Bonduelle, qui estime qu’environ 5 % des consommateurs ne payent pas leur cueillette. Un paiement qui peut se faire en espèce, par chèque ou même par le système Paypal.

Des tarifs à la tige ou au bouquet

En ce moment sont proposées des fleurs printanières. Les narcisses sont à 0,20 € la tige et le bouquet de onze pour 2 €. Les tulipes coûtent 0,50 € la fleur et 10 € pour le bouquet de 22 tiges. Cet été, les dahlias seront à 0,40 € la fleur, et 5 € les 14 tiges. Les tournesols coûteront 0,70 € l’un et 5 € pour huit. Les glaïeuls sont à 0,70 € la fleur et le bouquet de 17 à 10 €.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Blandine Pied – LAVOIXDUNORD.FR
Crédit photo : Photo Générique ou logo société

Une réponse

  1. enfin voila une bonne initiative, je passerai certainement a cappel brouck domage je suis a dunkerque mais on groupera nos commandes, prix tres intressant surtout pour la fraicheur. a ce prix la les commerçants pourraient faire des efforts pour garnir leur comptoir. Idem pour les restaurant plus tot que des fleurs artificielles. félicitations.

Les commentaires sont fermés.

Accès rapide