L'info pour les pros !
Auvergne-Rhône-Alpes – Luisa Dupray ferme la dernière boutique fleuriste du centre-ville de Riom
51
Vues
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
> Actualités > Entreprises > Auvergne-Rhône-Alpes – Luisa Dupray ferme la dernière boutique fleuriste du centre-ville de Riom

Auvergne-Rhône-Alpes – Luisa Dupray ferme la dernière boutique fleuriste du centre-ville de Riom

Fleuriste-générique JAF-info F3

La dernière fleuriste du centre-ville, Luisa Dupray, ferme sa boutique, rue du Commerce, 35 ans après son installation. Avec « beaucoup de tristesse », et quelques regrets.

Elle a commencé à travailler dans cette boutique il y a presque 35 ans : la fleuriste Luisa Dupray a fermé les portes de son établissement situé rue du Commerce, samedi. À 65 ans, c’est l’heure de la retraite pour cette commerçante passionnée.

Pourtant, le métier de fleuriste n’a pas été une évidence. Si elle a effectué sa scolarité à Riom, Luisa Dupray est entrée à la faculté de droit de Clermont-Ferrand, dans les années 70. Après un passage au concours de police qu’elle finit par abandonner, Luisa décide alors de quitter l’Auvergne. Direction la station balnéaire de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) pour travailler dans une société commercialisant des machines de glaces à l’italienne. C’est en 1981 qu’elle revient dans sa région natale, pour épauler sa mère Josette qui vient alors d’acquérir une boutique de fleurs, rue du Commerce à Riom. La même qu’aujourd’hui.

C’est alors que naît sa passion pour les fleurs. « Ma mère m’apprenait le métier, se souvient Luisa. Mais elle voulait que je suive une formation beaucoup plus poussée. » Elle quitte donc de nouveau l’Auvergne pour rejoindre l’école des fleuristes Piverdière, près d’Angers (Maine-et-Loire), « l’école de référence pour former des fleuristes professionnels ».

De Brioude à Riom

À son retour dans la boutique familiale, elle en devient le véritable pilier. Elle se souvient même avoir vendu de nombreuses fleurs à la mairie de Riom à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, en 1989. « Pour cet événement, j’ai eu tout le marché », raconte-t-elle.

Contrainte de quitter Riom suite à des différends familiaux, elle travaille un temps dans le monde des assurances et rachète une boutique de fleurs à Brioude dans les années 90, avant de… revenir dans la cité Saint-Amable. Un pur hasard : sur un marché de grossistes à Clermont-Ferrand, une autre fleuriste lui confie être propriétaire du magasin de la rue du Commerce. Luisa le rachète. « J’ai harcelé mon banquier à l’époque », sourit-elle.

Toujours propriétaire du magasin à Brioude, elle est alors à la tête de deux boutiques. Elle forme d’ailleurs son époux Patrick. « Au téléphone, on rigolait parfois quand il me disait qu’il faisait un meilleur chiffre d’affaires. » Patrick a même fini par être embauché dans une société spécialisée, dans la zone du Brézet. Luisa, elle, vend sa boutique brivadoise, pour se concentrer sur son affaire riomoise.

Aujourd’hui, c’est avec un sentiment mitigé qu’elle part à la retraite. Elle confie même « arrêter ce métier avec beaucoup de tristesse ». Mais aussi de la colère. En cause, la situation commerciale riomoise de ces dernières années : « On a perdu la clientèle délicate et raffinée. Les professions fortunées, comme les avocats, sont allées vivre à Clermont. L’extension de la zone commerciale à Ménétrol ainsi qu’internet ne nous ont pas aidés non plus… »

« S’il y avait eu plus de dynamisme, je serais sûrement restée… »

Le fait que Luisa soit la dernière fleuriste du centre-ville pose aussi problème. « S’il y avait eu plus de dynamisme, je serais sûrement restée deux ou trois ans de plus », affirme-t-elle. Le magasin ne sera d’ailleurs pas repris. « On a l’impression que ce sont beaucoup de sacrifices pour rien », regrette Patrick, en faisant allusion au fait que la boutique était ouverte tous les jours (même le dimanche). « Très peu de fêtes de Noël et de week-end… pour en arriver là. » Malgré tout, Luisa garde le sourire lorsqu’on lui parle de l’avenir : « J’aurai plus de temps pour voir mes enfants et mes petits-enfants. » « Pour s’occuper de son mari aussi… », plaisante Patrick.

La rédaction de JAF-info

La rédaction de JAF-info

Le site de presse en ligne JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste est une publication des Editions Média-Talents réservée aux professionnels Créé en 2011, il concentre plusieurs sources d’informations : Une information journalistique - Une veille par la curation d’articles publiés sur le web - Des échanges avec la communauté des professionnels de la filière pour l’essentiel Ce média inédit a pour objectif de diffuser une information plutôt économique et d’actualité en continu de la profession : La distribution du jardin, des fleurs et des Animaux de compagnie. Réactif, souple, facilitant les échanges, les partages sur les réseaux sociaux et les mises en relation, son but principal est de surligner les Talents qui composent la filière. 1er média gratuit en ligne des Distributeurs de la Nature ! Indépendance, transparence et confiance : Aucun actionnariat ou intérêt dans une société ou association. La publication ne vit que du soutien de ses annonceurs
Origine : Veille – Curation
Signature : Axel CHOUVEL – LAMONTAGNE.FR
Sources :

http://www.lamontagne.fr/riom/economie/commerce-artisanat/2017/10/03/apres-35-ans-de-metier-la-fleuriste-de-la-rue-du-commerce-a-pris-sa-retraite-samedi_12574687.html

Durée de la publication :

Sauf indication contraire toutes les publication sont à durée illimitée. A durée limitée : “brève” – “Article sponsorisé” – “Livres” (vie commerciale) – Limitée à la durée du lien : “Vidéo” – “Audio” – ” Réseaux sociaux”

Vidéo – Audio – Réseaux sociaux :

Des publications-curations peuvent provenir d’un lien “embed” ou “iframe” du site original  de diffusion. Vidéo (Youtube,  Viméo etc…), Audio et Réseaux sociaux (Twitter, Facebook etc…). La rédaction de JAF-info ne peut s’engager sur la pérennité de cette publication ou de son accès. Si l’auteur d’origine supprime la publication sur le site original, celle-ci ne pourra plus être disponible ici. Conformément à la réglementation “Presse”, elles peuvent faire l’objet d’une extraction (copie écran, etc ) si elles ont un intérêt journalistique évident et probant.

Photo :

Le téléchargement de(s) photo(s) de Luc NAROLLES est librement autorisé par l’auteur sous réserve qu’il soit fait mention du crédit suivant : Luc NAROLLES – Surligneur de Talents – JAF-info | Jardinerie Animalerie Fleuriste – Média-Talents et l’indication de l’url source entièrement visible.

Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info
EVERGREEN Publicité - Pack Premium
BYFLOX Publicité - Pack Premium
Accès rapide

En ce moment

JAF-info
Jardinerie Animalerie Fleuriste
Recevez chaque jour toutes les actualités avec JAF-info