L'info pour les pros !
Bayer, Monsanto – les discussions s’intensifient dans l’industrie phytosanitaire
746
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Entreprises > Bayer, Monsanto – les discussions s’intensifient dans l’industrie phytosanitaire

Bayer, Monsanto – les discussions s’intensifient dans l’industrie phytosanitaire

bayer-monsanto-chemchina-syngenta-JAF-jardinerie

Aucune offre ferme n’a encore été mise sur la table par le groupe de chimie-pharmacie allemand Bayer pour racheter l’américain. Leur fusion donnerait naissance à un nouveau géant de l’agrochimie.

Après avoir échoué à s’offrir le suisse Syngenta l’an dernier, Monsanto est à son tour la cible de convoitises. Le groupe de chimie-pharmacie allemand Bayer a confirmé ce jeudi de premières discussions avec le groupe de biotechnologies américain à propos d’une fusion. Pour l’heure, aucun accord ferme n’a été trouvé.

« Les dirigeants de Bayer ont récemment rencontré les responsables de Monsanto pour discuter en privé d’une acquisition négociée de Monsanto », indique l’allemand dans un communiqué. De son côté, Monsanto a confirmé avoir reçu « une offre non ferme et non sollicitée de la part de Bayer » qu’il étudie actuellement. « Il n’y a aucune certitude qu’une transaction aura bien lieu et dans quels termes », insiste la firme américaine. Bayer, lui, indique qu’il communiquera davantage « quand ce sera approprié ».

Pour l’heure, ni Bayer ni Monsanto n’ont donné d’indice sur le montant qui sera mis sur la table. La semaine dernière, Bloomberg News évoquait une proposition à 40 milliards de dollars.

Un géant des pesticides et OGM

Une telle fusion donnerait naissance à un géant dans le secteur des pesticides et des cultures OGM. Elle confirmerait également la consolidation s’opérant dans le secteur avec la fusion à 130 milliards de dollars des américains Dow Chemical et DuPont et le rachat du suisse Syngenta par le chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars (38,8 milliards d’euros). Monsanto se retrouve ainsi esseulé au milieu de ces futurs poids lourds.

Des rumeurs relayées par Bloomberg News avaient déjà circulé la semaine dernière au sujet d’une fusion, faisant s’envoler l’action Monsanto et pesant au contraire sur celle de Bayer. Le cours de l’allemand reculait encore de 6 % ce jeudi matin après la confirmation des discussions avec Monsanto.

Toutefois, même si une offre de rachat se concrétisait, rien n’est encore fait. Les gendarmes européens et américains de la concurrence n’ont pas hésité ces derniers mois à briser plusieurs mariages annoncés entre géants de différents secteurs (les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et Allergan, les parapétroliers Halliburton et Baker Hughes, le rachat de l’opérateur télécoms O2 par Hutchinson Whampoa…). Et ils n’ont pas encore donné leur feu vert au rapprochement entre DuPont et Dow Chemical ni à celui entre ChemChina et Syngenta.

Période difficile pour Monsanto

Comme ses concurrents, le spécialiste des OGM est pénalisé par la baisse des prix des matières premières agricoles, qui pèsent sur les commandes de ses clients agriculteurs, et le ralentissement des économies émergentes – en particulier le Brésil. Au dernier trimestre, ses ventes ont chuté de 13 %, à 4,5 milliards de dollars.

Monsanto a ainsi engagé un plan de transformation de ses activités. Cela va se traduire notamment par la suppression de 16 % de ses effectifs d’ici à 2018 (sur 20.000 employés actuellement), la fermeture de plusieurs sites, des dépréciations d’actifs ou encore la fin de certains contrats commerciaux.

En France, 81 postes sur 600 seront supprimés et deux sites de R&D (Nérac, dans le Lot-et-Garonne, et Andard, dans le Maine-et-Loire) « vont être fermés dans les mois qui viennent » dans « un souci de rationalisation et de regroupement de nos activités de recherche », indiquait sa branche française dans un communiqué il y a quelques jours.

Pendant ce temps, l’avenir du Roundup, l’herbicide star de Monsanto, est entre les mains de Bruxelles. Le dossier du glyphosate, substance utilisée dans le pesticide, suscite une controverse scientifique et un intense lobbying médiatique. Sans accord d’ici à fin juin, date à laquelle son autorisation de mise en vente en Europe arrivera à échéance, la molécule sera interdite dans toute l’Union européenne. Or le comité technique qui devait se prononcer sur le sujet ce jeudi a de nouveau repoussé son vote, après un premier report en mars, faute d’avoir réussi à trouver une majorité qualifiée entre les Etats membres.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : LESECHOS.FR
Sources :

http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021945015140-bayer-confirme-discuter-avec-monsanto-en-vue-dune-fusion-1223024.php

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
BARENGRUG Publicité - Pack Premium

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

EVERGREEN Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info